Le Guide des voyageurs indépendants
Où partir ? > Villes > Où faire la fête à Tokyo ?
Où faire la fête à Tokyo ?

Où faire la fête à Tokyo ?

Mis à jour le 30 avril 2018 | ,
Publié le 20 avril 2018

Par Laurine Thiodet, journaliste

Accueillante, intimidante, effervescente… Avec sa multitude de restaurants, sa panoplie de bars et ses clubs démesurés, Tokyo regorge d’attractions et de lieux festifs. La capitale nippone offre un terrain de jeu sans limites : boire un verre dans une izakaya, s’époumoner au karaoké ou danser en boîte… C’est une ville où le mot « fête » résonne à chaque coin de rue. Découvrez un échantillon de la vie nocturne japonaise pour savoir où faire la fête à Tokyo.

Shibuya

Carte postale de Tokyo, on ne présente plus l’emblématique carrefour piéton (le plus imposant au monde) où des dizaines de milliers de passants traversent l’endroit en même temps. Aux alentours, ça klaxonne, ça rit, ça mange, ça achète des écrans géants, des gratte-ciel… C’est un vivarium géant ! Impossible de se rendre à Tokyo sans faire un tour à Shibuya Crossing, le centre névralgique du quartier. Shibuya s’explore à pied, ne s’étendant qu’à quelques rues. Pratique pour passer d’un restaurant à un bar, d’un bar à un magasin et ainsi de suite. Boutiques insolites, salles de concert, cybercafés, Shibuya est le repaire de la jeunesse tokyoïte et autres fashionistas.

Les bonnes adresses : Womb (2-16 Maruyamacho, Shibuya-ku), une salle de concert (et un temple de la techno) qui fait partie des meilleures du monde avec sa programmation élitiste et son jeu de lumière bluffant. Gran Cyber Café Banes Bagus (Daini Toakaikan, 28-6, Udagawachō, Shibuya-ku), un énorme cybercafé, ouvert 24h/24. Karaoke Kan (30-8 Udagawacho, Shibuya 150-0042), véritable institution, un karaoké ou Bill Murray et Scarlett Johansson poussent la chansonnette dans le film Lost in Translation.

japon tokyo shibuka fete bonnes adresses

Le « carrefour piéton », Shibuya ©f11photo/Shutterstock

Shinjuku

Cinémas, karaokés, izakaya, salles de concert, fast-foods, Shinjuku est fait pour ceux qui ne dorment pas. Du quartier des affaires au quartier chaud, cet arrondissement de Tokyo est en pleine effusion du matin jusqu’au soir. Quartier aux multiples facettes, Shinjuku impressionne et fascine. Il y a ici une atmosphère unique où la vie grouille de toutes parts. Les salarymen japonais en costume cherchent un bar à la sortie du travail et poussent leur chemin vers l’est de la gare. Les noctambules les plus audacieux les imiteront, s’aventurant jusqu’au quartier le plus « chaud » de Shinjuku : Kabukicho. Une variété de plaisirs nocturnes y est concentrée. Le quartier parfait pour faire la fête !

Les bonnes adresses : Le Golden Gai, un labyrinthe microscopique de bars typiques où les initiés boivent en petit comité (parfois on ne tient qu’à trois ou quatre !). Tentez votre chance, vous pourrez peut-être avoir la chance d’être convié à partager un verre dans un endroit authentique et populaire. Le Hub (1-22-8 Kabukicho | B1F Kojimaya Bldg., Shinjuku 160-0021), un bar chaleureux pour savourer une bonne bière. L’ALPS (2-35-2 Kabukicho, Shinjuku), un izakaya où les boissons et les plats ne sont pas chers, servis rapidement et délicieux. L’ambiance est animée : on se croirait tout droit sorti des films de Miyazaki. La taverne japonaise populaire par excellence.

shibuya japon tokyo fete bonnes adresses rue

Petite rue typique du quartier de Shibuya ©chrisyang/Unsplash

Roppongi

Le soleil embrasse l’horizon, la douce lumière des parcs du quartier laisse sa place à l’armada de néons publicitaires. Bienvenue à Roppongi, un quartier haut en couleur qui ne manquera pas d’animer vos nuits blanches. Très prisé des expatriés, c’est le coin branché par excellence. À la tombée de la nuit, les fêtards se donnent rendez-vous au Roppongi Crossing (sortie 3 du métro) où pléthore d’activités sont proposées : cafés, bars (à hôtesses), restaurants, karaokés, salons de « massages » et autres gentlemen’s clubs. Il y en a donc pour toutes les envies…

Les bonnes adresses : Kento’s (5-3-1 Roppongi, Minato, Tokyo, 106-0032), un restaurant qui fait aussi club dansant avec une musique des années 70 passant du disco au rock, du R&B à l’électro. Super Deluxe (B1F, 3-1-25 Nishi-Azabu, Minato-ku), une offre éclectique où bar, restaurant, galerie d’art et boîte de nuit se mélangent pour un rendu hors du commun.

roppongi tokyo fete bonnes adresses japon

Roppongi Crossing, ©StreetVJ/Shutterstock

Bon à savoir 

  • Les Japonais dînent tard, entre 20h et 22h.
  • La fête se termine généralement vers 5h du matin et certains noctambules n’hésitent pas à enchaîner avec leur journée de travail.
  • Dormir dans un cybercafé, dans un love hotel, dans des capsule hôtel, pour quelques heures ou pour la nuit, c’est possible.
  • Pour entrer en boîte de nuit, munissez-vous de la copie de votre passeport.
  • L’entrée n’est pas sélective mais assez chère. Comptez au minimum 2 500 yens (20 euros) pour y entrer et 1 500 yens (10 euros) pour un cocktail.
  • La nuit à Tokyo est sûre, vous serez en sécurité même dans le quartier « chaud » de Kabukicho. Des précautions de base sont toutefois de mise.
Photo de couverture : Le quartier de Shibuya, Tokyo ©Calin Stan/Shutterstock

par La Rédaction

Laissez un commentaire