Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Actus voyage > Le secret de la violette de Toulouse
Le secret de la violette de Toulouse

Le secret de la violette de Toulouse

Mis à jour le 27 novembre 2018 | ,
Publié le 8 février 2012

Par Marie-Caroline, éditrice du Guide Évasion au nez fin

Le 4 et 5 février dernier a eu lieu la fête de la violette à Toulouse, place du Capitole. Si vous n’y étiez pas, c’est l’occasion d’en apprendre davantage sur cette fleur à l’odeur subtile, qui entre dans la fabrication de bien des produits.

Quand le ville rose devient parme

Friandise, moutarde, sirop, savon. À Toulouse, les vitrines sont résolument violette. Je croyais donc que la violette fleurissait dans la région depuis la nuit des temps. Et bien que nenni ! Les premières cultures se sont développées dans le nord de la ville dans la seconde moitié du XIXe s. On retrouve alors de petits bouquets de fleurs parme au parfum délicat sur le marché aux violettes des Jacobins. S’en suit alors un véritable engouement, et la violette de Toulouse s’exporte partout, même jusqu’en Russie.

L’amour est un bouquet de Violette

En 1936, Henri Berdoues, parfumeur depuis 1902, reproduit « la délicate et fragile odeur d’un bouquet de violettes fraichement cueillies » pour déclarer sa flamme à celle qu’il aime en secret. Depuis lors, la formule de cette potion magique est jalousement gardée… Où ça ? Chez Berdoues !

Purple Haze chez Berdoues

Figurez-vous que j’ai visité Berdoues,le sanctuaire de la violette, dans la proche banlieue de Toulouse. Cent personnes travaillent dans ce groupe, le seul à détenir le droit d’exploiter le véritable parfum de violette. Le showroom est une caverne d’Ali Baba, ouverte au public. On trouve la gamme « Violette de Toulouse », les « eaux de Cologne 1902 » et bien d’autres produits à prix doux. Ensuite, grâce à la très gentille dame qui s’occupe du show-room, j’ai pu faire un tour dans le laboratoire, mais c’est top secret, rien n’a filtré !

Et que refleurisse la Violette

La violette a connu bien des déboires : hiver rigoureux de 1956, désaffection, crises économiques. Il faut attendre les années 1990 pour la voir refleurir. En 1994, les serres municipales accueillent le conservatoire de la violette. Puis en 2000, la Maison de la violette s’installe sur une péniche au bord du canal du midi : un véritable ode à la violette, sous toutes ses formes.

Adresse coup de cœur

J’ai découvert Violette et Pastels, une jolie adresse à Toulouse (10, rue Saint-Pantaléon) pour acheter quelques souvenirs : confiseries, thé, linge brodé, ici tout est beau et raffiné et… à la violette !

Et vous, vous aimez la violette ? Dites-le nous dans la partie commentaires !

Vous aimez cet article ? Lisez celui sur le miel à la lavande.

Vos commentaires

Bonjour,

La fête de la violette 2013, c’est quand?

Merci

Bonjour Maurice, à priori début février mais les dates n’ont pas encore été communiquées. On va poser la question à l’office de tourisme de Toulouse… Bonne continuation,

Laissez un commentaire
Vos commentaires

Bonjour Maurice, à priori début février mais les dates n’ont pas encore été communiquées. On va poser la question à l’office de tourisme de Toulouse… Bonne continuation,

Bonjour,

La fête de la violette 2013, c’est quand?

Merci

Laissez un commentaire