Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir Asie

Actus voyage > L’Asie autour de la table
L’Asie autour de la table

L’Asie autour de la table

Mis à jour le 3 décembre 2018 | ,
Publié le 9 octobre 2014

Par Florence Georgeon

La gastronomie est sans conteste un excellent moyen de se dépayser, et pour s’imprégner d’une culture rien de tel que de passer à table ! Si les bonnes manières autour des tables des pays d’Asie vous paraissent difficilement accessibles, voici un article qui rendra votre voyage et vos repas plus sereins.

Les baguettes en Asie, mode d’emploi

En Asie l’usage des baguettes est inévitable. Si leur maniement semble complexe, leur utilisation ne doit pas vous effrayer. Au Moyen Âge, alors que l’Europe découvrait les propriétés révolutionnaires de la fourchette, la Chine, suivie par l’Asie, était depuis longtemps passée maître dans l’art d’utiliser les baguettes. D’après la légende, elles furent inventées par un empereur chinois mythique de la dynastie Xia, Yu Le Grand. Trop gourmand pour attendre d’être servi, il décida de goûter son plat directement dans la marmite. Il arracha deux petites branches d’un arbre pour éviter de se brûler. Cet héritage collectif explique certaines règles de savoir-vivre communes à certains pays, même si de nombreuses autres coutumes demeurent propres à chaque territoire.

asie_baguettes

Les bonnes manières

Difficile de s’y retrouver entre ce qu’il convient de faire ou ne pas faire selon tel ou tel pays. S’il est bienvenu de faire du bruit en mangeant sa soupe ou ses nouilles au Japon et en Chine pour montrer que l’on apprécie le plat, c’est extrêmement impoli en Corée du Sud. Les Coréens mangent avec des baguettes métalliques et une cuillère : il est alors inutile de porter votre bol de soupe à votre bouche, comble de l’impolitesse ! Cependant, la chose est tout à fait tolérée au Japon, où une cuillère n’est pas systématiquement mise sur la table. Sachez par ailleurs que les Thaïlandais n’utilisent pas de baguettes, mais une fourchette et une cuillère, le couteau étant banni de la table. De même au Vietnam et en Indonésie, où il est également fréquent de manger directement avec la main (la droite pour ne pas paraître grossier). Pour vous y retrouver, vous pouvez suivre les conseils de notre infographie dressant la liste non exhaustive des pays et des coutumes d’Asie.

asie_bonnes_manieres

L’heure des repas

En Thaïlande et en Indonésie, par exemple, il n’y pas d’horaires particuliers pour passer à table : il est possible de manger à n’importe quelle heure ! Ainsi, ce sont des pays dans lesquels on mange souvent, mais en très petite quantité. Il en va autrement au Japon, en Chine, en Corée du Sud ou au Vietnam, par exemple, où les repas se comptent au nombre de trois par jour. Le petit-déjeuner y est pris de bonne heure, entre 6h30 et 8h. De même pour le déjeuner qui est servi à partir de 11h et jusqu’à 13h. Au-delà, la plupart des restaurants ne servent plus. Le dîner, quant à lui, est pris plus ou moins tôt selon les pays. Il est possible de commander son repas du soir à partir de 17h au Laos, par exemple, mais les habitants du Japon, de la Chine, de la Corée du Sud et du Vietnam passent à table entre 18h et 19h, plus généralement.

Que mange-t-on ?

Sur toutes les tables et à tous les repas, le riz est roi ! Abondant, il s’agit en effet de la base de l’alimentation en Asie. Les plats principaux sont donc toujours servis avec du riz, ainsi qu’un bol de soupe. Aussi surprenant que cela puisse paraître pour nos esprits et estomacs occidentaux, on retrouve également ces accompagnements au petit-déjeuner. Il est en effet très rare de consommer des pâtisseries ou des gâteaux, bien que des sucreries puissent parfois accompagner le thé. En guise de dessert, les habitants des pays d’Asie du Sud-Est auront davantage tendance à consommer des fruits, présents en grande quantité. Quant au Japon ou à la Chine, la fin du repas sonnera généralement l’heure du thé. Où que vous soyez, durant le repas, tous les plats sont posés en même temps sur la table afin que chacun puisse se servir. Goûter à toutes les préparations en vous servant de petites quantités est plutôt bienvenu.

Les spécialités emblématiques d’Asie

L’Asie offre d’innombrables spécialités régionales, pour le plus grand plaisir de vos palais ! En Chine, autant d’incontournables que de provinces. Vous pourrez ainsi vous régaler, entre autres, du fameux canard laqué à Pékin, de hongshao rou façon Mao (viande braisée mitonnée à la sauce de soja) dans le Hunan, ou de shaomai (raviolis aux crevettes) à Canton. Au Japon, la cuisine se veut simple et diététique. Loin des sushi, maki et autres california plébiscités par les Occidentaux, ruez-vous sur un bol de ramen, ou un shabu-shabu (fondue de fines tranches de viandes, légumes et champignons) pour un repas des plus authentiques ! À la fois équilibrée et sophistiquée, la cuisine coréenne s’illustre avec des spécialités telles que le kimchi (met composé de piment et de légumes fermentés), ou le bulgogi, (barbecue de bœuf ou de porc mariné puis grillé). En Thaïlande, vous pourrez vous délecter de tom ya koung (soupe de crevette à la citronnelle) ou de phak bung phat (assortiment de légumes frits). Passage obligé d’une escapade gustative au Vietnam : le phó, soupe nationale du pays à base de nouilles de riz et de bœuf. La gastronomie cambodgienne se distingue quant à elle par une grande utilisation de condiments tels le prahok, pâte à base de poisson salé, fermenté et concassé qui donne une saveur inimitable à tous les plats !

Maintenant vous n’avez plus qu’à passer à table.

Bon appétit !
asie_bon_appetit

Image à la Une : Fruits exotiques sur un marché flottant en Asie © Tatiana Grozetskaya / shutterstock.com
Laissez un commentaire