Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Actus voyage > Piotr, blogueur et expatrié en Pologne
Piotr, blogueur et expatrié en Pologne

Piotr, blogueur et expatrié en Pologne

Mis à jour le 26 novembre 2018 | , ,
Publié le 24 novembre 2012

Lors de notre voyage à Bilbao, on a rencontré Piotr, un blogueur franco-polonais qui en profite pour nous présenter à la fois son blog et son pays.

Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter ?

Piotr, 26 ans, Français né en Pologne, expatrié à Wroclaw. Actuellement blogueur voyage à temps plein sur www.bien-voyager.com.

Qu’est-ce que bien-voyager.com ?

C’est mon blog de voyages avec des conseils et astuces, des interviews de voyageurs ou de blogueurs voyages, des récits de voyage… Je le tiens depuis 2011, moment où j’ai décidé de rester en Pologne et de vivre mes rêves de voyage…

D’où vous est venue cette idée de blog?

De l’envie de partager avec les autres sur mon envie de bouger, sur les infos recueillies, de l’envie et du plaisir d’écrire aussi… J’ai vu un ami, Laurent du blog « Apprendre la photo » que j’ai connu durant mes études à Lille qui partageait d’excellents articles sur sa passion, je me suis dit « Pourquoi pas moi ? »

Pourquoi les voyages ?

Et pourquoi pas les voyages justement ? Tout le monde ou presque rêve de voyager, de bouger, de découvrir de nouveaux horizons… Le voyage est un moyen de rencontrer ceux qui vivent ailleurs, de découvrir de nouvelles culture, d’avoir quelques clés pour comprendre ce monde complexe qui nous entoure… J’ai toujours voulu voyager, partir, vivre une vie différente, le blog m’a donné cette opportunité de faire un premier pas vers la concrétisation de ces projets.

Quelles sont vos destinations favorites ?

Celles que je ne connais pas encore… et il y en a beaucoup ! J’ai encore le temps, un tour de France en vélo du Nord au Sud l’an prochain puis un tour du monde. Beaucoup d’autres voyages entre temps… Grèce, Irlande, Balkans, un tour de Pologne…

Bien-voyager.com

l’Islande vue par Bien-voyager.com      © Piotr Kroczak

Comment travaillez-vous pour vos reportages ?

De la préparation comme pour tout le monde. J’ai un carnet, je prends des notes (j’essaie de ne pas perdre ces pages volantes), je check-in certaines de mes destinations quand j’y pense… Je travaille mes photos.

Quels sont vos collaborateurs ? Quelle est votre équipe ?

Une petite équipe qui écrit quand elle veut et quand elle peut : Virginie Chantraine du blog Itinéraire d’une e-touriste,  Lucie de Voyages et Vagabondages, et de temps en temps Marcia de http://www.marciatack.fr/. Je donne aussi la possibilité à des contributeurs passagers de partager sur leur expérience de voyage.

Comment préparez-vous vos voyages ?

Suivant mes possibilités financières, mes envies… concrètement, je me renseigne sur Wikipédia concernant les points historiques, la vie culturelle. Ensuite, je lis les forums, les autres blogs… ça c’est pour les infos utiles.

Bien-voyager.com semble être vraiment une communauté…

Une petite communauté qui grandit peu à peu oui. Des gens qui me suivent sur ma page Facebook sur laquelle j’essaie de publier une photo par jour  ou sur mon compte Twitter. Des gens commentent mes articles ou me suivent sur ma newsletter (que je dois absolument retravailler !). Cela fait toujours plaisir d’avoir des retours pour s’améliorer, progresser, modifier le contenu d’articles qui peut comporter quelques erreurs… des encouragements, des invitations… c’est l’une des sources de motivation. Il ne faut pas le cacher, on écrit pour être lu et c’est un vrai plaisir d’avoir de nouveaux lecteurs.

Comment est la vie en Pologne ? Et à Wroclaw ?

Étant franco-polonais, j’ai de la famille à Wroclaw et non loin, à 3 h de bus, dans la petite ville Luban. J’ai passé la plus grande partie de ma vie en France. J’ai eu la possibilité de retourner en Pologne dans le cadre du programme erasmus et j’ai décidé de rester à Wroclaw.

