Le Guide des voyageurs indépendants
  • Icone Facebook
  • Icone Twitter
  • Icone Instagram
Nos Tops > Toscane : 10 activités à faire absolument
Toscane : 10 activités à faire absolument

Toscane : 10 activités à faire absolument

10 avril 2017 | ,

Par Veronica Maiella, journaliste (Veronicamaiella)

Villes d’art, montagnes, plages mais aussi campagne : la Toscane est une destination de voyage multiple. Les activités sont évidemment nombreuses mais les meilleures ne sont pas forcément celles que l’on croit !

Se baigner en Maremme

Entre Capalbio et Castiglioncello, la Maremme s’étend sur 160 km de côtes, où se mêlent plages de sable fin (fréquentées essentiellement par les familles) et plages de galets. À noter : au large d’Ansedonia, la petite île de Giannutri, réputée pour la plongée, est un site classé en tant que parc marin. Tout aussi renommé, le promontoire de l’Argentario est un ensemble de criques et de plages. Les plus fréquentées se trouvent vers Porto Santo Stefano et Porto Ercole. Les moins bondées sont celles que l’on rejoint à pied, comme la Cala del Gesso et la Cacciarella.

mer-toscane-italie-maremme

Parc naturel de la Maremme © Robertonencini/shutterstock

Partir à la découverte des Étrusques

Berceau de la Renaissance, la Toscane est aussi l’ancienne terre des Étrusques, une civilisation antique qui n’a toujours pas dévoilé l’ensemble de ses secrets. Vous trouverez d’anciennes nécropoles à Volterra et à Populonia. Des fouilles ont par ailleurs mis au jour les anciens murs de Roselle, l’une des villes les plus importantes de l’Étrurie, près de Grossetto. Le musée archéologique de Saturnia, enfin, expose des céramiques ainsi que des ustensiles, datant du VIIe siècle av. J.-C. à l’époque impériale romaine.

Ecouter des chants grégoriens à Sant’Antimo

Découvrez les chants grégoriens au sein d’une ancienne abbaye, construite entre le XIe et le XIIe siècle. À 9 km de Montepulciano, sur la via Francigena, l’abbaye de Sant’Antimo est un précieux exemple d’art roman. Les moines y vivent toujours selon la règle de saint Benoît. Les messes, chantées, sont ouvertes au public : la première de la journée se déroule à 7 h du matin alors que les vêpres et les complies ont respectivement lieu à 19 et 20 h.

abbaye-toscane-italie

L’abbaye de Sant’Antimo © Pisaphotography/shutterstock

Visiter des caves à l’architecture atypique

Le Toscana Wine Architecture est un circuit de 14 caves dont la construction a été réalisée par des architectes contemporains. La cave Petra porte la signature de l’architecte Mario Botta alors que la Fattoria delle Ripalte (au sud de l’île d’Elbe) est l’œuvre de Tobia Scarpa. La Rocca di Frassinella, quant à elle, a été réalisée par Renzo Piano. Ce circuit, principalement au sud de Florence, inclut de très grands domaines viticoles.

Participer aux feste storiche (fêtes historiques)

Les villes de Toscane s’animent tout au long de l’année au rythme de fêtes qui datent souvent du Moyen-Âge. Sienne est connue pour son Palio, en juillet et en août, pendant lequel les contrade, à savoir les différents quartiers de la ville, s’affrontent lors d’une course à cheval. À Florence, en juin, on assistera au match de calcio storico, l’ancêtre du football et du rugby (dans une version bien plus musclée), sur la piazza Santa Croce. Spectaculaire aussi, mais plus récent, le Carnaval de Viareggio fête en 2017 sa 144e édition, avec son fameux défilé de chars allégoriques.

mediieval-defile-florence-italie-toscane-calcio

Défilé en costumes médiévaux à l’occasion des matchs de calcio storico à Florence © Giambra/shutterstock

Se promener sur la via Francigena

La via Francigena est un chemin de pèlerinage qui reliait, au Moyen-Âge, le nord de l’Europe à Rome, depuis Canterbury en Angleterre. En Toscane, l’itinéraire s’étend sur 380 km, traverse 38 communes et se parcourt selon son sens d’origine, du nord au sud, pour profiter au mieux de son balisage.

Rouler à vélo le long des Crete senesi

Le dénivelé des Crete senesi est particulièrement connu des cyclistes, fascinés par ces routes sinueuses. Les pistes de vélo ont été pensées pour la découverte de ce territoire si spécifique. Une première piste, passant par le Monte Sante Marie, relie Asciano à Torre a Castello. Une autre, la via di Pieve a Salti, part de Buonconvento et se termine à San Giovanni d’Asso. Préférez un vélo tout terrain plutôt qu’un vélo de ville car plusieurs tronçons sont en terre battue, les strade bianche (routes blanches) : il ne faudra d’ailleurs surtout pas les manquer !

paysage-route-crete-toscane-italie

Un paysage des Crete senesi dans la région de Sienne © Claudio Giovanni Colombo

Skier dans les Apennins

Ses pistes ne sont pas celles des Alpes mais la Toscane possède également quelques stations de ski dans les Apennins. La mieux équipée est celle de l’Abetone, dans les montagnes près de Pistoia, avec 50 km de pistes. La neige est également au rendez-vous sur le Monte Amiata, dans le sud, où l’on pratique le ski de fond et où l’on découvre une charmante forêt de hêtres.

Faire une pause thalasso au Monte Amiata

Sur le Monte Amiata, les bagni di San Filippo sont des thermes naturels gratuits où les eaux jaillissent à environ 50°C, ce qui permet de s’y baigner toute l’année, même en hiver. Les dépôts calcaires ont façonné dans le paysage de multiples cascades. Vous pourrez notamment découvrir la Balena bianca (Baleine blanche) au sein du Fosso bianco (Fossé blanc), un rocher calcaire de couleur claire qui surplombe des petites piscines naturelles d’eau chaude. Pour y arriver, une balade dans les bois s’impose : cherchez puis suivez le sentier à côté de l’entrée de l’établissement privé Bagni di San Filippo.

bains-toscane-italie

Bagni di San Filippo © Cristina Annibali/shutterstock

Parcourir la campagne siennoise en train d’époque

C’est une vraie locomotive à vapeur qui parcourt les Crete senesi et le Monte Amiata. Le treno Natura, littéralement « train Nature », part de Sienne pour rejoindre Castiglione d’Orcia. À bord de wagons à l’ancienne, appelés centoporte, ce train historique permet de découvrir la campagne siennoise, en empruntant des chemins de fer peu ou plus utilisés.

Photo à la Une : L’île d’Elbe © DonatelloViti/shutterstock

par La Rédaction

Laissez un commentaire