Fête des Lumières 2012 à Lyon

Skertzo

3 novembre 2012 | Destinations | ,

Par Annie Crouzet, auteur de nombreux guides Évasion

Du 6 au 9 décembre 2012,  la Fête des Lumières à Lyon est un méga événement magique, poétique, ludique, onirique. Bref,  féerique. Les murs subissent un véritable séisme visuel, le ciel s’emplit de méduses et autres OVNI. Une fête pour l’œil. À l’œil. Avec des pêcheurs d’étoiles et des montreurs de rêves !

Un marathon des Lumières

Il y a à la louche cent créations pour soixante-dix sites. Un vrai marathon des Lumières si on veut tout, tout voir ! Soit 4,5 km en se frayant un passage dans une véritable marée humaine. Si vous voulez assurer, repérez les bâtiments ou sites « phares » de la ville, qui sont généralement « attribués » à des créateurs-stars. Rare par exemple qu’on confie la place des Terreaux à un bleu. Cette année, c’est Skertzò qui s’y colle. « Un enveloppement par l’image », qu’il nous promet.

Place des Célestins ou Cathédrale St Jean ?

Ne ratez pas non plus la place des Célestins, avec son théâtre, confié en 2012 à Laurent Langlois, qui adore rien tant que « déstabiliser le regard ». Autre incontournable pendant cette Fête : la cathédrale Saint-Jean, comme prise de convulsions, par la volonté diabolique de Damien Fontaine.

©Damien Fontaine

Fête des Lumières à Confluence

Mais ce sera la première fois que la Fête investit ce labo d’architecture contemporaine qu’est la Confluence. CozTen nous fait flasher sur l’Hôtel de région. Christian de Portzamparc n’avait sûrement pas prévu que son ouvrage se transformerait en serre géante virtuelle. On peut rester « extérieur » à cette jungle ou « trabouler » (très lyonnais ça ! traduction approximative : traverser).

Passagers étranges dans le métro lyonnais

À côté de ces méga-productions, qui mêlent parfois lumières, musique live et chorégraphies, il est des petits « formats », qui sont de vrais bijoux. Les ascenseurs du métro peuvent transporter des passagers bien étranges. On se pince… C’est Alice au pays des Merveilles qui serait contente.

©Cozten

Magic Cube, des petites reines pour un roi  

C’est pas tout ça. Il va falloir vous mettre au travail aussi. La place Bellecour (la plus grande place d’Europe soit dit en passant) aura ses forçats du Roi. Sous la statue équestre de Louis XIV, trente vélos attendent quelques courageux. Et c’est à la force du jarret qu’ils vont faire le spectacle. Écologique, non ? Magic Cube, c’est le nom de cette création saugrenue signée Gilbert Moity. Mais non, ce n’est pas une pub pour une eau minérale !

Enfants de Marie et de Lug

On a failli l’oublier : la Fête des Lumières est une fête religieuse à la base. Et le reste. Les « gones » (Lyonnais) sont des enfants de Marie ! Depuis 1852, cet hommage à la Vierge se cantonnait jusqu’à la fin du XXe s. au 8 décembre. Ce jour-là, le soir venu, il y a toujours une montée aux flambeaux de Saint-Jean à Fourvière. Mais Lyon est aussi Lugdunum, la ville du dieu Lug, celui de la lumière. Curieux télescopage entre rites païens et chrétiens, non ?

Fete des lumieres 2012

Oriflammes ©Sebastien Lefevre

En pratique

Sésames. www.fetedeslumieres.lyon.fr. Mais aussi applications Fête des lumières disponible sur Apple store et Google Play.
S’y rendre.
50% de réduction sur les TER de la région Rhône-Alpes pour se rendre à la Fête des Lumières. Tarifs 100 % Prem’s le vendredi soir et le dimanche soir sur les TGV à destination de Lyon.
Pour la logistique.
Laissez impérativement votre voiture au garage ou dans un parc-relais (22 dans l’agglomération), la Presqu’île entre Rhône et Saône étant fermée, du 6 au 9 décembre, à toute circulation à partir de 17h. Les vendredi 7 et samedi 8 décembre, l’ensemble des transports en commun lyonnais est gratuit (bus, métro, tram) à partir de 16h et ce jusqu’à 1h du matin (fin du service).
Où dormir ?
Tél : 04 72 77 69 69. Un site : www.lyon-france.com  Mais faut pas rêver ! Les hébergements,  qui offrent un point de vue imprenable sur la fête (style chambres d’hôtes à la Croix-Rousse ou sur une péniche, yacht-hôtel, hôtel en haut de la tour de la Part-Dieu, etc.) sont réservés pour ces dates-là d’une année sur l’autre.
Allez aussi sur www.wimdu.fr, où des particuliers louent chambre, appart’.
Où manger ?  
Si vous voulez de la cuisine de grand-mère, locavore, j’ai un petit resto sympa comme Les P’tits Pères.  L’andouillette, les doigts de morts (les salsifis)…
Où boire un verre ?
Sur l’une des péniches-bars du Rhône comme Le Sirius. Bon plan tant pour mater Le bal des Luminéoles que pour écouter du jazz (le 6) ou de l’afrosoul (le 7).
Sa B.A.
Chaque année, vous êtes invités à créer une grande fresque lumineuse à coup de lumignons (petites bougies). En 2012, la fresque sera réalisée dans la cour du Palais Saint-Jean (Vieux-Lyon) au profit de Handicap International , les lumignons étant vendus 2 euros pièce.

Fête des lumières

Le Bal des Luminéoles ©DR

par La Rédaction

1 commentaire pour Fête des Lumières 2012 à Lyon

je l’ai fait en 2011. c’était génial mais on marche beaucoup et vu le froid cette année !

Laissez un commentaire


A lire aussi