Le Guide des voyageurs indépendants
Où partir ? > îles > Où faire la fête à La Havane ?
Où faire la fête à La Havane ?

Où faire la fête à La Havane ?

Mis à jour le 2 mars 2018 | , ,
Publié le 1 mars 2018

Par Coralie Grassin, auteure Évasion et blogueuse (Tea Time in Wonderland)

C’est à la nuit tombée que La Havane s’éveille vraiment. Dans la vieille ville, l’heure des daiquiris et des mojitos a sonné, les orchestres s’installent dans les bars. Pour saisir toute l’essence de La Havane, promenez-vous dans le quartier de Centro Habana. Ici, on bavarde de balcon en balcon, on tire les chaises sur le pas des portes, une guitare à la main. Les chauffeurs polissent leurs voitures américaines, radio à fond, les ados jouent au football. Toutes les fenêtres sont ouvertes, chaleur oblige, encadrant des scènes miniatures. On rit, on chante, on danse – dans le plus minuscule des salons, dans la rue, dans les squares. L’âge importe peu : à Cuba les enfants apprennent la salsa en même temps qu’ils apprennent à marcher, et les cheveux blancs ne soulignent pas tant la vieillesse que les années de pratique… Fascinant, mais pas facile pour les visiteurs de passage de se joindre à la fête. C’est un peu plus loin, à Vedado et Miramar, que se trouvent les clubs les plus branchés, et il y en a tant qu’il est parfois difficile de savoir par où commencer. Voici nos meilleures adresses.

danse cuba la havane

El Gran Palenque ©Lesinka372/Shutterstock

Apprendre de nouveaux rythmes

Que vous ayez envie de rafraîchir vos souvenirs ou d’apprendre de nouveaux rythmes, les écoles ne manquent pas à La Havane : 2h suffisent à se sentir raisonnablement à l’aise, le reste s’acquiert en dansant toute la nuit ! Les prix, même en cours particulier, sont très abordables. Casa del Son et Salsabor a Cuba, dans la vieille ville, comptent parmi les écoles les plus réputées. Y sont proposés des cours de cha cha cha, rumba, salsa, mambo, reggaeton… et même un apprentissage des percussions. Il est aussi possible de demander à ce qu’un professeur vous accompagne en soirée et vous fasse découvrir les meilleures adresses de la capitale pour une nuit de fête 100 % locale.

Casa del Son : calle Empedrado, 411, entre Compostela et Aguacate. Salsabor a Cuba : calle Neptuno, 558, entre Escobar et Lealtad.

danse cuba femme

©MassimilianoMarino/Shutterstock

Danser la salsa

Pour une ambiance salsa survoltée, direction La Casa de la Música qui dispose de deux adresses à La Havane. Ce club, très prisé des Cubains, met aussi bien à l’affiche les grands musiciens de l’île que les groupes montants. Pas une soirée sans concert ! Les locaux s’y arrêtent à la sortie des bureaux entre 17h et 19h, l’atmosphère y est donc très chaleureuse. Si vous voulez prendre un bain de foule, venez vers 23h, mais attention, l’attente est souvent longue. L’adresse ne désemplit qu’à la fermeture vers 3h du matin. Vous n’avez pas sommeil ? Filez au Diablo Tun Tun (littéralement « Toc toc, le diable est là »), au premier étage de La Casa de la Música, Miramar, où la fête se poursuit jusqu’à 6h. La salle est plus petite, les rythmes entraînants. Peut-être deviendrez-vous un tuntunera, le surnom donné aux habitués…

Casa de la Música : calle 20, esquina a 35, à Miramar (la plus connue), et avenida Galiano, entre Neptuno et Concordia, dans le centre. Diablo Tun Tun : calle 20, esquina a 5, à Miramar.

Côté rumba

Ne ratez pas El Gran Palenque : le groupe Conjunto Folklorico Nacional de Cuba s’y produit tous les samedis de 15h à 18h. Le spectacle laisse sans voix, on croirait les danseurs en transe… La piste s’ouvre ensuite à tous. Pour faire la fête jusqu’à l’aube, essayez aussi le Palacio de la Rumba, niché dans un ancien cinéma et dont les tambours ne vibrent que pour cette musique. Vous n’y croiserez quasiment que des Cubains. Authenticité assurée ! Vous préférez les lieux hors des sentiers battus ? Faites un tour sur Callejon de Hamel. Cette rue, décorée de fresques par l’artiste Salvador Gonzalez Escalona, vit au son des rythmes afro-cubains le dimanche de midi à 15h.

El Gran Palenque : calle 4, entre Calzada et avenida 5. Palacio de la Rumba : Calle San Miguel, 860.

street art cuba la havane callejon de hamel

Callejon de Hamel ©Toniflap/Shutterstock

En plein air

Parmi les espaces de concert en extérieur attirant les foules chaque week-end, on notera le Salon Rosado de la Tropical et La Cecilia. Les meilleurs groupes de salsa, reggae et hip-hop de l’île viennent y jouer. Plus grand encore, El Sauce, dans le quartier de la Playa, accueille jusqu’à 600 personnes sur ses pelouses. On y écoute surtout les nouvelles stars de la scène cubaine. On craque aussi pour Jardines del 1830, le jardin d’une demeure coloniale donnant sur le front de mer. C’est l’occasion, le dimanche soir, de s’essayer au casino de rueda, la salsa cubaine : les danseurs forment un grand cercle (ou rueda) et changent régulièrement de partenaires. Ambiance relax, idéale pour les débutants.

Salon Rosado de la Tropical : avenida 41 et esquina 46. La Cecilia : avenida 5 et calle 110. El Sauce : calle 90 et calle 30. Jardines del 1830 : Malecón, 1252.

Clubs et discothèques

Les clubs offrant une programmation variée sont rares à La Havane, tant la passion pour la salsa et la rumba sont fortes à Cuba. On trouve tout de même quelques belles adresses : Ipanema pour un bon mix de styles, Bertolt Brecht pour un côté MTV unplugged teinté de rythmes cubains… Le grand favori reste la Fábrica de Arte Cubano, une ancienne usine devenue centre culturel alternatif. On découvre d’une salle à l’autre des œuvres décalées, les créations d’un designer de mode, la projection d’un documentaire pointu, une pièce de théâtre contemporaine, des concerts déjantés, des salles survoltées par les meilleurs DJs du moment. Le tout au cours d’une même soirée ! Venez tôt : la file d’attente s’étire sur 2, voire 3 rues alentour…

Ipanema : avenida 1, dans l’hôtel Copacabana. Bertolt Brecht : calle 13, esquina 1. Fábrica de Arte Cubano : calle 26 et calle 11.

La Fábrica de Arte Cubano pour faire la fête à Cuba

Fábrica de Arte Cubano ©EmbajadadeFranciaenCuba/Flickr

 

Vous l’aurez compris, musique et rhum rythment les nuits de fête de La Havane. Mieux vaudra prévoir de bonnes chaussures de danse… et quelques grasses matinées pour récupérer.

Photo de couverture : ©Gil.K/Shutterstock

par La Rédaction

Laissez un commentaire