Le Guide des voyageurs indépendants
Où partir ? > Villes > Barcelone : 4 œuvres méconnues de Gaudí
Barcelone : 4 œuvres méconnues de Gaudí

Barcelone : 4 œuvres méconnues de Gaudí

Mis à jour le 28 septembre 2017 | ,
Publié le 27 septembre 2017

Par Paul Engel de Petits Voyageurs

Il y a fort à parier que si l’on vous parle de Gaudí et de Barcelone, vous allez nous répondre que vous connaissez déjà tout. La Sagrada Familia, le Park Güell, la Casa Batlló, vous avez déjà (presque) tout visité. On a ajouté un presque, car la capitale catalane cache de nombreuses œuvres méconnues de Gaudí. Partons donc sur les traces du maître du modernisme catalan au cours de 4 visites originales et hors des sentiers battus.

La Torre Bellesguard : Gaudí intime

Pour découvrir la Torre Bellesguard, il faut s’éloigner du centre de Barcelone pour filer sur les hauteurs de Sant Gervasi, dans le nord-ouest de la ville. Cette belle demeure bourgeoise est une curiosité architecturale à elle seule. Née d’un mélange entre art gothique et modernisme catalan, elle contraste avec les autres réalisations de Gaudí. Par ses formes très droites notamment, plutôt inhabituelles chez l’architecte.
Lors de la visite de cette maison privée toujours habitée, vous pourrez découvrir les jardins, les parties communes de la demeure, un boudoir et les superbes mansardes de la salle de musique. La visite se termine sur les toits avec un panorama fantastique sur toute la ville de Barcelone.
Torre Bellesguard : Carrer de Bellesguard 16-20, du mardi au dimanche de 10h à 15h, 9 €.

Visiter les pavillons de la finca Güell

À deux pas du Camp Nou, les pavillons de la finca Güell se situent dans les jardins de Pedralbes. Il s’agit de la première commande passée à Gaudí par son mécène Eusebi Güell. Il fut chargé de repenser totalement les jardins de la propriété et de créer deux pavillons et un portail pour l’entrée principale.
Ce portail en fer forgé représentant un dragon bouche béante est à la fois exubérant et fantastique. Il est directement inspiré du poème L’Atlantide écrit par Jacint Verdaguer. Une fois à l’intérieur du parc, vous pourrez visiter l’impressionnante conciergerie et les écuries à double corps aux arches en forme de parabole.
Pavillons de la Finca Güell : Avinguda de Pedralbes 7, tous les jours de 10h à 16h, 5 €.

Finca Güell, Gaudi, Barcelone

Finca Güell, Barcelone ©Philip Lange/Shutterstock

Aux prémices de la Sagrada Familia dans la crypte de la Colonia Güell

À Santa Coloma de Cervelló, la Colonia Güell est un quartier industriel avant-gardiste datant du XIXe s. C’est dans la crypte de l’église que Gaudí expérimenta pour la première fois les techniques architecturales novatrices qu’il utilisera plus tard dans la construction de la Sagrada Familia.
De l’extérieur, vous reconnaîtrez sans difficulté le style caractéristique de Gaudí fait de formes paraboloïdes et de lignes fluides et dynamiques. Mais le vrai secret de cet endroit se cache à l’intérieur, dans la crypte classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. On ne vous en dit pas plus pour préserver toute la magie de cette visite à ne pas manquer !
Cripta Gaudí : carrer de Claudi Güell à Santa Coloma de Cervelló, de 10h à 17h en semaine (fermeture à 15h le w-e), 7 €.

Colonia Güell, Gaudi, Barcelone

La Colonia Güell ©photoshooter2015/Shutterstock

Un détour par le collège des Thérésiennes

La dernière escale de notre circuit sur les traces de Gaudí à Barcelone nous emmène jusqu’au collège des Thérésiennes, en plein cœur du quartier de Sarria-Sant Gervasi. Ce bâtiment à l’envergure tout à fait impressionnante fut commandé à Gaudí en 1887. Semblable à une forteresse, il surplombe tout le quartier.
La seule ombre au tableau est que ce collège est toujours en activité et qu’il ne peut être visité. Mais ne vous inquiétez pas, nous vous avons trouvé quelques solutions ! La première option est de venir au moment de la sortie des classes pour demander (gentiment) à pouvoir vous promenez quelques instants dans le parc. La deuxième option est de vous rendre jusqu’au mirador de Sarria, d’où vous pourrez profiter d’une vue panoramique sur tout l’édifice. Enfin, la dernière et seule solution pour visiter l’intérieur du collège, c’est de venir à Barcelone au mois d’octobre durant le festival 48H Open House Barcelona.

Image à la Une : Barcelone, place de Catalogne ©vitalez/Shutterstock

par La Rédaction

Laissez un commentaire