Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Actus voyage > Mère et fille à Séville, pour la Fête des Mères
Mère et fille à Séville, pour la Fête des Mères

Mère et fille à Séville, pour la Fête des Mères

Mis à jour le 6 décembre 2018 | ,
Publié le 9 juin 2012

Par Marion, éditrice du Guide Évasion

Entre semaines effervescentes, soirées entre amis et lendemains de fête peu dynamiques, je néglige souvent le sacro-saint poulet rôti du dimanche midi avec ma petite maman. Ajoutons à cela une distance géographique pas insurmontable, mais décourageante… Vous voyez le tableau, et vous sentez aussi le germe de culpabilité naître en vous ? Pas de problème, j’ai la solution : concoctez-vous un petit week-end de compensation…

Choix de la destination : viser juste

Les chiens ne font pas des chats, entendons-nous bien. Ma maman, elle veut du soleil, mais se dorer la pilule sans rien découvrir, très peu pour elle. Et comme sa fille, il lui faut quelque chose de très budget : vol low-cost, hôtel pas cher mais charmant… Que la cagnotte soit dépensée dans l’essentiel, pas le superflu. Une femme très Guide Évasion, en somme !

La meilleure période est indiscutablement mai. Un temps radieux dans tous les pays normalement constitués (c’est-à-dire pas toujours la France), et des tas de ponts, prolongeables grâce aux RTT chéries. Mais, quelle ville choisir ? Rome était notre choix de l’année dernière. Madrid ? j’y vais ce mois-ci, avec la dream team. Florence, Grenade ? Elle connaît, avec daddy (cool).

L’Andalousie bien sûr !

Une évidence : Séville ! Ryanair propose des vols depuis l’aéroport de Beauvais. En plus, la Semaine sainte et les férias étant achevées, les prix de l’hébergement seront au plus bas. Pour 65 euros par nuit, nous logerons au Callejon del Agua, qui s’avèrera être un très bon choix.

Heureuses perspectives : tapas, palais mudéjars et parfum de fleur d’oranger…

La cas ade Pilatos à Séville

La casa de Pilatos à Séville      ©  Wikimedia Commons

Séville : un programme (presque) parfait

Pendant deux jours, nous avons testé les itinéraires proposés par Denis Montagnon, l’auteur du guide Évasion Andalousie… avec quelques aménagements, pour coller à la thématique con Mama.

Premier jour, découverte de l’Alcazar. Le gène de l’orientation étant absent de notre ADN, nous faisons la visite à l’envers. À l’envers, à l’endroit, c’est toujours aussi beau, et après moult photos devant les stucs, s’ensuit une pause papotage, sous le cenador de Carlos Quinto. Adossées au mur d’azulejos, nous contemplons les jardins, juste après une averse : tout scintille, et les parfums des fleurs rivalisent d’intensité.

Après quelques croquetas de jamón et une agréable errance dans le quartier de Santa Cruz, nous sommes en manque de patios mudéjars. On en reprend une dose en filant à la Casa de Pilatos.

azulejos-seville

Séville, azulejos      © González-Alba

Deuxième jour, cap vers la cathédrale. Plus grand édifice gothique jamais construit, nous nous sentons comme deux petites souris sous sa voûte. Et du haut de la Giralda, le panorama sur la ville est époustouflant. L’ascension de l’ancien minaret, vestige de la mosquée originelle, n’est pas fatigante : une rampe en pente douce permettait au muezzin d’atteindre le sommet à dos d’âne !

Un peu de légèreté ensuite : les magasins de chaussures pullulent à Séville, et les prix sont beaucoup moins élevés qu’en France. Ce serait pécher de ne pas en profiter, mère et fille cèdent à la tentation dans les calles de las Sierpes et Tetuan. Photos de pieds chaussés complèteront les clichés de stucs dans l’album souvenir…

Dernière soirée avant de reprendre l’avion. Surprise de dernière minute, j’avais prévu d’assister à un spectacle de flamenco, organisé quotidiennement par la Casa de la Memoria de Al-Andalus. Dans le patio d’une demeure sévillane, la voix de la chanteuse raisonne et les talons des danseurs claquent. Ma mère bat la cadence : Olé !

Conclusion

Si avec maman vous négligez le poulet rôti, adhérez au week-end tout compris !

Vos commentaires

Très sympa et tellement vrai !

Laissez un commentaire