Pour répondre à la question, je vis très bien à Wroclaw. C’est une ville étudiante, une des ville les plus dynamiques de Pologne, bien desservie (à 1 h 15 en avion de Paris). Je vis dans le vieux centre et j’effectue la majorité de mes déplacements en vélo (je n’ai pas de voiture). En tant que freelance, je décide de mes horaires de travail. Je gagne, par rapport au niveau de vie polonais, bien ma vie. J’ai de la famille non loin donc je ne me suis jamais senti seul. Au final, je ne suis pas à plaindre. Bien sûr que l’expatriation m’a coupé d’un contact réel et régulier avec mon cercle de proches, en France, et cela me manque… mais les vrais amis restent. Maintenant, je ne regrette pas du tout ce choix.

Je ne cache pas que la situation, en Pologne, n’est pas rose pour tous. Même si le pays a été, jusque là, relativement protégé des conséquences de la crise (pas de contraction de l’économie). Il ne faut pas se faire d’illusions, les difficultés nous toucheront aussi. De plus, il y a deux Pologne. Une Pologne de l’Ouest, la Pologne “allemande” et la Pologne de l’Est, la Pologne “russe”. Celui qui voyage remarque clairement des niveaux de développement différents.

Pologne

Maisons de Pologne      © Piotr Kroczak

Ils se sentent européens à 100 % ? L’époque communiste est déjà loin ou certains sont nostalgiques, comme en Allemagne ou dans les autres pays de l’Est ?

Ils sont Polonais donc ils sont Européens. Certains, comme en France et ailleurs, sont eurosceptiques. Ma génération et celle de mes parents, celle qui a voulu et vécu les changements démocratiques est, je pense, globalement satisfaite. La génération de mes grands-parents vit dans une certaine nostalgie. Mais avec l’âge, je crois que l’on passe tous par le phénomène du “c’était mieux avant”. Moi-même, lorsque j’entends Justin Bieber, je regrette la musique des années 80/90’s.

Les différences principales par rapport à la France?

Le salaire : en 2011, le salaire moyen brut en Pologne était de 3 422 zlotys soit environ 780 euros. De fait, si vous gagnez disons 1 500 euros par mois, vous gagnez le double du salaire moyen (et j’en connais beaucoup qui vivent et qui travaillent en gagnant seulement 1200 zlotys soit environ 400 euros).

On peut aussi mentionner l’état des routes (qui est parfois désastreux) même si des efforts ont été entrepris depuis, les trains (qui roulent en moyenne à 70 km/h. Après voir connu le TGV, on a l’impression de faire du sur place… et parfois, c’est vraiment le cas). Le climat : continental, il faut aimer l’hiver et les saisons bien marquées. C’est mon cas !

Je dirai, point positif, un optimisme plus marqué chez les Polonais… ou alors moins de défaitisme que la plupart des Français. 😉

Les Polonais te voient comment?

Comme un français… même si ils ne décèlent pas ou très peu d’accent dans mon polonais, je fais quelques fautes récurrentes qui me trahissent rapidement. Le polonais est une langue à déclinaison bien pire que le latin, or le latin ne m’a jamais réussi…

Et puis j’ai un salaire qui, comparé au niveau de vie polonais, est largement supérieur à la moyenne. De fait, par rapport aux jeunes actifs de ma classe d’âge, je suis vu comme un privilégié. Je peux me permettre de voyager beaucoup (c’est aussi mon travail et ma source d’inspiration donc c’est normal), en tant que freelance, je détermine mon emploi du temps. Même si c’est beaucoup de travail, les gens ont tendance à idéaliser le tableau.

Dernier point, je m’habille relativement mieux qu’un Polonais moyen. Toutes les Polonaises qui se sont baladées à Paris vous le diront, elles envient la classe des français.

Inversement, les Français me voient plus comme un Polonais. De fait, on peut dire que je suis Français en Pologne et Polonais en France. Et ailleurs ? Cela dépend de mon interlocuteur 😉

Sont-ils de grands voyageurs ? Où voyagent-ils et comment ?

Comme partout il y a de grands voyageurs. Lorsque j’ai fait mon tour d’Europe de l’Est cet été, j’ai rencontré un couple de Polonais, en Ukraine, qui sont allés en stop jusqu’en Chine… en passant par des pays tel que l’Iran (en stop aussi). Un des couchsurfers qui nous a hébergé, à Gdansk, a fait aussi un très grand voyage en stop de 52 jours. Je ne sais pas si le stop attire beaucoup de jeunes mais je connais pas mal d’auto-stoppeurs. En Pologne, ce n’est d’ailleurs plus comme avant, le stop est devenu plus difficile. Il y a une réelle méfiance de la part des conducteurs.

