Le Guide des voyageurs indépendants
Où partir ? > îles > Nos 11 incontournables en Nouvelle-Calédonie
Nos 11 incontournables en Nouvelle-Calédonie

Nos 11 incontournables en Nouvelle-Calédonie

Mis à jour le 6 octobre 2017 | ,
Publié le 5 octobre 2017

La Nouvelle-Calédonie mesure seulement 400 km de long pour 50 km de large, mais possède une histoire et une culture fascinantes. De ses plages paradisiaques de sable blanc à sa terre rouge, de sa vie traditionnelle en tribu à son ambiance far west, de son passé de colonie pénitentiaire à l’émancipation de sa culture mélanésienne, l’île dépayse autant qu’elle surprend par ses secrets. Nous vous révélons nos 11 incontournables !

Le phare Amédée

C’est le deuxième plus haut phare métallique du monde, construit en 1865. Seulement 40 min de navigation sont nécessaires depuis Nouméa pour rejoindre l’îlot paradisiaque où il se trouve. Il ne vous restera qu’à gravir les 247 marches qui mènent à son sommet pour admirer pleinement les lieux ! L’îlot est également doté de fonds coralliens superbes, à admirer aussi bien en snorkeling qu’en plongée, activités incontournables en Nouvelle-Calédonie.

Le parc provincial de la Rivière-Bleue

Situé à la pointe sud de la Grande Terre, le parc provincial de la Rivière-Bleue s’étend sur près de 9 000  ha, marqués par une terre rouge chargée en latérites, et abrite une flore exceptionnelle, typique de la Nouvelle-Calédonie. Partez à la découverte de ses sentiers à pied ou à VTT, ou naviguez en kayak sur le lac de Yaté. Il est même possible d’y camper pour apprécier ses nuits étoilées.

Le centre culturel Tjibaou

Le centre culturel Tjibaou, à Nouméa, est un véritable joyau architectural imaginé par Renzo Piano. Les bâtiments ont été dessinés pour être en parfaite harmonie avec les cases traditionnelles de la culture kanak, à laquelle le centre est dédié. Dans cet espace à la fois musée et bibliothèque, expositions, rencontres et événements sont autant de moyens d’appréhender l’histoire de la Nouvelle-Calédonie.

centre culturel Tjibaou, Nouméa, Nouvelle-Calédonie

Le centre culturel Tjibaou, Nouméa, Nouvelle-Calédonie ©Géraldine Peron

La région de Bourail

La région de Bourail, sur la côte ouest, regorge de paysages exceptionnels. Découvrez-les grâce aux sentiers de randonnée aménagés sur de nombreux sites. Depuis la Roche percée et le Bonhomme de Bourail, un imposant bloc de quartz qui fait face à l’océan, rejoignez le sentier des Trois-Baies. La plage de Poé vous permettra de longer le lagon sur ses 17 km de sable blanc ! Enfin, le domaine de Deva, domaine naturel et coutumier de 8 000 ha, est à découvrir à pied, à vélo, en ULM ou à cheval.

Le cœur de Voh

Rendu mondialement célèbre par le photographe Yann Arthus-Bertrand, le cœur de Voh (situé au nord de la Grande Terre, près de Koné) est un incontournable absolu de la Nouvelle-Calédonie. Il s’admire du haut d’une montagne ou depuis les airs à bord d’un ULM. Ce chef-d’œuvre de la nature est dessiné par la mangrove, une forêt d’arbres poussant au bord de l’eau, qui constitue un véritable écosystème pour la faune et la flore aquatiques.

Hienghène

Gardé par une immense poule de calcaire noir, Hienghène, sur la côte est de la Grande Terre, recèle bien des trésors : de vertigineuses falaises, un sphinx taillé à même la montagne, des sentiers de randonnée, plusieurs spots de plongée. Hienghène est aussi réputé pour son accueil en tribu et pour son histoire, en lien avec la cause indépendantiste de la Nouvelle-Calédonie.

Hienghène, poule couveuse, Nouvelle-Calédonie

Hienghène, poule couveuse ©Géraldine Peron

La corniche calédonienne

Ici, la route se faufile au pied du massif du mont Panié d’un côté, et au ras de l’océan de l’autre. Verdoyante, la région permet de belles randonnées sur les Roches de la Ouaième et cache d’agréables cascades, comme celles de Tao ou Colnett. La corniche accueille également un pont flottant mécanisé qui fonctionne à toute heure du jour et de la nuit. C’est le dernier bac de Nouvelle-Calédonie ! Une traversée de quelques minutes seulement, mais un instant suspendu et insolite.

La plage de Luengoni (Lifou)

La clarté de son eau et son sable poudreux vous laisseront un souvenir impérissable. Située sur la côte est de l’île, cette longue plage offre un cadre idyllique à la détente et au snorkeling. Non loin de là se cache une grotte sous-marine de 30 m de profondeur, dont vous pourrez admirer les nombreuses stalagmites noyées.

La piscine naturelle d’Oro (île des Pins)

Imaginez un vaste bassin d’eau turquoise abrité, bordé de majestueux pins colonnaires et de sable blanc. Cet incontournable coin de paradis se rejoint à bord d’une pirogue traditionnelle, qui vous fera traverser la somptueuse baie d’Upi. N’oubliez pas votre kit de snorkeling, il vous sera indispensable une fois sur place pour admirer les fonds sous-marins habités de nombreux coraux, poissons, bénitiers et autres merveilles.

Ile des Pins, incontournable de Nouvelle-Calédonie

Ile des Pins, piscine naturelle d’Oro © Géraldine Péron

La grotte de Pethoen (Maré)

Maré, presque entièrement recouverte de végétation, est souvent considérée comme la plus mystérieuse des îles Loyauté. La grotte de Pethoen, d’une vingtaine de mètres de hauteur, est cachée au milieu d’une végétation dense. Les habitants aiment venir s’y rafraîchir, entourés par les stalactites de la grotte. Quelques kilomètres au nord, l’aquarium naturel, un bassin isolé de l’océan où l’eau s’infiltre à travers des roches poreuses, abrite une multitude de poissons.

Les falaises de Lékiny (Ouvéa)

Les falaises de Lékiny, longues de 3 km et percées de grottes, sont uniquement accessibles avec un guide. Le temps semble s’arrêter lorsqu’on les contemple. Les falaises étant situées dans une baie d’eau turquoise classée réserve intégrale, vous n’aurez aucune difficulté à apercevoir les nombreuses tortues et raies-aigles qui y séjournent.

 

Vous avez aimé découvrir ces incontournables ? Pour consulter d’autres articles sur la Nouvelle-Calédonie, rendez-vous plus bas.

Image à la Une : Les plages d’Ouvéa, Nouvelle-Calédonie © sbedaux/Shutterstock

 

par La Rédaction

Laissez un commentaire