Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Actus voyage > Madeleine et Sébastien du blog De Coin en Coin
Madeleine et Sébastien du blog De Coin en Coin

Madeleine et Sébastien du blog De Coin en Coin

Mis à jour le 26 juin 2018 | ,
Publié le 20 juillet 2013

De Coin en Coin : derrière ce nom de blog bien curieux (vous trouverez l’explication ici), on découvre Madeleine et Sébastien, un couple de français qui a décidé, au printemps 2012, de prendre son envol et de migrer autour du monde. Une première expérience qu’il a souhaité partagé sur la toile et surtout avec les enfants malades de l’association Enfants @ l’hôpital, parce que l’échange est leur moteur.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Nous sommes Sébastien et Madeleine, un breton et une normande d’origine, de 28 ans tous les deux. Nous travaillions à Paris avant de partir, Sébastien dans le marketing et moi dans la création. Le voyage est l’un de nos points communs forts. Nous avons des expériences différentes, mais le même goût pour la découverte et des rencontres.

Jodhpur-Street

Seb et Mado dans les rues de Jodhpur
     ©  De Coin en Coin

Quelles ont été vos principales motivations dans l’organisation de ce tour du monde ?

Tout simplement une grande curiosité, la soif de voir du pays, de découvrir de nouveaux horizons et de faire de belles rencontres. Ajouté à cela que le quotidien parisien n’est pas toujours très rose, simple et facile, la crise actuelle n’arrange rien. Alors, notre idée de partir voir ailleurs a mûri petit à petit. Ensuite, le voyage est un moteur en soi : il n’y avait plus qu’à concrétiser les choses, se lancer. Il n’y a pas de bons ou de mauvais moments, c’était simplement « notre moment ». Si vous écoutez votre entourage ou si vous êtes trop rationnel, vous ne partirez jamais. Il est important de se jeter à l’eau. Et puis nous ne sommes pas les premiers ; les blogs d’autres voyageurs donnent confiance, rassurent et sont une mine d’informations pour qui veut partir au long-court.

cours-cuisine-thailande

Cours de cuisine en Thaïlande
     ©  De Coin en Coin

Expliquez-nous votre périple. Comment s’est fait le choix des pays ?

Le choix des pays s’est fait selon nos envies, notre budget et puis ce que permet le « billet tour du monde ». Moi, je voulais absolument aller en Inde, du coup, l’idée du transsibérien a été reportée à une prochaine fois. Sébastien rêvait du Népal et de la Colombie. Puis financièrement, on ne pouvait pas aller à la fois en Australie et en Nouvelle-Zélande, c’est pourquoi on a choisi le deuxième. Ensuite, le Brésil, c’est la même chose, c’est cher et très grand. Concernant l’Amérique du Nord, on se réserve un road trip pour plus tard. Enfin, l’Afrique n’est généralement pas proposée dans les billets. On peut toujours ajouter des destinations et composer comme on le souhaite, mais le budget n’est pas le même.

Par contre, nous avons eu de belles surprises comme l’île de Pâques ou Hong Kong que nous n’avions pas envisagés mais qui étaient inclus dans le billet. Nous étions vraiment libres avec cette formule de billet autour du monde. Par exemple, en chemin, nous avons acheté avec une compagnie low cost des billets pour la Birmanie depuis Bangkok puisque tous les voyageurs qu’on croisait nous incitaient à visiter sur le champ ce magnifique pays qui s’ouvre au monde. De ce fait et après le mois passé en Birmanie, nous ne sommes pas allés en Malaisie, pays que nous avions prévu de visiter. L’itinéraire était donc flexible.

ile-de-paques

Sur l’île de Pâques
     ©  De Coin en Coin

Vous avez plusieurs partenariats dont un avec l’association les Enfants @ l’hôpital. Les enfants semblent au cœur de votre action. Pourquoi avoir préféré cette thématique à d’autres comme la protection de l’environnement par exemple ?

Tout simplement parce que cela nous touche plus, nous y sommes plus sensibles. Nous adorons les enfants, leur innocence et leur regard sur les choses. Nous ne sommes pas insensibles à l’environnement ou à d’autres actions et projets, mais nous voulions une association qui nous touche et nous porte jusqu’au bout. Travailler avec les enfants, c’est un pur bonheur. Leurs réactions, leurs messages, leurs regards sur notre voyage et les pays sont un enrichissement de plus. Nous recevons d’eux beaucoup plus qu’on ne leur donne. Ils sont géniaux ! On a d’ailleurs hâte de retourner les voir à notre retour en France.