Quand aux moyens de transports plus conventionnels, les Polonais sont les champions des vols low cost et de la recherche des bonnes affaires à petits prix. Régulièrement, j’entends que quelques sites sont bloqués ou ralentis à la suite d’un bon plan à saisir partagé sur les sites communautaires polonais !

Quant aux expatriés polonais, on en retrouve presque partout dans le monde. Ma famille a des ramifications en Australie, en Norvège, aux USA, en Grande Bretagne, en Russie, en Ukraine… Beaucoup de Polonais m’ont pris en stop en Islande par exemple. C’était, et c’est peut-être toujours d’ailleurs, l’une des plus grande minorité du pays… En général, hormis les raisons historiques (guerre, déportation…), on retrouve des Polonais là où il y avait de quoi fuir la galère de la Pologne post-communiste des années 90. Dans les années 2000, le manque de perspectives d’insertion professionnelle pour les jeunes diplômés en ont amené beaucoup à partir en Grande Bretagne ou en Irlande. En cela, les Polonais sont moins frileux que les Français (ils sont sans doute meilleurs en langue aussi), ils n’ont pas peur de partir ailleurs pour tenter de se construire un avenir meilleur. Même si cela implique de se couper de ses racines, de sa famille et de ses amis. En cela, je crois que je les rejoins.

Que conseilles-tu de visiter à un voyageur français ?

Cracovie tout d’abord. La magnifique mine de sel de Wieliczka non loin. Le parc national de Bialowieza, dans l’est de la Pologne, où, avec un peu de chance, vous pouvez rencontrer les derniers bisons d’Europe en liberté ainsi que la dernière forêt primaire d’Europe. Zakopane, à 3 h de Cracovie, notre « Chamonix polonais »…

Des villes comme Zamosc, Lublin, Gdansk ont également beaucoup de charme…

Bisons de Pologne

Bisons de Pologne      © Piotr Kroczac

Vos commentaires

Salut Piotr,

« De plus, il y a deux Pologne. Une Pologne de l’Ouest, la Pologne “allemande” et la Pologne de l’Est, la Pologne “russe”. Celui qui voyage remarque clairement des niveaux de développement différents. »

Pas bien compris. Tu peux expliquer ?

Joli interview, merci! C’est vrai que l’on croise beaucoup de Polonais à LondreS…

Bonjour Sebastian, on lui pose la question et on te fait suivre la réponse. Merci pour ton intérêt en tout cas !

Merci 🙂

Les régions de l’ouest de la Pologne sont plus dynamiques que celles de l’est.

Il ne existe la Pologne “allemande” et la Pologne de l’Est – la Pologne “russe” .
Les departements (voivodies ) dans la Pologne de l’Ouest sont plus industralise gue les voivodies ne Pologne de l’Est .
Il se ressemblent comme les regions l’ Italie de l’nord et
l’ Italie de sud.

Je suis d’accord avec toi Jaroslaw sur le fait qu’il n’existe pas la Pologne « allemande » et la Pologne « russe ». Je trouve ça même un peu insultant 🙂

Je n’ai jamais été en Pologne de l’Ouest, mais je vais régulièrement à Bialystok (Nord-Est) et je peux te dire qu’on est quand même pas mal développé de ce côté là. Et dynamique aussi 😉

Je trouve aussi opinion : ,,Pologne « allemande » et la Pologne « russe » un peu insultant .
De plus , il y a beaucoup de gens dynamique en Pologne de l’Est .
Region de Bialystok et Lublin ( Sud – Est ) sont regions de nature et des parcs nationals .

La Pologne, entre guillemets, « Allemande » et « Russe » c’est une métaphore imagée qui parle. Si vous voulez, on appelle la Pologne de l’ouest l’Italie du Nord et la Pologne de l’Est la Sicile. Le choix de la métaphore simplifie la réalité pour faire comprendre l’idée de fond.

J’aime me baser sur des faits donc voici un article intéressant qui reprend les données de l’INSEE polonais : http://www.money.pl/gospodarka/wiadomosci/artykul/zasypanie;przepasci;miedzy;polska;a;i;b;zajmie;dekady,32,0,643360.html

Sebastian, relisez bien le commentaire de Jaroslaw, il est d’accord sur le fond, c’est la forme qui le gêne… et lisez les données économiques. Une vision subjective ne suffit pas. J’ai parcouru la Pologne et j’ai vu les différences de développement qui ressortent des articles économiques écrits par les polonais eux-mêmes.

