Le Guide des voyageurs indépendants
  • Icone Facebook
  • Icone Twitter
  • Icone Instagram
Où partir ? > Pays/régions > À la découverte de Bryce Canyon National Park
À la découverte de Bryce Canyon National Park

À la découverte de Bryce Canyon National Park

Mis à jour le 14 juin 2017 |
Publié le 4 mai 2016

Par Coralie Grassin, auteur pour les guides Évasion et créatrice du blog Teatime in Wonderland

Situé au sud-ouest de l’Utah, Bryce Canyon National Park est un incontournable de la région. La particularité de ce parc ? Ses milliers de hoodoos, des tourelles en calcaire aux dégradés rouge, blanc et corail, s’étalant à perte de vue… Voici quelques conseils pour découvrir cet univers féérique.

Bryce Canyon National Park

Bryce Canyon National Park © Hachette Tourisme

À quelle saison visiter le parc ?

En hiver : la neige semble sculpter le contour des hoodoos et le paysage n’en est que plus magique. Certains sentiers ferment en cette saison par précaution mais un grand nombre de randonnées sont encore possibles. Renseignez-vous aussi auprès des rangers sur les balades guidées du moment.

En été : c’est la saison idéale pour se lancer dans de longues randonnées. N’oubliez pas votre pique-nique et surtout vos bouteilles d’eau, les températures montent très vite !

Bryce Canyon National Park en hiver

Bryce Canyon National Park en hiver ©Jason Patrick Ross/shutterstock

Les plus beaux points de vue du parc

Le parc se compose de deux niveaux. On arrive et on circule en voiture (ou en shuttle gratuit) sur les hauteurs du canyon : les 13 viewpoints du parc se succèdent le long de celui-ci. À partir de chacun d’entre eux commencent des sentiers de randonnée vous permettant de rejoindre la base des hoodoos et de vous promener entre eux. Vous ne disposez que de quelques heures ? Restez sur la route principale et rejoignez directement la toute dernière plateforme d’observation, Rainbow Point (à 29 km de l’entrée), puis rebroussez doucement chemin en vous arrêtant aux spots incontournables.

Sunrise Point : cet immense panorama sur les cités de pierre souligne particulièrement l’activité tectonique qui a redessiné les lieux il y a 15 millions d’années. Certains hoodoos ont été renommés selon leur forme : vous apercevrez notamment le Sunken Ship (ou “bateau échoué”), soulevé par les failles et resté penché depuis. Cherchez aussi le Limber Pine, un pin qui semble danser sur ses racines exposées par l’érosion.

Sunset Point : vous pouvez rejoindre ce point d’observation facilement en longeant le canyon depuis Sunrise Point. D’ici, les hoodoos semblent créer un incroyable labyrinthe et leurs couleurs sont particulièrement éclatantes.

Inspiration Point : depuis ce point de vue, les hoodoos se dévoilent sur trois niveaux. À leur base, la forêt naissante de pins crée d’incroyables dégradés de couleurs.

Bryce Point : c’est ici qu’il faut venir voir le soleil se lever ! Les rayons viennent enflammer la pointe des hoodoos… Dans la falaise sur votre gauche, les intempéries ont creusé une succession de grottes majestueuses.

Rainbow et Yovimpa Points : du Rainbow Point, vous aurez une vue superbe sur la totalité du parc, son océan de tourelles, ses forêts de pins mais aussi les Pink Cliffs, qui, érosion aidant, ont donné naissance aux hoodoos. Un sentier vous mènera au Yovimpova Point. Le paysage change totalement. Devant vous apparait le Grand Staircase ou « Grand Escalier du Colorado », ainsi nommé pour les différentes teintes des couches géologiques qui le constituent.

Vue depuis Rainbow Point

Vue depuis Rainbow Point ©pmphoto/shutterstock

Les plus belles randonnées du parc

Le parc compte une douzaine de sentiers de randonnées répartis en trois niveaux de difficulté, sans compter les visites thématiques organisées par les rangers. Vous trouverez le programme en ligne ou auprès du Visitor Centre le jour même.

Fairyland Loop Trail (à partir de Fairyland Point, 13 km ; niveau modéré) : le point de départ de ce sentier étant situé avant l’entrée du parc, il est souvent oublié des visiteurs. Il est du coup moins emprunté :  parfait pour une balade en solitaire ! On se sent fourmi au pied de ces tours géantes… De petits détours permettent de voir deux curiosités parmi les hoodoos : China Wall et Tower Bridge.

