Le Guide des voyageurs indépendants
  • Icone Facebook
  • Icone Twitter
  • Icone Instagram
Nos Tops > Chypre : les plus beaux villages du Troodos
Chypre : les plus beaux villages du Troodos

Chypre : les plus beaux villages du Troodos

23 octobre 2017 | ,

Par Annie Crouzet, auteur Évasion

Coiffé par le mont Olympe (1 952 m), le Troodos, sur l’île de Chypre, a conservé ses villages traditionnels et une ribambelle d’églises peintes, classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Voici un circuit de 130 km pour faire le tour des plus beaux, avec pauses gourmandes ou œnologiques.

Old Kakopetria : un musée à ciel ouvert

Allez, on va résister à la tentation de sonner la cloche de l’église de la Transfiguration (1520) dans le vieux Kakopetria, pour réveiller ce village perché à quelque 700 m d’altitude dans le massif du Troodos. C’est un village classé. Un village-bijou. Un ancien village de bûcherons, de selliers… Les maisons en pierre ont gardé leurs galeries en bois, les escaliers y tiennent de l’échelle.
Nos coups de cœur : la promenade bucolique aménagée parmi les noisetiers ou figuiers au bord de la rivière, en contrebas du vieux village (500m). Et le Crystal Hotel, très design.

Kakopetria, Troodos, Chypre

Kakopetria © A. Crouzet

Platres, so British

Platres, ou Pano Platres (Platres-le-haut), fut la station préférée de la colonie britannique, qui fuyait l’été la touffeur de la côte. De cette époque, le village a conservé une architecture en briques très British, de belles demeures, quasiment invisibles, enfouies dans les bois. Mais nombre de palaces ont fermé leurs portes, à l’exception notoire du Forest Park Hotel (1936), où descendaient le roi Farouk d’Égypte, Irène de Grèce, la romancière Daphné du Maurier, et même Indira Gandhi.
Nos petits plaisirs : des chocolats qui ont le « goût de Chypre », dégustés lors d’un atelier proposé quotidiennement par Cyprus Chocolates. Et le vrai Brandy Sour cocktail, siroté au bar du Forest Park Hotel, selon la recette créée pour le roi Farouk.

Pedoulas : une chapelle classée à l’Unesco

Les cars de touristes n’osent pas s’aventurer dans les ruelles pentues, tortueuses, de ce beau village du Troodos, niché à 1 100 m parmi les cerisiers et les pins de Calabre. Vous y aurez une paix royale pour admirer sous toutes les coutures les fresques, qui couvrent du sol au plafond la chapelle Saint-Michel-Archange (1474), classée par l’Unesco (ouverte tous les jours jusqu’au soir). Vous terminerez comme nous au café Platanos, un café centenaire où l’autochtone tape le carton.
Notre surprise : un peu à l’écart du village, une chapelle très contemporaine (1996), presque futuriste, dédiée à saint Rafael.

Pedoulas, Troodos, Chypre

Pedoulas © A. Crouzet

Omodos, the place to be

Unique à Chypre : le village d’Omodos a sa grande place publique, 3 000 m2, sobrement baptisée le « square ». Bordé de cafés et de tavernes, ce square pavé s’ouvre sur le monastère de la Sainte-Croix (XIIe s. pour l’origine). En fin de journée, tout le monde s’y retrouve, y compris le pope, qui sirote un café chypriote en compagnie de quelques ouailles. D’autres consommateurs sont passés à des boissons moins innocentes comme un verre de blanc, très floral, issu d’un cépage local, le xynisteri.
Notre tournée des caves : à Omodos, on trouve une petite concentration de wineries (caves à vin), qui produisent même le commandaria, ce rouge liquoreux aux arômes de pain d’épices. Un vin de dessert.

Une ruelle à Omodos, Chypre, Troodos

Une ruelle à Omodos ©Crouzet

Lofou : le vin des Templiers

Sur le versant sud du Troodos, à 780 m d’altitude, Lofou est resté dans son jus. Les lourds portails en bois s’ouvrent sur des courettes, où pousse immanquablement un grenadier. Il a ses tavernes et sa boutique dans la rue principale, qui propose une dégustation du fameux commandaria, ce rouge légendaire que produisaient déjà les Templiers. Gardez néanmoins la tête suffisamment froide pour grimper dans le haut du village, où un panorama XXL vous attend au bout de l’esplanade. Limassol et la côte s’y dévoilent.
Notre rando à la source : une boucle de 3,5 km vers le « robinet » (faucet) d’Elitzis, en fait le réservoir, alimenté par une source, où les anciens allaient chercher l’eau avec leurs ânes. Prenez le départ au panneau Silikou dans le bas du village ; attention, c’est pentu.

Lefkara, le village de la dentelle

Pano Lefkara (Lefkara-le-Haut) et Kato Lefkara (Lefkara-le-Bas) offrent un tableau en technicolor. Le bleu indigo de certaines maisons imprime la rétine. Un bleu autrefois rafraîchi chaque année à Pâques. Mais Lefkara est surtout connu pour ses dentellières. Selon la légende, Léonard de Vinci, himself, aurait commandé ici une nappe en dentelle pour l’autel de la cathédrale de Milan. Vous n’échapperez pas à une invitation en bonne et due forme pour aller admirer de plus près le travail de ces dames.
Nos tests gustatifs : la zivania, qui est l’eau-de-vie de marc de raisin locale, et la sykopitta (fig pie), gâteau aux figues.

D’autres beaux villages ? Allez sur http://fr.chooseyourcyprus.com: vous trouverez ceux du Troodos à la rubrique Découvrir/Villages agrotouristiques. On attend aussi votre palmarès !

Image à la Une : Le village de Lofou ©kirill_makarov/Adobe Stock

par La Rédaction

Laissez un commentaire