Le Guide des voyageurs indépendants
  • Icone Facebook
  • Icone Twitter
  • Icone Instagram
Où partir ? > Pays/régions > Islande : si vous aimez…
Islande : si vous aimez…

Islande : si vous aimez…

Mis à jour le 17 mai 2017 | ,
Publié le 10 mai 2017

Petits ports de pêche, paysages incroyables, aurores boréales, il y en a pour tous les goûts en Islande ! Pour vous permettre de prévoir vos visites selon les envies de chacun nous vous proposons une sélection d’inspirations, classées par thèmes.

Les phénomènes géologiques 

L’histoire du pays se déroule, là, à vos pieds… Modelé par les éruptions volcaniques, le paysage se fait lunaire à Laki, colonnes de basalte à Reynisfjara, tandis qu’à Hverir autour de Mývatn et Seltún, les sentiers serpentent entre fumerolles, cristaux de soufre (quelle odeur !) et mares de boue en ébullition. Même les failles créées par la scission des plaques tectoniques servent aux randonnées (Þingvellir) ou aux plongées (Silfra) !

Le Paysage du Namafjall vers Hverir, nord-est de l'Islande

Paysage du Namafjall vers Hverir, au Nord-Est de l’Islande ©Photography by SC/shutterstock

Marcher au cœur d’une nature omniprésente

Dès le premier contact, depuis l’avion en passe d’atterrir à Keflavík, l’Islande révèle quelques-uns des décors époustouflants qui jalonneront les trajets du visiteur. Paysages lunaires bien sûr, mais aussi fjords échancrés battus par les vents (fjords de l’Est, ou du Nord-Ouest), lacs, glaciers (Snæfellsjökull) et volcans (Hekla), tapis de mousse, rivières et cascades… Symphonie de lave noire et de neige étincelante, dégradés de verts, de bleus, de rouges et d’ocres, comme dans le Landmannalaugar… Formes, matières et couleurs rivalisent de créativité et submergent le regard pour faire de chaque pas un spectacle naturel inédit !

Les Islandais

Excentriques parfois, impudiques souvent, taiseux toujours, mélomanes et lecteurs assidus aussi, les Islandaises et les Islandais sont tout cela ! En outre, conforté par la singularité d’une histoire traversée par les crises, le peuple islandais est assurément un peuple fier et courageux, plus que jamais attaché à une culture, une langue et des traditions qu’il cherche à préserver, à enrichir et à promouvoir.

Les aurores boréales 

Ces ballets de lumière s’enroulant et se déroulant à l’infini valent à eux seuls de venir découvrir l’Islande en hiver. Vous vous sentirez tel un chasseur de trésor : si les conditions sont optimales, il faudra sauter dans votre voiture et partir à leur recherche. C’est sur fond étoilé, loin de la pollution lumineuse des villes, que leur vert éclatant s’épanouit le mieux. Éphémère mais inoubliable !

Des aurores boréales en Islande

Aurores boréales ©Kuznetsova.se/shutterstock

Les ports de pêche 

Rien d’étonnant à ce que les 5 000 km de côtes islandaises possèdent tant de ports de pêche, une grande partie de la population vivant encore des produits halieutiques. Des flottilles colorées viennent égayer ces havres noyés dans la brume ou lovés au fond d’un fjord. Partout l’effervescence règne quand les chalutiers débarquent : Skagaströnd et Húsavík au nord, Bíldudalur au nord-ouest, Höfn et Seyðisfjörður à l’est… La majorité d’entre eux sont situés sur le littoral ouest de l’île, ainsi qu’au nord.

Les elfes, les trolls et autres légendes

Ce qui, pour certains, relève du simple folklore recouvre en Islande une réalité bien différente. Elfes, trolls et autres « créatures », qui ont alimenté de tout temps les récits en vers et en prose de la littérature de l’île, influencent encore aujourd’hui la vie de la population. Ainsi, il n’est pas rare que le tracé d’une route soit modifié ou que des travaux de ravalement d’une maison soient abandonnés en raison de la présence supposée d’un elfe. La ville de Hafnarfjörður est la capitale de ce « peuple caché » ou Huldufólk.

