Le Guide des voyageurs indépendants
Où partir ? > Villes > Dans quel quartier loger à Vienne ?
Dans quel quartier loger à Vienne ?

Dans quel quartier loger à Vienne ?

27 avril 2018 | ,

Par Marie, du blog Toujours être ailleurs

Vienne est une ville aux multiples visages : sublimée par son passé impérial, marquée par la deuxième guerre mondiale, depuis quelques années elle a le vent en poupe et redevient une destination à la mode. Avec des lieux d’intérêt éparpillés sur vingt-trois arrondissements, elle a la particularité de conjuguer bâtiments historiques, quartiers modernes, zones résidentielles et vastes espaces verts sur une surface équivalente à quatre fois Paris. Avec tout ça, pas évident de trouver le quartier où séjourner pendant ses prochaines vacances : suivez le guide !

L’Innere Stadt, le centre historique

C’est le cœur de la ville, l’arrondissement qui concentre le plus de bâtiments historiques et de musées de renommée internationale, ainsi qu’une flopée de restaurants et de bars parmi les plus renommés, sans oublier de nombreux jardins qui font oublier l’agitation – relative – citadine. Beaucoup de visiteurs se contentent de parcourir uniquement cet arrondissement, ce qui se comprend vu la richesse de l’offre culturelle et gastronomique. Vitrine de Vienne, c’est aussi le quartier touristique par excellence, où la vraie vie viennoise n’y a plus vraiment sa place, si ce n’est celle de ses habitants les plus fortunés. Encerclé par le Ring, le reste du quartier est principalement piétonnier et composé d’un entrelacs de ruelles où quelques recoins secrets lui offrent un visage encore un peu préservé.

Infos pratiques

Budget : Élevé.

Points forts : Ici, tout est à portée de main, ou plutôt de pied, que ce soit l’Opéra ou la Hofburg, les grandes artères commerçantes de la Kärntner Strasse ou du Graben, les célèbres cafés traditionnels viennois, et certains des musées les plus célèbres de la capitale comme l’Albertina ou le Kunsthistorisches Muséum. Pas besoin de s’encombrer des transports en commun !

Points faibles : C’est la Vienne papier glacé. Incroyablement belle, mais qui manque parfois un peu d’âme, entre les enseignes internationales et les calèches à feu d’argent, et où vous risquez d’entendre parler tout sauf le wienerisch, le patois local. Arrondissement touristique oblige, le prix des hébergements et de la restauration y sont plus élevés qu’ailleurs.

Adresse : The Guesthouse est un hôtel boutique situé juste derrière l’Opéra. Si on apprécie ses grandes chambres modernes aux détails soignés, on craque aussi pour sa boulangerie au rez-de-chaussée et ses pâtisseries divines (Führichgasse 10, U1, U2, U4 Karlsplatz, chambre à partir de 260 €).

vienne logement quartier centre ville Innere Stadt

Rue commerçante du quartier de Innere Stadt ©HeraclesKritikos/Shutterstock

Leopoldstadt, le quartier qui monte

De l’autre côté du canal du Danube, englobant notamment le quartier juif de Vienne, Leopoldstadt est le nouvel arrondissement en voie de gentrification : au milieu des coins plus populaires, où se mélangent plusieurs communautés, s’installent de nouveaux îlots hipster avec cafés vegan et boutiques indépendantes, notamment autour de la Karmeliterplatz. L’arrondissement abrite le Prater, le plus grand parc de Vienne, qui accueille également la fête foraine du même nom, et propose de nombreux marchés (notamment le Karmelitermarkt ou encore le Vorgartenmarkt), qui rendent la vie de quartier très agréable. Le début de la Praterstraße, avec pour point de départ le canal du Danube, a des petits airs de place de village délicieusement anachronique, derrière les grands buildings qui abritent banques, assurances et autres hôtels de luxe.

Et si vous aimez la fête foraine, vous allez adorer notre sélection d’activités pour découvrir Vienne.

Infos pratiques

Budget : Moyen.