Udaipur-Ganesh festival

À Udaïpur, pendant le festival de Ganesh
     ©  De Coin en Coin

Lorsque l’on parcourt votre blog, on remarque que vous avez l’air de bien vous amuser, notamment avec les défis. L’interactivité avec vos lecteurs est-elle primordiale ?

Oui, l’interactivité est importante, on aime partager, avoir les avis des autres, voyageurs ou pas. Pour nous, le voyage n’est pas qu’une expérience personnelle, privée, pour soi : il se partage, s’échange, se discute, il s’enrichit de cette façon. Et puis on a envie de donner le goût du voyage, de l’aventure, de la découverte. Nos rencontres durant notre voyage tout comme les commentaires et réactions de nos lecteurs nous ont fait rebondir, réagir et penser différemment certains pays. Cela nous donne la pêche et aussi du courage dans les moments moins drôles. De près comme de loin, beaucoup de gens ont participé sans le savoir à notre voyage.

Le blog, est devenu notre petit bébé, nous le choyons, le chouchoutons. Il sera la seule trace complète de notre voyage, alors on en prend soin. Quand nous n’avons pas de connexion, nous écrivons à l’ancienne, sur un cahier, dans les transports ou dans les cafés, histoire de ne pas prendre trop de retard. On tape sur l’ordi dès que le Wifi est disponible et on charge les photos, les vidéos. Le blog nous donne un rythme aussi et nous permet de digérer les pays les uns après les autres.

Lumbini, lieu de naisance du Bouddha

Prières à Lumbini, lieu de naissance de bouddha
     ©  De Coin en Coin

Votre périple n’est pas terminé, toutefois quelle expérience vous a laissé le meilleur souvenir ? Laquelle vous a le plus déçus ?

Difficile de choisir une meilleure expérience. Chaque pays, chaque ville, lieu, rencontre, a ses bons côtés. Tout comme il est impossible pour nous de comparer l’Amérique du Sud à l’Asie et de dire lequel nous avons préféré. Bon, mais quand même, on va vous dire que les meilleures expériences sont humaines et pour cela, la Birmanie, le plus authentique des pays que nous avons vu, est unique ! Il faut vite se dépêcher d’y aller, cela ne dure jamais ! De même que notre découverte du petit village de Puerto Williams en Patagonie, le bout du monde : une semaine inoubliable avec des paysages superbes mais surtout des gens d’une générosité comme on aimerait en voir tous les jours. Pour les déceptions, personnellement le Cambodge, je suis passé à côté. Tout le monde en dit que du bien, que les gens sont adorables, je n’ai pas ressenti cela.

puertowilliams-patatgonie

Trek sur la route de Puerto Williams
     ©  De Coin en Coin

Si vous deviez choisir un lieu où s’installer, lequel serait-ce ?

Pour moi, définitivement Bali, je ne voulais plus en partir d’ailleurs. C’est un endroit rempli de sources d’inspiration créatives avec des gens adorables, une culture passionnantes et des paysages sublimes. Bref, je souhaite y retourner au plus vite !

Sébastien, ça serait plus l’Inde, un pays qui le fascine depuis longtemps, indescriptible, où tout est possible et dont il est tombé amoureux après y avoir vécu plusieurs mois.

Udaïpur-Lac, vache sacrée et palais

Vache sacrée au bord d’un lac, Udaïpur, Inde
     ©  De Coin en Coin

Quels sont vos projets à venir ?

Une fois rentrés, prendre le temps de choisir où l’on veut s’installer vraiment. Il se passe tellement de choses passionnantes et enrichissantes autour de nous, en Asie et ailleurs, que franchement, si on a l’opportunité de s’y installer, on fonce ! Le voyage, c’est la meilleure école de la vie.

marche-phongdien-vietnam

Marché flottant à Phong Dien, au Vietnam
     ©  De Coin en Coin

Photo à la une : Seb et Mado © De Coin en Coin

Laissez un commentaire