Le Guide des voyageurs indépendants
  • Icone Facebook
  • Icone Twitter
  • Icone Instagram
Où partir ? > îles > Sicile : quelle île des Égades choisir ?
Sicile : quelle île des Égades choisir ?

Sicile : quelle île des Égades choisir ?

Mis à jour le 14 juin 2017 |
Publié le 3 mai 2016

Moins connues que leurs voisines les Éoliennes, les îles Égades, à un saut de la côte ouest de la Sicile,  proposent un visage méditerranéen séduisant, entre ports de charme, chemins escarpés et plages de rêve. L’archipel est composé d’une dizaine d’îles et îlots, mais seules trois se visitent : Favignana, Marretimo et Levanzo. De tailles et paysages assez différents, elles feront la joie de ceux qui recherchent authenticité, nature et isolement. Déclaré réserve marine depuis 1991, l’archipel présente également un véritable intérêt pour les amateurs de plongée.

Favignana

Principale île de l’archipel, Favignana a la forme d’un papillon géant posé sur la mer. L’île se distingue de ses petites sœurs par son animation et la présence d’un riche patrimoine historique : de jolis palais XIXe ainsi qu’une gigantesque tonnara sont à découvrir. Côté nature, l’île a également de sérieux atouts : ses plages magnifiques et ses criques isolées invitent au farniente pendant que ses collines arides offrent de superbes panoramas.

Infos pratiques
Points forts :
Favignana possède un patrimoine plus riche que les autres îles et sa petite capitale est assez animée. Plusieurs activités pourront égayer votre séjour, comme la plongée.
Points faibles : En haute saison, l’île est un peu victime de son succès. Par ailleurs, les prix peuvent être assez élevés à cette période.
Pour quel voyageur ? Aussi bien pour les familles que pour les voyageurs solitaires. La taille de l’île fait qu’elle se visite facilement à vélo.
Où loger ? Le camping Egad est situé à 10 min à pied de la plage et dispose de bungalows confortables, équipés de kitchenettes.

Favignana

Favignana © DEGAS Jean-Pierre/hemis

Marretimo

Plus verte, sauvage et escarpée que Levanzo et Favignana, Marettimo est l’île de l’archipel la plus éloignée des côtes européennes. Outre ses reliefs propices aux randonnées, elle offrira ses grottes secrètes à ceux qui qui prendront le temps d’en faire le tour en bateau.

Infos pratiques
Points forts :
 Des randonnées magiques et un site isolé qui vous feront revivre les aventures de Robinson Crusoé, version Méditerranée.
Points faibles : pas de plage ni d’accès facile au rivage.
Pour quel voyageur ? Les plus sportifs se délecteront de ses sentiers à flanc de falaise et des nombreuses randonnées possibles. Idéale pour ceux qui veulent se couper du monde.
Où loger ? Pas d’hôtel sur l’île, mais les habitants, très accueillants, proposent de louer des chambres toute l’année. Renseignements à prendre auprès de Rosa dei Venti.

Levanzo

Levanzo est une petite île accidentée à la flore d’une grande richesse. Plus tranquille que sa voisine Favignana, elle est idéale pour s’octroyer une pause nature loin de tout. Ne manquez pas de visiter ses grottes préhistoriques où vous découvrirez des gravures datant des premiers hommes. Ses paysages étonnants, comme sa Cala Tramontana et ses roches rougeoyantes, offrent un spectacle magnifique au coucher du soleil. 

Infos pratiques
Points forts :
ses criques offrent de belles balades, et elle est très bien desservie depuis Favignana ou Trapani. L’absence de voitures la rend encore plus calme que sa grande sœur. Les épaves qui gisent dans ses environs créent un récif artificiel magnifique.
Points faibles : L’île, à la taille réduite, n’a pas grand-chose d’autre à offrir que balades et baignades. Suffisant pour certains ! Mais les amateurs de shopping ou de sorties culturelles devront s’abstenir d’y résider.
Pour quel voyageur ? Pour les lézards qui aiment se prélasser au soleil sans avoir à penser aux dossiers à rendre, et pour les marcheurs qui n’ont pas peur des ampoules.
Où loger ? L’Albergo Paradiso porte bien son nom et vous offrira le confort en toute simplicité, ainsi qu’une vue imprenable sur la mer. Son restaurant propose des plats à base de poisson.

Le port de Levanzo

Le port de Levanzo © Apelavi/shutterstock

Comment aller dans les Égades ?

Pour naviguer, les ferries et les aéroglisseurs sont de mise. Depuis Trapani, de nombreux voyages partent pour Favignana et Levanzo (environ quinze par jour), moins pour Marretimo, et ce toute l’année. Comme pour les Éoliennes, Siremar et Ustica Lines sont les principales compagnies qui desservent les Égades. Il est fortement conseillé de faire confirmer les horaires après la réservation, car les traversées sont dépendantes de la météo.

Pour rejoindre Favignana : départ de Trapani (20 min en aéroglisseur ; 1 h en ferry) ou Marsala (30 min en aéroglisseur).
Pour rejoindre Levanzo : départ de Trapani (20 min en aéroglisseur ; entre 1 et 3 h selon l’itinéraire en ferry).
Pour rejoindre Marretimo : départ de Trapani (1 h en aéroglisseur ; 1 h 45 en ferry) ou Marsala (1 h 10 en aéroglisseur)

Circuler sur les îles Égades ?

Si, sur Favignana et Levanzo, quelques voitures circulent, sur Marretimo, elles sont interdites. Le vélo, la marche à pied et le bateau sont de toute façon les principaux modes de transport de l’archipel, ce qui garantit sa préservation et sa tranquillité. Il est très facile de passer d’une île à l’autre en aéroglisseur ou en bateau (avec Siremar et Ustica Lines ou même, parfois, à bord d’un bateau de pêcheur). Les locations de voiture et de vélo se font sur place.

Image à la Une : © GUIZIOU Franck/hemis

par La Rédaction

Laissez un commentaire