Points forts : Un quartier tranquille, parfait pour les familles, avec à proximité le Prater mais aussi le parc Augarten. Les rives du Danube sont également toutes proches.

Points faibles : Certains coins de l’arrondissement sont un peu difficiles d’accès en transports en commun et sont assez tranquilles les soirs ou le week-end. Peu d’activités culturelles à proximité.

Adresse : Faites une bonne action en dormant au Magdas Hotel, géré par l’organisme de charité Caritas et qui emploie de jeunes réfugiés ; par ailleurs, impossible de ne pas tomber sous le charme de sa déco éclectique et colorée faite d’éléments recyclés (Laufbergergasse 12, tram O Franzensbrücke, chambre à partir de 59 €).

Vienne parc Prater fete foraine quartier loger

La fête foraine du parc du Prater, quartier de Leopoldstadt ©photo5000/AdobeStock

Margareten, l’esprit village

Plutôt tranquille, n’ayant pas la prétention de devenir le prochain quartier branché, ce coin du cinquième arrondissement, idéalement placé entre le centre historique et le château de Schönbrunn, déroule son quotidien sans se préoccuper des tendances : ici la vie est restée simple, loin de l’agitation d’arrondissements plus animés, mais ce n’est pas pour autant qu’on s’y ennuie. On y pense assez peu, mais ce genre de quartier est idéal lorsque l’on souhaite goûter au quotidien des Viennois et vivre à leur rythme, dans une ambiance ni trop populaire ni trop trendy. Les alentours de Margaretenplatz sont particulièrement agréables, sans oublier les restaurants du Schlossquadrat et notamment Silberwirt et sa cour intérieure cachée.

Infos pratiques

Budget : Moyen.

Points forts : Avec le métro non loin, tout le reste de la ville est accessible très facilement. On y trouve également toutes les commodités possibles (restaurants, bars, shopping). Une petite ville dans la ville.

Points faibles : Peu d’activités culturelles à proximité, même si on y trouve le Filmcasino, ouvert en 1911. Difficile, mais pas impossible, de se déplacer uniquement à pied dans le reste de Vienne.

Adresse : Pentahotel décline ses chambres dans une atmosphère colorée et ultramoderne et se revendique « comme un état d’esprit, pas comme un hôtel » : tout un programme ! (Margaretenstraße 92, métro U4 Pilgramgasse, chambre à partir de 78 €).

Margareten Vienne quartier loger chateau Schonbrunn

Le château de Schönbrunn, aux abords du quartier de Margareten ©JFLPhotography/AdobeStock

Mariahilf, le shopping en ligne de mire

La Mariahilfer Straße est la plus grande artère commerçante de la ville, s’étendant sur deux kilomètres entre le Ring et la Westbahnhof, l’une des gares principales de Vienne. Piétonne sur une grande partie de son parcours, elle concentre toutes les enseignes internationales en vogue. Dans les rues perpendiculaires, on trouve une forte concentration de boutiques de créateurs indépendants et « multishop » à la pointe de la mode. On n’hésitera d’ailleurs pas à descendre jusqu’à Gumpendorfer Straße, qui borde l’aquarium, pour des adresses plus pointues, tandis que les amateurs de musique pourront flâner du côté de Westbahnstraße. Le paradis pour les amateurs de shopping.

➤ Rien de tel qu’un bon café viennois pour se préparer à une après-midi (marathon) shopping !

Infos pratiques

Budget : Moyen.

Points forts : Très bien desservie en transport en commun, ce qui permet d’aller rapidement dans les autres arrondissements de la ville Pas mal de chaînes de restaurants et d’adresses abordables.

Points faibles : Un peu « morne plaine » le dimanche ou en soirée. En dehors du shopping, l’offre culturelle est également assez réduite. Ce n’est pas non plus le coin le plus joli de la ville.

Adresse : Les chambres immaculées du Ruby Marie qui promettent une nouvelle définition du luxe, clairement pas bling-bling ; le plus : le bar sur son toit-terrasse, qui abrite de nombreuses activités (projections ciné, cours de yoga…) (Kaiserstraße 2-4, métro U3, U6 Westbahnhof, chambre à partir de 62 €).

