Le Guide des voyageurs indépendants
  • Icone Facebook
  • Icone Twitter
  • Icone Instagram
Où partir ? > Villes > Barcelone : les 7 merveilles de Gaudí
Barcelone : les 7 merveilles de Gaudí

Barcelone : les 7 merveilles de Gaudí

16 février 2017 |

Par Emily, du blog Travelandfilm

Si on devait associer l’œuvre d’Antoni Gaudí à une seule ville, ce serait forcément Barcelone. La ville compte en effet pas moins de 14 chefs-d’œuvre signés par l’architecte de génie, emblématiques de la capitale catalane. Les sept monuments que j’ai sélectionnés sont d’ailleurs inscrits au Patrimoine mondial par l’Unesco, faisant de Barcelone une véritable référence en la matière.

Conseil : il est recommandé, pour tous les sites, de s’y rendre tôt le matin afin d’éviter au maximum la foule et les files d’attente, ou d’acheter vos billets en ligne.

Casa Vicens

L’intérieur de ce bâtiment ne se visite pas, mais sa somptueuse façade veut le coup d’œil, ne serait-ce que parce qu’il s’agit de la première œuvre architecturale totale de Gaudí. Influencé par le style néomauresque pour les matériaux utilisés (notamment avec les azulejos qui ornent l’édifice) et l’Art nouveau (d’où l’obsession de Gaudí pour les motifs organiques), l’architecte ébauche ici son style si caractéristique, à la fois monumental, presque baroque mais aussi poétique et naturel. C’est en 1888, cinq ans après le début des travaux, que l’artiste pose la dernière pierre de la Casa Vicens, faisant d’elle l’une des quelques œuvres qu’il a pu achever.

Infos pratiques. Adresse : carrer de les Carolines, 24. Horaires d’ouverture : pas ouvert au public.

Le Palau Güell

Le Palau Güell a été construit entre 1886 et 1888 sur commande d’Eusebi Güell, mécène qui permit à Gaudí de s’épanouir. Le palais fait partie des 3 commandes de Güell à Gaudí inscrites au Patrimoine mondial par l’Unesco avec l’église de la Colonie Güell et le Park Güell. L’intérieur, aussi surprenant que l’extérieur, se présente comme un magnifique palais, où l’architecture fait dialoguer colonnes et magnifique coupole. Les ouvertures en forme d’étoiles qui la percent diffusent une lumière qui met en valeur les riches couleurs de l’édifice et souligne le remarquable travail du fer forgé et du bois. Une poésie légère, qui tranche avec l’aspect massif de l’architecture extérieure.

Infos pratiques. Adresse : carrer Nou de la Rambla, 3-5. Horaires d’ouverture : du mardi au dimanche de 10 h à 20 h en été, jusqu’à 17 h 30 en hiver. Tarif : 12 euros (audioguide compris).

Phoenix au dessus de la porte du palais Guëll de Gaudi, Barcelone, Espagne

Phoenix au dessus de la porte du palais Guëll de Gaudi, Barcelone, Espagne ©blue caterpillar/Shutterstock

L’église de la Colonie Güell

Commencée en 1898, la construction de l’église de la Colonie Güell a duré 19 ans, sans pouvoir être achevée, en raison de la mauvaise santé de son commanditaire, Eusebi Güell. C’est pour remplacer la crypte qui servait d’église à la ville ouvrière de l’homme d’affaires que Gaudí travailla à ce nouvel édifice. Celui-ci devait mesurer jusqu’à 40 m de haut et jusqu’à 25 m de large pour 60 m de long. Sorte de premier jet de la Sagrada Familia, Gaudí y expérimenta les techniques de construction et les colonnes qui font aujourd’hui sa renommée. L’espace musée de la Colonie Güell vous permettra de suivre ses réflexions et de découvrir les esquisses de ce qu’aurait dû donner l’édifice final.

Infos pratiques. Adresse : carrer de Claudi Güell, s/n (SANTA COLOMA DE CERVELLÓ). Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 10 h à 19 h en été (de mai à octobre) et jusqu’à 17 h en hiver ; samedi et dimanche : de 10 h à 15 h. Tarif : 7 euros.

