Le Guide des voyageurs indépendants
  • Icone Facebook
  • Icone Twitter
  • Icone Instagram
Le blog > Rencontres > Rencontre avec Claire du blog Votre Tour du Monde
Rencontre avec Claire du blog Votre Tour du Monde

Rencontre avec Claire du blog Votre Tour du Monde

25 octobre 2014 | , ,

Par l’équipe du Guide Évasion

Claire, intrépide rédactrice pour le blog Votre Tour du Monde, nous raconte son expérience de blogueuse de voyage, nous parle d’Amérique du Sud et nous explique une bonne fois pour toutes pourquoi voyager seule quand on est une fille en vaut vraiment la peine.

Chili

Laguna Chaxa, Chli
© Claire Glotin

Bonjour Claire ! Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Je m’appelle Claire, j’ai 21 et je suis étudiante en Master de Droit. Cela fait maintenant un an et demi que je suis rédactrice pour le blog voyage Votre Tour du Monde. Je voyage depuis mon plus jeune âge : ce sont mes parents, baroudeurs depuis toujours, qui m’ont donné le virus !

C’est quoi le blog Votre Tour du Monde ?

Votre Tour du Monde a été créé par Bruno Maltor en décembre 2012, avec la volonté de transmettre sa passion du voyage à des gens de tout âge. Le voyage a un certain prix et, étant étudiant, il a connu comme nous tous des difficultés pour voyager. Ce blog est justement là pour réunir tous les conseils nécessaires avant de partir en voyage, que ce soit pour un tour du monde ou une toute première aventure. On y trouve bon nombre d’itinéraires, mais aussi beaucoup de bons plans, d’astuces et de conseils pour bien préparer son périple ! J’ai découvert le blog quelques mois après sa création et je me suis empressée d’envoyer un mail à Bruno afin d’y devenir rédactrice !

Un blog à cinq plumes, comment ça marche ?

Ça marche plutôt bien ! Bruno, le fondateur du blog, a décidé de s’entourer d’une petite équipe de rédacteurs, ce qui permet non seulement de diversifier les sujets sur le blog, mais en plus de partager sa passion avec d’autres ! Ce qui est génial dans le fait d’être plusieurs plumes, c’est que chacun d’entre nous aime un style de voyage bien particulier. On se complète tout en étant à la fois très différents.

Vos sujets préférés ?

Ce que je préfère, c’est retranscrire aux lecteurs la sensation que j’éprouve sur la route, face à des paysages grandioses, et il me semble que c’est ce qui touche le plus les gens. Bruno ne m’impose jamais d’écrire sur tel ou tel pays de telle ou telle façon : j’écris selon propre à mon ressenti, je m’extériorise complètement.

Brésil

Juquehy, Brésil
© Claire Glotin

Qu’est ce que ce blog a apporté à la voyageuse que vous êtes ?

J’ai découvert qu’on pouvait partager avec de simples inconnus comme on partage avec des amis. Lorsqu’on écrit pour un blog, il n’y a jamais de sens unique. Les lecteurs, ainsi que les rédacteurs, apprennent les uns des autres, chacun s’abreuve des messages de chacun et l’on ressort tous grandis à chaque interaction. Nous sommes tous sur le même pied d’égalité, il n’y a pas de voyageurs plus expérimentés que d’autres.

Que recherchez-vous quand vous voyagez ?

Vaste question que celle là. Beaucoup pensent que si une personne ressent le besoin constant de voyager, c’est qu’elle cherche à fuir quelque chose et qu’elle veut éviter de se confronter à elle-même dans la « vraie vie ». Je pense bien au contraire que si l’on voyage, c’est pour se trouver, même si je reconnais que je cherche à fuir un certain mode de vie, une sorte de conditionnement. Je voyage pour bouleverser ma vie et casser mon quotidien, faire des rencontres improbables et voir le monde autrement. Je suis en perpétuelle recherche de nouvelles saveurs, de nouvelles sensations, ma curiosité n’est jamais rassasiée et j’en veux toujours plus ! Je veux apprendre, connaître, découvrir. Je veux tout voir et tout savoir.

Vos pays préférés ?

