Le Guide des voyageurs indépendants
  • Icone Facebook
  • Icone Twitter
  • Icone Instagram
Le blog > Actus voyage > Vienne : le tricentenaire de Marie-Thérèse
Vienne : le tricentenaire de Marie-Thérèse

Vienne : le tricentenaire de Marie-Thérèse

Mis à jour le 22 juin 2017 | ,
Publié le 23 mars 2017

Par Coralie Grassin de Teatime in Wonderland

En 1717 naît l’archiduchesse Marie-Thérèse. Elle sera une épouse et mère dévouée, mais surtout la seule femme de la lignée Habsbourg à gouverner l’Autriche ! À l’occasion de son tricentenaire, la ville de Vienne retrace sa vie et son règne à travers des expositions thématiques.

Les défis d’une jeune souveraine

Dans son palais viennois, la Hofburg, Charles VI se résigne. N’ayant aucun héritier mâle, il impose la pragmatique sanction : son royaume reviendra à l’aîné de ses enfants, quel que soit son sexe.
À sa mort, c’est donc Marie-Thérèse, âgée tout juste de 23 ans, qui monte sur le trône. Sans expérience politique ni militaire, enceinte de son quatrième enfant, elle semble une proie bien facile…

La Hofburg, Vienne, Autriche

La Hofburg, Vienne, Autriche © Cousin_Avi/Shutterstock

La guerre de succession

Très vite, la Prusse attaque. La jeune femme tient bon, coûte que coûte. En 1745, la balance bascule : son époux, François de Lorraine, est élu empereur des Romains, et elle impératrice par extension (elle ne sera jamais couronnée). La guerre de Succession prend fin en 1748 : si Marie-Thérèse perd quelques régions mineures, elle a surtout imposé son titre et gagné le respect des souverains européens. Pour en savoir plus, direction la Bibliothèque nationale autrichienne, où l’exposition « Marie-Thérèse, la femme la plus puissante des Habsbourg » (du 17/02/17 au 05/06/17) met en lumière l’influence de la souveraine sur l’Autriche et l’Europe.

La vie à Schönbrunn

Si la Hofburg reste le palais royal par excellence, Marie-Thérèse rêve d’espace et de jardins où se promener avec ses enfants. Car elle en aura 16, soit 12 grossesses après avoir accédé au pouvoir ! Le palais de Schönbrunn, rénové dans un faste rococo, fait d’abord office de résidence d’été, avant de devenir le Versailles autrichien. Le château propose, en 2017, de passer en coulisses. Vous pourrez y découvrir une succession de salles, décorées sur demande de l’impératrice par le peintre Johann Wenzel Bergl. Pour imaginer le faste des fêtes de l’époque, ne manquez pas l’exposition « Une femme entre pouvoir et plaisirs de la vie » (du 15/03/17 au 29/11/17) au musée des Carrosses impériaux.

La fontaine du Belvédère à Vienne en Autriche

Le Belvédère supérieur, Vienne, Autriche © canadastock/Shutterstock

Marie-Thérèse, une artiste dans l’âme

Siècle des lumières oblige, l’impératrice modernise l’administration, l’armée, l’économie, et même l’éducation. À Schönbrunn, pourtant, elle ne s’entoure ni de philosophes, ni de savants, comme c’est le cas ailleurs en Europe. Marie-Thérèse se passionne pour l’art et l’opéra, qu’elle chante à merveille. Haydn et Beethoven sont d’ailleurs des habitués de la cour. Au Musikverein, une galerie présentera son influence sur la musique de l’époque (du 06/04/17 au 23/06/17), tandis que le Belvédère inférieur mettra en avant les portraits impériaux (du 30/06/17 au 05/11/17).

Une femme de pouvoir avant tout

Avec la guerre de Succession, l’Autriche a perdu son alliée, l’Angleterre. Seule solution pour conserver une position forte en Europe : renverser les alliances. Pourtant, les Habsbourg et les Bourbons sont ennemis héréditaires ! Fine diplomate, Marie-Thérèse poussera ses enfants vers des mariages stratégiques, comme des pions sur un échiquier. Le plus beau coup de théâtre ? Placer sa fille Marie-Antoinette à la cour de Versailles… Le musée du Meuble révèle les ficelles de cette politique à travers l’exposition « Famille et héritage » (du 15/03/17 au 29/11/17). Passez aussi admirer les médailles commémoratives (du 28/03/17 au 18/02/17) au Cabinet numismatique du Kunsthistorisches Museum.

Surnommée mère de la nation, voire parfois mère de l’Europe, Marie-Thérèse s’éteindra en 1780. Son impressionnant tombeau, une œuvre d’art à lui seul, repose dans la crypte des Capucins, qui se visite. Y sont aussi enterrés 149 membres de la famille Habsbourg… Si le côté dynastie impériale de Vienne vous a plu, pourquoi ne pas continuer sur les traces de Sissi ?

Photo à la Une : Jardins de Schönbrunn © photosunds/Shutterstock

par La Rédaction

Laissez un commentaire