Le Guide des voyageurs indépendants
Où partir ? > îles > 6 activités à l’Île Maurice
6 activités à l’Île Maurice

6 activités à l’Île Maurice

Mis à jour le 28 septembre 2017 | ,
Publié le 22 septembre 2017

L’Île Maurice vous fait rêver, mais pour vous, hors de question de lézarder sur la plage toute la journée. Ça tombe bien, nous vous avons dressé une liste de 6 activités, entre terre et mer, pour les plus sportifs et les moins sportifs.

La pêche au gros

L’Île Maurice s’est fait une spécialité de cette activité très sportive et très physique. C’est un combat qu’il faut livrer, parfois des heures durant, contre de gros poissons, requins, thons et surtout marlins… Au bout du fil, la prise se débat férocement, avec une force incroyable. À Maurice même, LE centre de pêche reste Grande Rivière Noire. Pour les plus mordus, l’île Rodrigues, avec ses 5 records du monde dans 4 techniques de pêche différentes (marlin, thon dents de chien, carangue et 2 carpes rouges établis par le Rod Fishing Club) apparaît comme une destination multipêche incontournable dans l’Océan Indien.

Le kitesurf et le paddle

Au Morne en particulier, l’Île Maurice est devenu un paradis tant pour le kitesurf, où l’on s’envoie en l’air aidé par une aile de traction, que pour le paddle ou SUP (Stand Up Paddle), où l’on pagaye debout sur une planche. Proposées par les mêmes clubs, ces deux activités sont complémentaires, le kite se pratiquant surtout durant l’hiver austral (juin-août), où les vents sont porteurs tandis que le paddle, lui, s’accommode moins des turbulences. En paddle, on prend très vite son plaisir, c’est une façon agréable d’explorer lagon, rivières et mangroves.

Activité Kitesurf Île Maurice

Faire du kitesurf à l’Île Maurice ©ohrim/Shutterstock

Le quad

Il se loue dans les « chassés », ces vastes territoires de chasse que les groupes sucriers ont reconvertis dans l’écotourisme. Cela a son petit côté Indiana Jones, avouons-le ! En petits groupes, « l’expédition » quitte les champs de canne à sucre pour rejoindre la forêt et ses pistes boueuses. Au loin, une harde de cerfs détale à votre passage… Et, en prime, une visite d’une maison de planteur (domaine de Rambouillet), ou un panorama somptueux (réserve Frédérica ou domaine de l’Étoile).

Les cours de cuisine

Cette activité est une autre façon de découvrir l’Île Maurice, et de goûter aux spécialités authentiques et traditionnelles. Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous : vous pouvez mettre la main à la pâte chez l’habitant et vous imprégner par la même façon de la vie locale (le Zilwa Attitude Hôtel propose cette formule), ou suivre des cours de cuisine avec des chefs, qui vous emmèneront tout d’abord au marché de Port Louis afin de sélectionner les meilleurs produits, puis direction la cuisine !

Port-Louis, Île Maurice

Port-Louis, Île Maurice ©esinel/Shutterstock

Le canyoning

On voit peu l’Île Maurice comme une destination canyoning. Et, pourtant, il y a des parcours époustouflants ! Citons celui des chutes de Tamarin, dans le centre de l’île : avec des chutes de 50 mètres, les sensations fortes sont assurées ! Pour cette activité, il faut vous en remettre à des guides confirmés, que l’on peut contacter directement ou trouver au parc de Casela, dans l’ouest, ou à l’hôtel Shandrani, dans le sud.

Le vélo

Activité à réserver aux petites routes, peu fréquentées ! Sous une brise marine, il est très agréable de circuler à vélo sur toute la côte sous le vent, notamment entre Pointe aux Piments et Trou aux Biches, le maillot de bain dans le sac à dos. Autre terrain propice à quelques coups de pédale : l’est, où l’asphalte serpente entre canne à sucre et cultures maraîchères. Un but idéal de promenade ? Le marché de Centre de Flacq !

Image à la Une : Un banc de poissons tropicaux ©ohrim/Shutterstock

par La Rédaction

Laissez un commentaire