Il y a des pays qui m’ont particulièrement touchée et qui, j’en suis sûre, ont fait de moi celle que je suis aujourd’hui. Certains voyages vous marquent tellement que vous en revenez changé, même si le changement est presque imperceptible. Cette sensation, je l’ai majoritairement ressentie en Amérique du Sud. Que ce soit au Chili, en Bolivie ou au Brésil, ces pays là m’ont, chacun à leur manière, ouvert les yeux sur l’importance de relativiser quant aux problèmes qui nous touchent au quotidien. La mentalité y est totalement différente de celle de la France. Les gens s’ouvrent beaucoup plus facilement, se contentent de bien peu, et ce peu suffit à leur bonheur. Créer des liens se fait très naturellement et personne n’est dans le jugement perpétuel. J’ai trouvé cette bonté humaine à la fois touchante et apaisante.

Votre plus beau souvenir de voyage ?

Quitte à choisir, je serais tentée par celui du Salar d’Uyuni, en Bolivie, une des destinations dont j’avais rêvé depuis longtemps. Ce matin là, il a neigé dans le désert et le paysage qui défilait devant nous semblait tout droit sorti de l’imaginaire. Cela faisait des années que je regardais des photos du Salar en ne rêvant que de ce jour ! Lorsque le 4×4 est arrivé sur place, chacune de ces photos semblaient si fades face à l’immensité, la splendeur qu’offrait ce paysage. Au moment où j’ai posé pour la première fois mon pied sur ce sol de sel, j’ai senti les grains craquer sous ma semelle. Cette sensation a suffit à me faire fondre en larmes. Ce parfait silence, cet horizon si lisse, cette atmosphère si pure, je ne pourrai jamais les oublier.

Salar d'Uyuni

Salar d’Uyuni, Bolivie
© Claire Glotin

Comment organisez-vous vos voyages ? Planification ou improvisation ?

J’ai la chance de voyager la plupart du temps en binôme. Ma partenaire est à l’opposé de moi : c’est quelqu’un de très organisé qui planifie tout à l’avance alors qu’au contraire, je suis assez impulsive et décide souvent des choses sur le moment. Sans elle, je n’ai aucun mal à dire que mes voyages seraient pour le moins chaotiques, mais la spontanéité nous a apporté également de beaux moments. Malheureusement, cette improvisation m’a déjà valu de mauvaises surprises, c’est pour cela que j’insiste autant sur la sécurité et la préparation dans mes articles, afin d’éviter aux autres voyageurs de reproduire les mêmes erreurs que moi.

Voyager seule quand on est une fille, vous le conseillez ?

Annoncer que l’on veut voyager seule, c’est se confronter à bon nombre de critiques. Mais comme je l’expliquais dans mon article consacré aux femmes voyageant seules, les opinions des autres ne doivent jamais prendre le dessus sur vos propres convictions : vous devez vous battre pour la vie que vous voulez mener, envers et contre tous. Voyager seule, c’est se découvrir et se dévoiler dans sa totalité au monde. C’est s’abandonner complètement aux autres, s’ouvrir, sans craindre les regards et les jugements. C’est être soi, pleinement, avec ses forces mais aussi ses faiblesses. Alors, à toutes ces femmes qui voyagent seules ou qui en ont l’envie, ne cessez jamais, prenez ce risque – sans pour autant vous mettre en danger, bien entendu –, vivez votre aventure et quand, dans quelques années, vous regarderez en arrière, vous n’aurez aucun regret.

Quels sont vos projets à venir ?

J’ai beaucoup de projets en tête, mais pour l’instant, ils ne sont que très abstraits. J’aimerais beaucoup créer mon propre blog quand je vois le succès de Votre Tour du Monde. C’est un véritable plaisir d’être lue et d’avoir des retours positifs. Une fois mes études achevées, j’aimerais beaucoup créer un blog sur l’Amérique du Sud. C’est dans ce continent que je garde mes plus beaux souvenirs. Côté voyage, je laisse tomber l’Amérique du Sud momentanément pour me focaliser sur l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Dans quelques mois, je m’envole une seconde fois pour le Canada à la découverte de Montréal, j’ai hâte d’y être !

Chili

Laguna Chaxa, Chili
© Claire Glotin

Merci beaucoup à Claire pour ce témoignage. N’hésitez pas à découvrir ses articles sur Votre Tour du Monde !

Image à la une :  © Claire Glotin

par La Rédaction

Laissez un commentaire