Le Guide des voyageurs indépendants
Nos Tops > Les plus beaux villages de Sardaigne
Les plus beaux villages de Sardaigne

Les plus beaux villages de Sardaigne

Mis à jour le 4 décembre 2017 | ,
Publié le 1 décembre 2017

Par Veronica Maiella, journaliste (Veronicamaiella)

L’âme authentique de la Sardaigne se respire dans ses villages haut perchés. Si certains commencent à s’ouvrir au tourisme, ils conservent tout de même leur tradition et leur rythme d’un autre temps.

Bosa, la carte postale

Estampillé « l’un des plus beaux bourgs d’Italie », Bosa tient sa renommée de son allure de carte postale sur les rives du Temo. Depuis les hauteurs de son Castello Malaspina, une vue panoramique dégringole le long des maisons colorées de l’ancien quartier de Sa Costa pour rejoindre le quartier des anciennes tanneries le long du fleuve.

Bosa Sardaigne

Bosa © Pixelshop/Adobe Stock

Orgosolo, le contestaire

Accroché aux versants arides du Supramonte, ce village est l’un des plus contestataire de Sardaigne. C’est le cœur de la Barbargia, avec ses brigands mythiques mais aussi un musée à ciel ouvert dédié à la street-art. Dans les années 70, un collectif anarchiste milanais y esquisse une première peinture murale, au thème engagé. Depuis, de nouveaux graffitis voient régulièrement le jour, ils sont actuellement plus de 150, à découvrir en flânant librement dans les ruelles.

Orgosolo, village de Sardaigne

Orgosolo, village de Sardaigne ©Nick Fox/Shutterstock

Santu Lussurgiu, le moyenâgeux

Sur le versant du Montiferru, à 600 m d’altitude, entouré par des oliviers et châtaigniers, le village a conservé son allure du Moyen Âge. Un centre historique se dévoile avec de nombreuses églises, dont celle de Santa Maria degli Angeli édifiée en 1473. À ne pas rater ses anciennes maisons, avec des magnifiques portes battantes, qui s’ouvrent sur des cours internes fleuries.

Santu Lussurgiu, village de Sardaigne

Santu Lussurgiu, village de Sardaigne © ezioman / Adobestock

Castelsardo, le haut-perché

Dominant la mer, le village de Castelsardo a été une importante place-forte défensive. Son vieux bourg arbore encore de fiers vestiges. Entouré de bastions, ses escaliers et ruelles étroits montent jusqu’à la forteresse, le Château des Doria du XIIe siècle. Un magnifique aperçu, une vue plongeante sur le golfe de l’Asinara, s’admire depuis la cathédrale Sant’Antonio Abate, du XVIe siècle.

Castelsardo Sardaigne

Castelsardo © MNStudio/Adobe Stock

San Pantaleo, le bohème

Sur les hauteurs qui surplombent la Costa Smeralda, ce village est étonnamment encastré entre les collines de Milmegghju et ses pics de granits. Au paysage caractéristique, San Pantaleo affiche depuis les années 70 une âme bohème. À l’époque, il fut le repère d’artistes en tout genre. Aujourd’hui, sa proximité avec les localités de la Costa Smeralda en ont fait une escalé huppée : son marché artisanal est l’un des plus courus de la région.

San Pantaleo, village de Sardaigne

San Pantaleo, village de Sardaigne © Elisa Locci/Adobestock

Carloforte, le génois

C’est un air de Ligurie que l’on respire à Carloforte. Sur l’île de San Pietro, au sud de la Sardaigne, ce village fut fondé au XVIIIe siècle par des familles de pêcheurs en provenance de Ligurie et de l’île tunisienne de Tabarka. On y parle encore le dialecte de Ligurie et les quelques 6 000 habitants se concentrent sur le seul bourg de l’île : un entrelacement de ruelles qui, du port, s’élance vers les hauteurs et ses anciennes fortifications, dont la Porta del Leone.

Carloforte, village de Sardaigne

Carloforte, village de Sardaigne © Stefano Garau/Adobestock

Stintino, le port de pêche

Ce petit port aux maisons colorées est la porte d’entrée de la réserve naturelle de l’île de l’Asinara mais aussi de la magnifique plage de la Pelosa, un des incontournables de Sardaigne. Bourg tranquille, il vit doucement aux rythmes des départs en ferry, avec ses deux marinas. On y apprécie son atmosphère paisible, en bord de mer.

Le port de Stintino Sardaigne

Le port de Stintino © Pixelshop/Adobe Stock

Oliena, le fleuri

Ce village tranquille proche de la vallée de Lainatto est réputé pour ses cortes : des sortes de patios, caractéristiques des maisons traditionnelles de Sardaigne. On pourra les admirer pendant la manifestation « Cortes Apertas » qui se tient habituellement en automne et pendant « Oliena in fiore », en début d’été. Le restant du temps, le village somnole tranquille, principalement utilisé comme base pour des excursions vers le site archéologique de Tiscali, la vallée de Lainatto et le Supramonte.

« Non solo mare » : pas uniquement de la mer, c’est le slogan que la Sardaigne utilise pour promouvoir la richesse de ses régions loin de la côte. Profitez-en !

Image à la Une : Bosa ©gevisions/Adobe Stock

par La Rédaction

Vos commentaires

Bonjour, ce top fait plaisir car j’ai visité en septembre la plupart des villages cités ! Et effectivement, Bosa est très joli avec son château ! Par contre, j’aurais rajouté le petit village de Cala Gonone sur la côte est de l’île qui est une sorte de « Cassis » local, avec toutes les plages, calanques et grottes à proximité !

Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Vos commentaires

Bonjour, ce top fait plaisir car j’ai visité en septembre la plupart des villages cités ! Et effectivement, Bosa est très joli avec son château ! Par contre, j’aurais rajouté le petit village de Cala Gonone sur la côte est de l’île qui est une sorte de « Cassis » local, avec toutes les plages, calanques et grottes à proximité !

Laissez un commentaire

Bannière Adserver

Bannière Adsens