Mariahilf vienne quartier loger shopping

Le quartier de Mariahilf et ses rues commerçantes ©ResulMuslu/Shutterstock

Sankt Ulrich, la transition parfaite

Un pied dedans, un pied dehors : pas tout à fait dans le centre historique pour profiter de ses avantages sans les inconvénients mais pas trop éloigné non plus, le quartier de Sankt Ulrich en bordure de l’arrondissement branché de Neubau est l’entre-deux parfait. Avec le Museumsquartier tout proche et de nombreuses galeries d’art à proximité, le quartier cultive une âme d’artiste. Si vous recherchez une adresse avec un twist, un restaurant à la cuisine audacieuse ou une boutique au concept original, vous y trouverez votre bonheur sans mal, notamment le long de Neustiftgasse. Ne manquez pas non plus le quartier pittoresque de Spittelberg, avec ses maisons Biedermeier et ses échoppes d’artisans.

Infos pratiques

Budget : Élevé.

Points forts : Très bien situé, Sankt Ulrich est un quartier qui bouge, du matin au soir. Sa proximité avec le Ring est un atout indéniable.

Points faibles : Allergiques à la tendance hipster s’abstenir. Les prix plus élevés qu’ailleurs peuvent rebuter.

Adresse : Le 25hours Hotel et ses chambres aménagées sur le thème du cirque… mais version arty ! Chacune possède une décoration unique. En fin de journée, on ne manquera pas de déguster un cocktail au bar sur son toit, avec une vue imprenable sur le Ring (Lerchenfelder Strasse 1-3, métro U2 Volkstheater, chambre à partir de 90 €).

Vienne quartier loger museumsquartier art

Museumsquartier, aux abords du quartier de Sankt Ulrich ©mRGB/AdobeStock

Döbling, le séjour au vert

Parmi les arrondissements périphériques, majoritairement résidentiels et très « verts », Döbling est celui proposant le meilleur rapport avantages/éloignement du centre. Chaque quartier a sa propre ambiance, vestige d’une époque où ils étaient encore des villages dans les faubourgs de Vienne et alors des destinations de villégiature prisées : cela n’a guère changé de nos jours et l’arrondissement a gardé ce côté huppé, mais discret. Grinzing en est certainement l’illustration parfaite. Les chemins de randonnée sont légion, la forêt viennoise est à deux pas, le Kahlenberg, plus haute colline de Vienne, surplombe la ville avec ses panoramas imprenables et ses Heuriger, tavernes typiques où l’on vend le vin produit sur la propriété, au milieu des vignes ajoutent à la touche bucolique. Pour être à la campagne en plein cœur d’une capitale européenne, c’est l’arrondissement tout trouvé !

Infos pratiques

Budget : Moyen à élevé.

Points forts : Idéal pour les amateurs de verdure ou ceux cherchant la tranquillité. Certaines parties de l’arrondissement ne sont qu’à trente minutes du centre en transports.

Points faibles : Revers de la médaille, sa position excentrée ne conviendra pas à tous : certains endroits sont d’ailleurs difficilement accessibles sans voiture ; par ailleurs, quartier résidentiel avant tout, les activités sont un peu limitées. À réserver à la haute saison.

Adresse : L’offre d’hébergement n’est pas très fournie et les prix s’en ressentent : en moyen de gamme, l’hôtel Schild offre un très bon rapport qualité/prix (Neustift am Walde 97, bus 35A Neustift am Walde, chambre à partir de 59 €) ; si votre budget est un peu plus conséquent, préférez l’hôtel Landhaus Fuhrgassl-Huber et demandez l’une des chambres avec vue sur les vignes (Rathstraße 24, bus 35A Agnesgasse, chambre à partir de 139 €).

Dobling vienne Grinzing village quartier loger vigne

Le village de Grinzing et ses fameuses Heuriger, rattaché au quartier de Döbling ©Karibou/Shutterstock

Photo de couverture : Panorama sur la ville de Vienne ©Ekaterina Pokrovsky/AdobeStock

par La Rédaction

Laissez un commentaire