Le Parque Güell

Le parque Güell est une tentative de création urbaine en pleine nature, à l’image des parcs anglais (son nom initial était ainsi « Park Güell »). Ici encore, Gaudí a banni les lignes droites, et n’a pas pu mener à bien son projet à cause de son coût aussi pharaonique qu’imprévu. En 1906, Francesc Berenguer, un ami de Gaudí, y fit construire ce qui devint en 1963 la Casa Museu Gaudí, une maison-musée où vécut l’architecte et pleine d’objets, dessins et meubles lui ayant appartenu. De nombreux éléments vous surprendront lors de votre visite, comme la fontaine en forme de salamandre, le fameux banc ondulé qui offre une vue imprenable sur Barcelone, le viaduc penché… Ce parc si spectaculaire apparaît dans le film L’Auberge Espagnole (Cédric Klapisch, 2002).

Infos pratiques. Adresse : carrer d’Olot. Horaires d’ouverture : de 8h30 à 18h30 en basse saison (29 octobre-25 mars), de 8h à 20h30 en moyenne saison (26 mars-30 avril et 28 août-28 octobre), de 8h à 21h30 en haute saison (1er mai-27 aout)  Tarif : 8 euros ou 7 euros en ligne.

La Casa Batllò

La casa Batllò a été construite entre 1904 et 1906. Si sa façade est son élément le plus connu, l’intérieur est tout aussi original, et représente un véritable défi architectural, tout de courbes. Pas une seule ligne droite ! Gaudí se serait inspiré de Jules Verne pour créer ce projet intimiste aux influences maritimes, à l’image des écailles de poisson ornant la façade et des grandes baies vitrées du salon, imitant le flou de l’eau. La dominance d’un bleu profond dans les couleurs étaye cette hypothèse et donne à l’ensemble un air majestueux. Chaque détail, et ils sont nombreux, vous laissera admiratif !

Infos pratiques. Adresse : passeig de Gracia, 43. Horaires d’ouverture : tous les jours de l’année de 9 h à 21 h. Tarif : 23,50 euros.

Façade de la casa Batllo

Façade de la casa Batllo © Pavel Kirichenko/shutterstock

La Casa Mila ou Pedrera

Construite entre 1906 et 1912 comme immeuble d’habitation, la Casa Mila est aujourd’hui une référence en matière d’architecture. Elle doit sa renommée aux couleurs chatoyantes de son toit, qui ondule et change d’aspect au gré de la lumière. Éléments iconiques par excellence, des cheminées aux formes originales couronnent la terrasse, d’où l’on peut admirer la Sagrada Familia. À l’intérieur, pas de murs porteurs : chacun des neuf étages peut s’organiser librement. Il s’agit en réalité de deux bâtiments, à la façade commune, mais complètement indépendants. Le travail sur la lumière y est particulièrement impressionnant, les formes organiques des appartements lui permettant de pénétrer loin dans les pièces.

Infos pratiques. Adresse : carrer Provença, 261-265. Horaires d’ouverture : tous les jours de 9 h à 23 h en été (de mars à novembre), jusqu’à 18 h 30 en hiver. Tarif : 20,50 euros (audioguide inclus).

La Sagrada Familia, icône de Barcelone

Même pour ceux qui connaissent déjà, la Sagrada Familia est un incontournable de Barcelone. En effet, les travaux encore en cours (financés par le prix des entrées) offrent toujours des nouveautés à découvrir ! Symbole de la ville, la basilique est le dernier monument sur lequel Gaudí a travaillé. Il n’en vit que la façade de la Nativité, mais repose aujourd’hui dans la crypte. Très influencé par la religion et les symboles mystico-religieux, Gaudí dessina le projet d’un temple reflétant l’histoire et les mystères de la foi chrétienne, avec 12 tours représentant les apôtres, 4 pour les Évangiles, une pour la Vierge Marie et une autre, au centre de l’édifice et la plus haute, pour symboliser Jésus. À l’intérieur, un petit musée retrace l’histoire de la construction de cette impressionnante basilique aux petits airs de ruche. Petit plus, les points de vue (entrée payante) qui permettent d’avoir une superbe vue panoramique sur Barcelone.

Infos pratiques. Adresse : carre Marina, 401. Horaires d’ouverture : tous les jours de 9 h à 18 h d’octobre à mars, de 9h à 20h d’avril à septembre. De 9h à 14h les 25 et 26 décembre, 1er et 6 janvier. Tarif : 17€ avec guide

Image à la Une : © vito7

par La Rédaction

Laissez un commentaire