Le Guide des voyageurs indépendants
Où partir ? > Villes > Venise : si vous aimez…
Venise : si vous aimez…

Venise : si vous aimez…

Mis à jour le 2 août 2017 | ,
Publié le 6 juin 2016

Venise est une ville hors du temps. Entre fêtes d’origines médiévales, architectures baroques et parfums de Renaissance, elle appelle au dépaysement. Cette sélection thématique vous aidera à composer votre séjour selon vos envies.

Les parfums d’Orient

Mosaïques et icônes conservent le souvenir des liens avec l’Orient. La basilique Saint-Marc et son musée seront les deux merveilles à voir en priorité, tout comme la basilique Santa Maria Assunta de Torcello. Le musée jouxtant San Giorgio dei Greci, église de rite orthodoxe, ravira les passionnés d’icônes.

Les églises de charme

Il faudra savoir les dénicher ! San Sebastiano est flanquée d’un campanile qui semble vouloir s’effondrer à tout moment ! San Zaccaria et Santa Maria dei Miracoli possèdent une façade évoquant irrésistiblement un magnifique coffret à bijoux.

La Renaissance

Plutôt Renaissance ? Voyez les collections du musée de l’Accademia. Une visite que les amateurs compléteront par la Ca’ d’Oro-galerie Giorgio Franchetti. Si vous êtes plutôt XVIIIe s., le musée de la Ca’ Rezzonico sera parfait pour vous car il est consacré aux maîtres vénitiens du siècle des Lumières.

Palais des Doges, Venise, ItaliePalais des Doges, Venise, Italie

Palais des Doges, Venise, Italie ©Andrei Nekrassov/Shutterstock

Les fastes baroques

Aux XVIIe et XVIIIe s., Venise n’en finit pas de briller. Le baroque déploie des pompes écrasantes à Santa Maria della Salute. La façade de Santa Maria Assunta prend une allure théâtrale que partage le plafond en trompe-l’œil de San Pantalon. Les meilleurs peintres décorent l’intérieur des palais, à l’instar de Tiepolo au Palazzo Labia.

Le spectacle

Assister à un opéra dans la salle bleu et or de La Fenice ou dans son « annexe », l’à peine moins prestigieux Teatro Malibran, c’est s’assurer de vivre un moment inoubliable. Les amateurs de répertoire romantique se précipiteront au Palazzetto Bru Zane, siège du Centre de musique romantique française, pour un concert dans un cadre de rêve.

Le shopping

Si les célèbres boutiques de la place Saint-Marc et celles de l’île de Murano sont particulièrement chères, vous pourrez très bien dénicher des fringues sympas dans les Mercerie et des souvenirs encore meilleur marché et plus savoureux dans les commerces d’alimentation du quartier de la Pescheria. Aussi n’hésitez pas à chiner durant votre séjour à Venise !

Masque typique du carnaval, Venise, Italie

Masque typique du carnaval ©Sabino Parente/Shutterstock.com

Les harmonies palladiennes

Andrea Palladio, l’un des plus grands architectes de la Renaissance italienne, a œuvré à Venise­. Son esthétique équilibrée s’exprime dans des bâtiments civils, comme la Loggetta et la Libreria Vecchia. Son style prend une dimension grandiose à l’église du Redentore pour toucher à l’épique à l’église San Giorgio Maggiore, sans doute son chef-d’œuvre.

Les places animées

Les places et les campi, percés d’un ou plusieurs puits, furent le lieu de toutes les convivialités. Cette vocation survit au Campo Santo Stefano, au Campo Santa Maria Formosa, égayé d’un marché, et plus encore au Campo Santa Margherita, constamment animé par une foule de jeunes. Vous verrez, le Campo di Ghetto Nuovo brille par son étonnante simplicité­.

Étal d'un marché à Venise (spécialités hébreuses)

Étal d’un marché à Venise (spécialités hébreuses) ©Anibal Trejo/shutterstock

Image à la Une : ©Traudl/shutterstock

par La Rédaction

Laissez un commentaire