Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Actus voyage > Eurojobs : 1 métier, 1 semaine… x 33 pays !
Eurojobs : 1 métier, 1 semaine… x 33 pays !

Eurojobs : 1 métier, 1 semaine… x 33 pays !

Mis à jour le 26 juin 2018 | , ,
Publié le 6 mars 2012

Jan Lachner a eu cette idée un peu folle de parcourir l’Europe en changeant chaque semaine de pays… et de métier. Tour à tour professeur de flamenco en Espagne, marin pêcheur à Malte ou fabricant de cor des Alpes en Suisse, il nous raconte son aventure, à suivre sur son site Eurojobs. Parce qu’1 métier, 1 semaine, multiplié par 33 pays, ça fait beaucoup de boulot !

Heureux Européen

Pouvez-vous vous présenter ?
Je m’appelle Jan, j’ai 24 ans et en temps normal je suis ingénieur en aéronautique. Ma mère est française et mon père allemand. J’ai vécu 12 ans à Francfort avant de venir en France pour mes études, avec un petit détour par l’Angleterre. Un bon début en somme pour mon tour d’Europe !

Comment vous est venue l’idée du projet Eurojobs ?
À l’origine de tout, il y avait ce souhait de voir autre chose. Et puis le moment était opportun. C’était maintenant ou jamais. Alors, de proche en proche, m’est venue l’idée de ce projet qui me correspondait : un tour de l’Europe fait de découvertes des métiers et de contacts avec les gens.

Vous êtes sponsorisé pour votre voyage. Comment avez-vous démarché les entreprises et les institutions publiques qui participent à votre projet ?
Ce fut une course de longue haleine ! Deux mois à démarcher plus de 100 entreprises susceptibles d’être intéressées, dans tous les pays d’Europe auxquels se sont ajoutés l’Islande, la Norvège, le Liechtenstein, la Suisse, la Croatie et la principauté de Monaco. Devant le peu d’engouement, je me suis tourné vers les institutions publiques. Et finalement, elles ont été plus réceptives.

Votre voyage est donc intégralement pris en charge ?
Ne croyez pas ce que l’Irish Times a écrit dans l’un de ses articles : je ne suis pas payé 22 000 € pour faire le tour de l’Europe !
J’ai estimé le coût de mon voyage à ce prix, mais le budget récolté n’est pour l’heure que d’un tiers. Parfois, les stages que j’effectue sont rémunérés, parfois le repas du midi m’est offert par l’entreprise, mais la plupart du temps, c’est le système D : couchsurfing et compagnie !

Une fenêtre sur l’Europe

Y a-t-il forcément une adéquation entre le pays choisi et le métier exercé ?
Oui. Aborder un pays au travers d’un métier est une porte d’entrée pour comprendre la réalité économique, l’identité du pays. Professeur de flamenco en Espagne ou barman en Irlande, cela a du sens.

Et pourquoi avoir voulu faire de cette aventure un blog ?
La forme du blog s’est imposée à moi assez naturellement. Je voulais surtout conserver une trace de cette tranche de vie si particulière. Et puis, c’est assez vite devenu une question de crédibilité et de visibilité vis-à-vis des entreprises et des sponsors.

Eurojobs est donc très différent des autres blogs de voyage ?
Même si mon site n’a pas la structure du blog de voyage, il en garde l’esprit : chaque semaine depuis le début de l’aventure en décembre dernier, je parle du métier mais aussi du pays dans lequel je suis. Et mon regard est très différent, plus décalé, plus intense aussi, car je suis au contact des gens dans un cadre bien particulier qui est celui du travail.

C’est vous qui rédigez les articles et prenez les photos ?
Certaines des photos proviennent des reportages de la presse locale : mon projet est devenu un sujet d’articles pour tous les quotidiens d’Europe ! Et je trouve que les médias locaux sont finalement le meilleur moyen de communiquer autour de cette aventure.
Dans les faits, j’écris les articles plutôt quand je peux et quand j’ai le temps ! Je suis souvent occupé par l’organisation du voyage à venir la semaine suivante.

Est-ce qu’à travers votre blog, vous souhaitez encourager les gens à voyager ?
Faire bronzette à Phuket, ce n’est pas vraiment ma conception du voyage ! Je souhaite donc surtout les inciter à voyager autrement, à aller voir comment vivent les gens. L’Europe peut alors être une première halte. Actuellement, je suis en Slovénie et je ne me sens pas du tout à l’étranger. Tous les pays d’Europe sont voisins.

Le voyage appelle le voyage

 

De quelle destination gardez-vous le meilleur souvenir ?
Malte. J’ai embarqué sur un bateau pour une semaine de pêche en haute mer. Approcher les dauphins d’aussi près était très impressionnant. Pas pour mes collègues : c’est leur quotidien !

Et quelle est votre pire anecdote ?
J’ai pris un train de nuit pour le Liechtenstein. J’ai loupé mon arrêt et je me suis retrouvé… en Autriche. J’ai carrément traversé le Liechtenstein sans m’en rendre compte. Faut dire que vu la superficie… Je me suis donc retrouvé seul, au beau milieu de la nuit, en Autriche, alors que je devais embaucher à 23h dans une pâtisserie du Liechtenstein.

Quel est le métier qui vous a fait le plus rêvé ?
J’ai bien aimé me retrouver derrière un bar : le contact avec les gens, le sens de la répartie. Mais je me suis découvert des talents cachés d’agent immobilier !

Quelle destination conseilleriez-vous à tous nos lecteurs ?
Pour une excursion en Europe qui sort des sentiers battus : Ptuj en Slovénie. C’est une ville hyper chaleureuse. En plus, Maribor, non loin, est capitale européenne de la culture en 2012. C’est l’occasion idéale.
En ce moment, c’est le carnaval des Kurenti, sorte de bêtes mythologiques censées chasser l’hiver et faire revenir le printemps. Les gens défilent déguisés d’une peau de mouton ornée de cloches. J’ai moi aussi donné de ma personne… Vous aurez bientôt les photos !

Quelle est votre prochaine destination et votre prochain métier ?
Si tout va bien, je devrais partir en Grèce pour être archéologue. Mais tout est incertain. Je pars souvent au dernier moment, selon les opportunités de travail, de couchsurfing, etc.

Et après cette expérience, retour à la case départ ?
Oui. Enfin a priori… Ce qui est sûr c’est que je continuerai de voyager. C’est irrémédiable : le voyage appelle le voyage. Peut-être que je ferai de nouveau le tour de l’Europe, mais en prenant davantage le temps de visiter chacun des pays. Maintenant que je commence à avoir mon réseau, ça devrait être facile !

Et vous, vous avez déjà fait le tour de l’Europe ? Vous tenez un blog ? Racontez-nous dans la partie commentaires.

Si vous aimez cette interview faites aussi la connaissance de Ménilmonde, Vizeo, Dji Supertramp et de Romain World Tour.

Laissez un commentaire