Les chutes d’eau

La toponymie parle d’elle-même ! Foss signifiant cascade, on comprend vite en regardant une carte que les chutes d’eau peuvent être admirées partout sur l’île. À chacune sa caractéristique et son superlatif : la plus haute, la plus large, la plus puissante… Glissez-vous derrière Seljalandsfoss ou approchez-vous des embruns de Skógafoss. Admirez Svartifoss dans son écrin d’orgues basaltiques. On s’émerveille également devant la beauté de Goðafoss ou la puissance de Dettifoss et de Gullfoss. Sans oublier les séries de chutes de Hraunfossar et de Dynjandi à l’ouest, ou encore Aldeyjarfoss au nord.

La cascade de Gulfoss en Islande

Cascade de Gulfoss © lkunl/shutterstock

Les oiseaux 

Rares sont les endroits où ils ne peuvent être observés : des anfractuosités des falaises (Látrabjarg) et des fjords aux îles (Flatey ; Vestmann), sans oublier les régions lacustres (lac Mývatn), les oiseaux sont à peu près partout sur l’île. Macareux moines, sternes arctiques, fulmars, pingouins, eiders, goélands, guillemots, cormorans, pluviers… Avec près de 250 espèces répertoriées et des millions d’individus disséminés aux quatre coins de l’Islande, nul doute que les amateurs seront comblés.

Vous baigner en pleine nature 

Comment mieux définir l’art de vivre à l’islandaise que par la baignade ? Outre dans les piscines publiques (souvent en plein air), détendez-vous en pleine nature grâce aux sources géothermiques qui assurent une eau chaude à volonté ! Vous n’aurez que l’embarras du choix. Lagons naturels : Blue Lagoon, Secret Lagoon de Flúðir et bains de Mývatn ; rivière d’eau tiède à Landmannalaugar, bassins en cascade en pleine montagne autour de Hveragerði, hot pot avec vue sur l’océan à Krossholt ou dans les Hautes Terres à Hveravellir.

Vivre au soleil de minuit

Imaginez un coucher de soleil enflammant le ciel des heures durant, puis s’adoucissant en une lumière diffuse sans jamais se coucher… Difficile, du coup, de résister : une randonnée après dîner, un tour à cheval à minuit… Mieux encore : comme les Islandais, passez d’une fête à l’autre dans les bars de Reykjavík ou dansez durant les nombreux festivals d’été.

La vue de la vielle ville de Reykjavik, en Islande

La vielle ville de Reykjavik ©kerenby/shutterstock

Les glaciers

Ils couvrent à eux seuls plus de 11 % du territoire. Dans Skaftafell, quelques belles randonnées permettent d’approcher les langues glaciaires. Vous rêvez d’aventure ? Offrez-vous un tour en bateau autour des icebergs de la lagune Jökulsárlón ou une balade guidée (tous niveaux) sur les glaciers de Sólheimajökull et Vatnajökull. Celui de Langjökull est davantage connu pour ses larges tunnels creusés sous la glace. On peut même s’y marier !

Les baleines, orques, dauphins, phoques… 

L’autre animal star de l’Islande ? La baleine ! Pour admirer ces géants des mers (mais aussi marsouins, dauphins, orques) de plus près, offrez-vous un tour en bateau à partir de Húsavík ou de Dalvík – ou depuis Reykjavík ou la péninsule de Snæfellsnes si le temps vous manque pour monter dans le Nord. Quant aux phoques, ils préfèrent les bains de soleil en bord de plage. Présents un peu partout, ils sont plus facilement visibles sur la péninsule de Vatnsnes.

Photo à la Une : La lagune Jökulsárlón © Jan Miko/shutterstock

par La Rédaction

Laissez un commentaire