Queen’s Garden Trail (à partir de Sunset Point, 2,9 km ; niveau facile) : c’est sans doute la balade la plus facile du parc. Ses hoodoos évoquent des arbustes élégamment taillés. L’un d’eux semble couronné d’une silhouette naturellement sculptée dans la roche qui rappelle la Reine Victoria…

Navajo Loop Trail (à partir de Sunset Point, 2,2 km ; niveau modéré) : vous voici au plus près des hoodoos. En bas du labyrinthe, la randonnée vous fait passer par un passage étroit, entre deux tourelles. La lumière semble naturellement tamisée, plus douce, dans des tons abricot. En fin de parcours, vous passerez par le « quartier de Wall Street » avant de remonter vers le « marteau de Thor », sans doute le hoodoo le plus photographié du parc !

Peek-A-Boo Trail (à partir de Sunset Point, 13,8 km ; niveau sportif) : ce sentier prolonge la randonnée de Navajo Loop Trail. Les pentes sont certes un peu plus raides, alternant constamment montées et descentes, mais le paysage n’en est que plus théâtral. Vous vous retrouverez parfois entièrement entourés de hoodoos (dont les étonnants Wall of Windows, des fenêtres d’église naturellement creusées un pan de roche, The Cathedral, The Three Wise Men), parfois au cœur d’une forêt de pins.

Vue depuis Sunset Point

Vue depuis Sunset Point ©Nagel Photography/shutterstock

Autres activités

En hiver : s’il est interdit de skier du canyon au bas de l’amphithéâtre, les visiteurs peuvent toutefois sortir leur skis sur certaines parties longeant les hauteurs du canyon, comme de Bryce Point à Fairyland Point, sur Bristlecone ou Paris Ski Loop et même à Paria View. Vous pouvez louer le matériel à l’extérieur du parc  chez Ruby’s Inn Winter Activity Center (10 $ par adulte pour la journée, 7 $ pour une demie journée). Les rangers proposent de leur côté du snowshoeing (balade à raquettes) et fournissent le matériel nécessaire gratuitement. La plus surprenante au programme ? Leur Snowshoeing Hike, organisée les nuits de pleine lune. Chaque année en février prend place le Winter Festival du parc, avec démos et tours supplémentaires.

En été : jouez aux cow-boys et offrez-vous une balade à cheval ou à dos de mule (la Peek-A-Boo Trail s’y prête particulièrement). Canyon Rides, à l’intérieur du parc, organise des sorties de 2 ou 4h (65 $ et 90 $ par personne). Vous pouvez aussi profiter des soirées Astronomy Nights pour admirer le ciel étoilé, loin de la pollution lumineuse des villes.

Randonnée à dos de mule

Randonnée à dos de mule ©Kenneth Keifer/shutterstock

Où loger ?

Le parc propose deux campings sur le site, North et Sunset (comptez 30 $ pour un emplacement de camping-car, et 20 $ pour une tente), ainsi qu’un lodge avec chambres et cabins. Réservez tôt, les emplacements sont très demandés… À défaut, essayez le Best Western Ruby’s Inn, littéralement à l’entrée du parc.

Éloignez-vous du parc pour trouver des hôtels plus abordables, le long de la route 89.

Excursions autour de Bryce Canyon National Park

Zion National Park (à env. 120 km SO ; 30 $ par voiture valable une semaine ; gratuit avec le pass America the Beautiful) : un vrai paradis de verdure encadré de monolithes, canyons et dômes. Impressionnant. On peut aussi bien s’y promener les pieds dans l’eau ou dans des jardins suspendus que sur les hauteurs d’Angels Landing. .

Coral Pink Sand Dunes Park (à env. 120 km SO ; 8 $/personne) : ces dunes, taillées par le vent dans le grès rouge navajo, s’offrent des teintes rosées. Le petit plus ? On peut y faire du quad…

Kanab (à env. 120 km SO) : à mi-chemin entre Bryce et Zyon, cette petite ville était surnommée Little Hollywood dans les années 50. De nombreux westerns y furent tournés, dont Stagecoach avec John Wayne. L’ambiance semble suspendue hors du temps.

Informations pratiques

Accès : le parc est situé à 4h de route de Las Vegas et Salt Lake City. Il est ouvert toute l’année et la période la plus touristique est de juin à septembre.

Tarif : 30 $ par voiture (valable une semaine) ou avec le pass America the Beautiful.

Image à la Une : vue sur les hoodoos ©Oscity/Shutterstock

par La Rédaction

Laissez un commentaire