Merci à tous pour ces commentaires. On en apprend un peu plus sur ce beau pays…

Merci Piotr pour votre reponse . En tout cas bravo pour les photos et la présentation qui donne envie d’ aller en Pologne . Je suis d’accord sur les différences de développement économiques sur les regions en Pologne . Mais remarquez bien – il y a beaucoup de choses à voir en Pologne de l’Est.
C’est la forme de votre ,,métaphore ,, lequel me gêne … et …
Ne dis jamais à un Polonais qu’il habite en Europe de l’Est – La Pologne c’est en Europe Centrale Europe de l’Est ce sont les pays : l’ Ukraine , la Bielorussie , la Russie , la Moldavie .
Amicalement Jaroslaw

Je devrai parler d’Europe centrale et orientale si je voulais en effet être exact. Mais on pense encore aux pays à l’est du mur et pour un français, la Pologne se trouve bien à l’est même si ce n’est pas l’est de l’Europe.

L’est de la Pologne et la Pologne toute entière d’ailleurs, offre de beaux voyages et de beaux paysages. Je n’ai pas fini de la visiter… loin de là. 😉

Les polonais ont beaucoup de griefs avec les russes et les allemands, trois partages, quelques guerres, Smolensk et Katyn n’arrangent rien… j’aurai du en effet du ménager la susceptibilité des lecteurs polonais.

Merci Piotr pour le lien. Je reconnais avoir une vision subjective puisque je suis originaire de Pologne de l’Est.
Je n’ai pas encore eu la possibilité de voyager en Pologne de l’Ouest donc je suis incapable d’apporter des arguments valables.

Cependant, je rejoins Jaroslaw sur le fait que la métaphore/expression n’est pas la plus adéquate. Je pense qu’aucun Polonais n’aurait apprécié ce type de métaphore 🙂

Jaroslaw, Piotr ne dit à aucun moment que la Pologne est un pays de l’Europe de l’Est.
Toutefois, c »est une remarque pertinente. Je corrige régulièrement mes interlocuteurs 😉

Bref, un article très sympa !

Laissez un commentaire
Vos commentaires

Merci Piotr pour le lien. Je reconnais avoir une vision subjective puisque je suis originaire de Pologne de l’Est.
Je n’ai pas encore eu la possibilité de voyager en Pologne de l’Ouest donc je suis incapable d’apporter des arguments valables.

Cependant, je rejoins Jaroslaw sur le fait que la métaphore/expression n’est pas la plus adéquate. Je pense qu’aucun Polonais n’aurait apprécié ce type de métaphore 🙂

Jaroslaw, Piotr ne dit à aucun moment que la Pologne est un pays de l’Europe de l’Est.
Toutefois, c »est une remarque pertinente. Je corrige régulièrement mes interlocuteurs 😉

Bref, un article très sympa !

Je devrai parler d’Europe centrale et orientale si je voulais en effet être exact. Mais on pense encore aux pays à l’est du mur et pour un français, la Pologne se trouve bien à l’est même si ce n’est pas l’est de l’Europe.

L’est de la Pologne et la Pologne toute entière d’ailleurs, offre de beaux voyages et de beaux paysages. Je n’ai pas fini de la visiter… loin de là. 😉

Les polonais ont beaucoup de griefs avec les russes et les allemands, trois partages, quelques guerres, Smolensk et Katyn n’arrangent rien… j’aurai du en effet du ménager la susceptibilité des lecteurs polonais.

Merci Piotr pour votre reponse . En tout cas bravo pour les photos et la présentation qui donne envie d’ aller en Pologne . Je suis d’accord sur les différences de développement économiques sur les regions en Pologne . Mais remarquez bien – il y a beaucoup de choses à voir en Pologne de l’Est.
C’est la forme de votre ,,métaphore ,, lequel me gêne … et …
Ne dis jamais à un Polonais qu’il habite en Europe de l’Est – La Pologne c’est en Europe Centrale Europe de l’Est ce sont les pays : l’ Ukraine , la Bielorussie , la Russie , la Moldavie .
Amicalement Jaroslaw

Laissez un commentaire

Les articles les plus lus