Logo Guide Évasion

Le guide des voyageurs indépendants

Le blog > Rencontres > Melissa, de MelLovesTravels
Melissa, de MelLovesTravels

Melissa, de MelLovesTravels

19 mai 2014 | ,

Par l’équipe du Guide Evasion

Melissa est belge et habite Bruxelles, ville des échanges culturels entre européens. Comme elle ne se fixe aucune limite, elle a déjà parcouru une bonne partie du globe. Elle révèle pour le Guide Evasion ses bons plans voyages et n’hésite pas à placer un petit mot sur la musique et la BD. Entretien avec une blogueuse qui a la frite.

Bonjour. Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Mélissa, jeune quarantenaire, gestionnaire de contenu de site web le jour, blogueuse la nuit. Je viens d’un petit village belge près de la frontière française mais je suis désormais bruxelloise depuis de longues années. Disons que c’est plutôt ma base.

 Pourquoi avoir décidé d’ouvrir un blog de voyage ?

Qu’y a t-il de mieux que de parler de sa passion, encore et toujours, en espérant que les autres attrapent le virus ?

On retrouve sur le blog votre itinéraire de voyage à la façon Google Map. On a envie de vous demander quelle sera la prochaine étape ?

Là, tout de suite, ce sera plusieurs destinations en France, dont Le Havre avant Ifrane, au Maroc, pour le travail et l’Afrique du sud entre autres… avant de prendre une pause carrière et concrétiser un défi vieux de 4 ans: rejoindre Rapa Iti.

Pouvez-vous nous parler de ce projet Rapa Iti ?

Pour faire court: c’est l’histoire d’une fille qui a jeté une fléchette sur une mappemonde. La fléchette est tombée entre deux îles, Pitcairn et Rapa Iti, dans les Îles australes. J’ai donc soumis le choix au vote de mes lecteurs et ils m’ont envoyé à Rapa, la plus au sud des Îles australes, où un bateau ne passe qu’une fois par mois environ. Ça fait quatre ans que j’attends de concrétiser.

Vous semblez être une adepte du couchsurfing. Quelle a été jusque là votre meilleure expérience ?

Les Féroé ! J’avais laissé un message à la ronde comme on jette une bouteille à la mer (il n’y a pas beaucoup d’hôtes dans les Féroé) et alors que je pensais désespérer, Rakul et sa famille sont arrivés. J’ai été prise en charge comme si j’étais de la famille et ils avaient tous à cœur de me faire découvrir la culture férigienne, me faire goûter plein de choses et rencontrer plein de gens…

Concrètement, qu’y a t-il à visiter sur les îles Féroé ?

Tout ! Les Féroé sont un des rares endroits sur Terre où tout est beauté infinie. À chaque tournant, il y a un paysage à couper le souffle. Des falaises noires recouvertes d’herbes vertes, des fjords aux eaux bleues profondes, la lumière du soleil sur l’océan et chaque petit village semble avoir choisi LE plus bel endroit du coin pour s’établir. Il suffit de prendre la route et c’est parti pour le grand spectacle. Mais la découverte la plus précieuse, ce sont les Féringiens. Ils sont terribles !

Torshvan, îles féroé - crédit : Alex Lauer - Shutterstock

Torshvan, îles Féroés – crédit : Alex Lauer – Shutterstock

Où peut-on manger du bon chocolat et de bonnes frites ailleurs qu’en Belgique ? Vous avez un bon plan à nous soumettre ?

Bien que ce soit évidemment très difficile à admettre, il y a du bon chocolat, voire de bonnes frites, ailleurs que dans mon petit royaume. Si je dois livrer un secret, pour le chocolat, les tablettes de la Grenada Chocolate Company sont géantissimes. L’île de la Grenade est un gros producteur de cacao et ils aiment le chocolat au goût puissant. Je vous recommande aussi d’acheter les boulets de cacao, à faire fondre dans l’eau avec de la noix de muscade et de la cannelle achetées au marché de Saint-George’s. Un délice ! Quant aux frites, celles qui accompagnaient le « fish » servis au Glan Yr Afon, à Pennal dans le Pays de Galles ont failli être aussi bonnes que celles de Frit’ Flagey à Bruxelles. J’ai dit presque.

Plus de 8000 tweets, un compte Facebook, un Flickr, un Pinterest, etc. Comment faites-vous pour être autant connectée pendant vos séjours ?

En fait, j’ai une armée de petits elfes qui œuvrent depuis ma valise… Sans rire, il y a des fois, je me demande comment je fais. En fait, chaque réseau à sa spécificité et son utilité. Ces outils sont souvent complémentaires entre eux. Twitter, Instagram et Facebook au quotidien. Flickr et Youtube au retour de voyage. Pinterest pour rêver et découvrir. Ça permet de diviser les tâches.

Vous vous y retrouvez entre votre compte Storify et Spotify ?

(rires) Storify, c’est bleu, Spotify, c’est vert.

Vous avez même le temps de réaliser des vidéos, de les monter et de les diffuser sur Youtube. Pas trop dur de passer devant la caméra ?

Pas quand les petits elfes cachés dans la valise servent aussi de maquilleurs-stylistes… Accessoirement, avoir fait des études de journalisme, ça aide à surmonter la peur du ridicule.

Vous faites une série d’articles sur les différentes chansons que vous découvrez autour du globe. À l’inverse, faites-vous la promotion de Stromae à travers le monde ?

Pas besoin. Paulo (Paul Van Haver de son vrai nom) fait très bien ça tout seul et nous les Belges, partout où nous allons, on profite un peu de sa gloire. « Vous êtes du pays de Stromae. Où il est son papa ? ».

La sélection nationale belge sera cet été au Brésil pour la coupe du monde de football, douze ans après leur dernière participation. Suivrez-vous l’aventure des diables rouges ?

Pendant la phase qualificative, j’ai obligé un pub au Bahreïn à diffuser le match Belgique-Écosse. Donc oui. Allez, les Diâââp !

Un petit pronostic pour vos compatriotes voyageurs ?

Stromae est le 13e homme en plus, (le 12e sont les supporters) donc je dirai qu’on a toutes nos chances.

Vous êtes plutôt Tintin au Tibet ou Tintin en Amérique ?

Plutôt Tintin au Congo sans les massacres d’animaux et le paternalisme à relent raciste. Malheureusement, ce n’est pas pour tout de suite. Le responsable du Parc des Virunga, le plus ancien parc natIonal d’Afrique, s’est fait tiré dessus la semaine dernière. Mais le jour où la République démocratique du Congo sera en paix, ça va être énorme, comme ce pays.

Pour finir, que peut-on souhaiter à votre blog ?

De grandir et d’évoluer en restant profondément lui-même.

N’hésitez pas à faire un tour sur son blog.

Image à la une : Gaufres belges, vendues en Norvège – M.Monaco ) MelLovesTravels.

par La Rédaction

Laissez un commentaire