Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Actus voyage > J’ai visité le Memorial à Ground Zero
J’ai visité le Memorial à Ground Zero

J’ai visité le Memorial à Ground Zero

Mis à jour le 30 novembre 2018 |
Publié le 30 janvier 2012

Par Isabelle Villaud, auteur du Guide Évasion New York

Dix ans après le traumatisme du 11 septembre, New York semble avoir tourné la page. Les touristes sont de retour. Mais tourner la page n’est pas oublier. La création du Memorial et la reconstruction symbolique de Ground Zero sont l’expression de ce devoir de mémoire. À l’occasion du reportage pour le guide Évasion, je me suis rendue sur place. Souvenirs et découverte.

Octobre 2001 : premiers pas dans Ground Zero

Un mois à peine après l’attaque terroriste, la police ouvre enfin le périmètre autour de Ground Zero. L’air est saturé de fines particules de poussière qui me prennent à la gorge. Le World Trade Center n’est plus qu’une plaie béante, un amas inextricable de poutrelles métalliques d’où s’échappe encore une fumée grise dont l’odeur âcre me poursuivra longtemps. Alentour, la plupart des immeubles de bureaux ont tenu le coup. La petite église St Paul, la plus ancienne de la ville, est miraculeusement debout. Mais la chapelle grecque orthodoxe n’est plus. J’assiste, désemparée, aux va-et-vient incessants des camions-bennes. Dans le regard des ouvriers exténués, je lis la détermination. Partout le temps s’est arrêté. Je peine à imaginer un futur à cet endroit.

Idées Voyages : Ground Zero, New York/©I. Villaud

     © I. Villaud

Novembre 2011 : l’ouverture du Memorial

J’ai hâte de découvrir le Memorial qui vient d’ouvrir au public. Le chaos a fait place à un chantier pharaonique. Dix ans que les grues s’affairent pour redonner vie au World Trade Center. Dix longues années de tractations, de désaccords et de renoncements pour aboutir à cette réalisation porteuse d’espoir. La Freedom Tower (tour de la Liberté), dont l’inauguration est prévue en 2013, domine déjà le site de sa silhouette effilée. Avec ses 541 m (soit 1 776 pieds, comme l’année de l’Indépendance américaine), elle deviendra la plus haute tour du pays.

Idées Voyages : Ground Zero, New York/©I. Villaud

     © I. Villaud

« Reflecting Absence » : les fontaines du souvenir

Pari gagné contre l’oubli : le site en plein air du Memorial, conçu par l’architecte Michael Arad et le paysagiste Peter Walker, m’a d’emblée convaincue par sa puissance et sa sobriété. L’esplanade plantée de chênes conduit à deux fontaines monumentales de 4 000 m2 et 10 m de profondeur chacune, marquant l’empreinte des tours disparues jusque dans leur nom : Reflecting Absence. Le ruissellement sur les parois de granit sombre fait aussitôt oublier la rumeur de la ville. La liste des noms des 2 983 victimes est gravée dans le bronze, sur le pourtour des fontaines. Ce sont celles de l’attentat de 1993, des Twin Towers et du Pentagone, sans oublier les nombreux sauveteurs. Au cœur de cette ville blessée, je découvre un lieu paisible et beau, propice au recueillement et à la méditation. Puissent les familles et les New Yorkais y trouver quelque réconfort.

Comment visiter Ground Zero ?

9/11 Memorial : à l’angle de Greenwich et Alabany St. ; rés. pour la visite du site sur www.911memorial.com. Laisser passer gratuit à imprimer et à présenter.

9/11 Preview Site : à l’angle de 20 Vesey St. et Church St. ; entrée libre. Ouv. lun.-sam. 10 h-19 h et dim. 10 h-18 h. Laisser passer au site du Memorial distribués sur place t.l.j. mais sans garantie d’accès.

9/11 Visitors Center : croisement 90 West St. et Albany St. Entrée libre. Accès métro : Rector (lignes 1, R) et World Trade Center (ligne E).

Idées Voyages : Ground Zero, New York/©I. Villaud

Vous avez déjà visité Ground Zero ? Racontez-nous dans la partie commentaires…

Vous aimez New York ? Lisez également notre article sur le New York des périphéries.

Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage