Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Actus voyage > Romain et Jez du blog On ze road again
Romain et Jez du blog On ze road again

Romain et Jez du blog On ze road again

Mis à jour le 26 juin 2018 | ,
Publié le 7 décembre 2013

Ils sont deux et voyagent actuellement autour du monde, en tenant un blog passionnant : On ze road again. Romain et Jez ont accepté de répondre à nos questions depuis Bangkok où ils sont actuellement. À voir comme un instantané de leur long périple…

Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?

Romain : Nous sommes potes depuis qu’on a 12 ans, on s’est rencontrés sur les bancs du collège, en 6e. Aujourd’hui nous en avons 27 ! Nous avions fait plusieurs « petits » voyages ensemble avant. Par exemple une semaine en Ukraine, des weekends à l’étranger, des nouvel ans dans des capitales européennes avec d’autres amis… Mais c’était trop court alors on a décidé de voir les choses en plus grand.
Nous venons tous les deux de Bretagne, nous avons grandi à Rennes (enfin dans les environs mais c’est une petite ville) et fait une bonne partie de notre scolarité là bas. Ensuite Jez est parti finir ses études d’informatique à Nantes où il a travaillé pendant 6 ans. Quand à moi, j’ai fini mes études d’économie à Rennes avant de partir travailler 2 ans sur Paris puis 1 an et demi à Bucarest, en Roumanie, pour une banque française.

Pouvez-vous présenter votre blog ?

Jez : Je pense que le blog est avant tout un moyen de donner des nouvelles à la famille et aux proches, cela évite de devoir  envoyer des tas d’emails. Nous l’avons créé dans ce but. Ensuite, ce sera également pour nous un super souvenir d’avoir fait ce blog, on pourra revivre notre voyage quasiment au jour le jour. Nous l’avons aussi agrémenté d’informations pratiques plus susceptibles d’intéresser les personnes qui voudraient se lancer dans le même type de projets. Nos récits ont également vocation à donner l’envie de voyager aux personnes qui tomberaient dessus. Nous savons maintenant que nous sommes suivis par des « anonymes », et cela nous fait également plaisir.

Sur la façon de contribuer, en général, nous faisons chacun un article sur deux. Cela permet de ne pas se battre sur les parties que nous voulons traiter, et pour le moment ce principe fonctionne plutôt bien. Mais de toute façon, nous nous relisons à chaque fois, je ne publie jamais d’article sans l’approbation de Romain et réciproquement.

Votre tour du monde a commencé quand ? Et doit finir quand ?

Romain : Nous avons commencé il y a un peu plus de 6 mois, le 28 mai 2013 très précisément. Nous sommes partis pour un an de voyage, le retour est prévu à Francfort le 19 mai 2014 (pour la partie européenne) et nous prévoyons une arrivée en Bretagne le 28 mai 2014 (car la dernière partie se fera en auto-stop). Nous aimons les comptes ronds !

Après 6 mois de voyage, nous avons l’impression d’avoir vu et fait plein de choses, c’est assez impressionnant. Alors imaginer qu’il nous reste le même temps devant nous… Au début je voulais partir plus d’un an, Jez voulait un an, mais je pense qu’au final un an est la bonne durée. C’est suffisamment long pour sortir de la routine et adopter un nouveau mode de vie. Par contre en un an il ne faut pas espérer voir tous les pays, il y a quand même pas mal de choix à faire.

Saint Pétersbourg ©On ze Road

Saint Pétersbourg
     © On ze road again

Combien de temps de préparatif ? Vous avez tout quitté ?

Jez : L’envie de partir date de plusieurs années. Par contre il nous a fallu pas mal de temps pour réunir les conditions nécessaires, notamment financièrement, pour pouvoir partir. Nous avons validé le fait de partir en mai 2013 vers la fin d’année 2012. Nous avons donc eu 6 mois de préparatifs, même si des idées d’itinéraires avaient germées quelques mois plus tôt.

Nous avons tous les deux travaillé pour avoir les moyens de partir. Personnellement, j’ai pu prendre un congé sabbatique car je travaillais depuis 6 ans dans la même société. Je reprends donc le travail en juin 2014, deux semaines après notre retour. Par contre, Romain a démissionné de son travail en Roumanie car il faisait un Volontariat International Entreprise (VIE) qu’il n’était pas possible de reprendre au retour. Il n’avait de toute façon pas envie de reprendre ce job même si cela avait été possible.

Si nous avons tout quitté ? Oui ! Il ne nous reste que notre sac à dos et quelques affaires personnelles chez nos parents.

Quel budget ?

Romain : Nous avions prévu un budget tout compris d’environ 17 000 euros par personne.  Un peu plus de 2 000 euros est consacré aux billets d’avion. Environ 3 000 euros pour l’équipement, les vaccins, les visas, assurances, frais bancaires… tout ce que nous appelons « frais extra-vie courante ». Enfin pour les dépenses de vie courante (hébergement, nourriture, visites, transports locaux) nous avions prévu 12 000 euros, soit 30 euros par jour et par personne. Ceci est une moyenne car le budget varie grandement en fonction des pays. Nous avons un budget quotidien à respecter en fonction de chaque pays (par exemple nous avions fixé 19 euros/jour pour l’Inde et avons prévu 43 euros/jour pour les États-Unis). Nous avons également prévu une marge budgétaire de 10 % en cas d’imprévus et de coups dur.

Après 6 mois de voyage nous sommes largement en dessous de nos prévisions, de vraies petites fourmis ! En dépenses de vie courante nous avons dépensé un peu plus de 3 000 euros en 180 jours, soit plus de 1 000 euros d’économies par rapport à ce que nous avions prévu. Pour la suite, nos estimations sont assez hautes et nous pensons rester en dessous, même si la moyenne va augmenter car nous allons visiter des pays avec un coût de la vie plus élevé (USA et Amérique du Sud). En conséquence nous pensons être assez largement en dessous des 17 000 euros de dépenses, ça sera plus aux alentours de 15 000 euros (voir encore moins).

Billet tour du monde ou pas et lequel ?

Jez : Non, nous n’avons pas opté pour le billet tour du monde et cette option nous semble être bien plus économique car il me semble qu’il faut mettre entre 3000 et 4000 euros pour un billet tour du monde, nous en sommes à peine à plus de 2000 euros.  Par contre, nous avons passé du temps sur les comparateurs de vols et avons dû réserver certains billets après le départ, ce qui nous a valu quelques mauvaises surprises. Nous avons par exemple fait une croix sur l’Afrique où nous souhaitions passer en fin de voyage car le prix des billets que nous souhaitions prendre a quasiment doublé par rapport au prix qui était annoncé avant l’ouverture réelle de la ligne. Nous avons également eu quelques sueurs froides avec Air Asia qui avait annulé un de nos vols situé entre deux autres vols très rapprochés.

birmanie

Bagan en Birmanie
     © On ze road again

Comment avez-vous choisi votre itinéraire ?

Romain : L’itinéraire s’est fait à partir des pays qui nous attiraient. J’avais une liste de pays que je voulais voir, Jez aussi. Certains pays étaient prioritaires par rapport à d’autres, les « immanquables » en gros. À partir de ça on a regardé ce qu’il était possible de faire en respectant un itinéraire logique qui suive le bon climat en fonction de chaque pays. Ça limitait donc les choix car nous faisons un tour du monde et il fallait donc qu’on suive « une ligne » d’Ouest en Est, surtout que faire des allers-retours ce n’est pas donné.

La réalité du planning s’imposait donc à nous, ce qui fait qu’il n’y a pas vraiment eu de problèmes pour choisir les pays au vu des contraintes de visas, météo qui sont imposées. De plus nous étions, dans l’ensemble, attirés par les mêmes pays.

On a donc décidé de partir de Russie car ce pays nous intéressait tous les deux, de plus juin était la bonne période pour y aller. Nous avons fait l’impasse sur l’Europe car nous connaissions déjà beaucoup de pays. Le premier mois du voyage a donc été consacré à la traversée de la Russie, de Saint-Pétersbourg au lac Baikal (Sibérie), avant de poursuivre vers la Mongolie puis la Chine. Nous avons passé presque 2 mois dans l’Empire du Milieu avant d’arriver au Népal en septembre. Nous sommes ensuite redescendus sur l’Inde avant de prendre un vol pour la Birmanie.

Vous êtes où en ce moment ?

Jez : Présentement, nous sommes à Bangkok en Thaïlande où nous sommes arrivés depuis quelques jours en provenance de Birmanie. Nous y avons fêté nos 6 mois de voyage. Pour la suite, nous passons donc un peu de temps en Thaïlande et aux Philippines jusqu’à fin décembre. Ensuite nous rejoignons l’Amérique, après 3 semaines aux États-Unis, il nous restera 4 mois pour explorer l’Amérique du Sud.

Le blog vous permet de partager vos plaisirs mais aussi vos galères …

Jez : Oui, c’est sûr. À côté du blog, on a aussi une page Facebook qui nous sert parfois à mettre quelques petites informations qui ne méritent pas un article. Sur l’incident qui est arrivé en Inde (vol de sac avec notamment passeport, pc et carte bancaire), il était important d’en parler sur le blog directement, car tout le monde n’est pas sur Facebook. Cela nous a permis aussi d’expliquer que le blog prendrait un peu de retard suite au vol du PC. Il ne fallait pas non plus inquiéter les gens outre mesure.

Mais c’est vrai que c’est bien de se savoir soutenus dans ce genre de moments, on a reçus plusieurs témoignages de soutien et de sympathie qui remontent un peu le moral. Après nous relativisons sur cet incident, c’est bien moins grave que des soucis de santé par exemple.

Inde

Inde
     © On ze road again

Jusqu’à maintenant quel a été votre plus grand coup de cœur ? Votre plus grande déception ? Votre découverte ?

Romain : Mon coup de cœur va pour les pandas que l’on a vus à Chengdu en Chine. Ces animaux sont juste énormes ! Avec leurs attitudes d’humains, leurs façons de jouer,  se tenir, ils sont trop craquants. Les pandas que l’on voit dans la zone de reproduction de Chengdu semblent avoir de bonnes conditions de vie mais il ne faut pas oublier que c’est une espèce en grand danger qui est en voie de disparition à cause de la déforestation massive que pratique les chinois.

Ma déception est également pour la Chine mais au niveau culinaire. Je ne m’attendais pas à trouver des plats de ce type, à devoir manger les os ou les pattes de poulet ni à être malade aussi souvent. Ce que nous avons mangé et qui restait dans nos moyens est très éloigné de ce qu’on trouve dans les restaurants chinois de France, qui sont plutôt bons.

Le Désert de Gobi est une découverte, je savais que c’était joli mais pas à ce point. Quelle surprise ! Des paysages variés (canyons, dunes de sables, montagnes, rochers,…) d’une beauté incroyable, un désert impressionnant et étouffant de chaleur mais qu’est ce que c’est beau. Une explosion de couleurs en panoramique !

panda

Les pandas de Chengdu
     © On ze road again

Jez : Le coup de cœur pour moi, ça a été le trek au Népal. Nous avons fait 11 jours de marche dans les Annapurnas et sommes passés à 5400 mètres d’altitude. Le paysage est très changeant au fur et à mesure des jours qui passent pour finir encerclés par des sommets culminants à plus de 7000 mètres. En plus comme mon frère est venu nous rejoindre pour ce trek, ça a été un plus pour moi. Je me suis vraiment découvert une passion pour la randonnée.

Niveau déception, je pense que ce sont les indiens. De prime abord, ils sont hyper sociables, mais le problème c’est qu’en tant qu’occidentaux, ils viennent nous parler de manière totalement intéressée. Les rapports ne sont du coup pas spontanés, et ils sont capables de vous baratiner pendant longtemps pour vous mettre en confiance avant d’essayer de vous arnaquer. Du coup, à force on devient méfiant et il est possible qu’on ait envoyé balader quelques personnes qui n’en voulaient pas à notre porte-monnaie. Après, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier, mais je m’attendais à faire plus de belles rencontres en Inde même si je comprends aussi ces comportements qui s’expliquent par le niveau de pauvreté du pays.

Sinon ma découverte, ça a été l’auto-stop. Nous n’en avons fait qu’au début du séjour en Russie, mais c’était une grande première. Pour le coup, ce n’était pas toujours facile à cause de la barrière de la langue, les Russes parlant très peu anglais, mais malgré les galères et les longues heures d’attente au bord de la route, j’en garde un très bon souvenir. À priori on devrait renouveler cette expérience aux États-Unis, et à la toute fin du séjour pour rentrer chez nous depuis l’Allemagne.

Lac Inle

Lac Inle en Birmanie
     © On ze road again

Écrire pendant qu’on est en voyage, à chaud, c’est le bon moment ?

Romain : Oui je pense qu’à chaud c’est le bon moment car nous faisons des récits assez détaillés de ce que nous vivons et comme on voit beaucoup de choses il est important de les noter rapidement car sinon on a tendance à oublier. Les photos sont d’une grande aide pour écrire, ça aide à se rappeler ce que l’on faisait à tel moment par exemple. Si nous écrivions avec plus de délai il y aurait plus de perte d’informations je pense.

Les récits seraient peut-être différents si on les écrivait avec plus de recul, peut-être moins de détails mais plus de ressenti, un souvenir plus global qui resterait et qui pourrait être écrit dans l’article.

Se connecter partout dans le monde c’est possible aujourd’hui ?

Jez : Globalement, nous n’avons eu que peu de soucis. Nous voyageons avec notre PC, donc nous cherchons souvent du wi-fi, et l’on en trouve dans tous les pays. Nous avons quand même eu quelques soucis en Chine où nous avons souvent du nous armer de patience pour mettre à jour le blog. Nous avions même pris un VPN pour contourner leurs blocages (par exemple Facebook est bloqué là bas) car nous avions peur de ne plus pouvoir accéder au blog. Nous avons eu aussi quelques soucis en Birmanie, mais comme nous n’y sommes restés que 10 jours, cela n’a pas eu trop d’incidences. Autrement, dans les pays où il n’y a pas de wi-fi à tous les coins de rue, il y a des cybercafés, nous n’y sommes pas allés souvent, mais c’est très utile pour les gens qui ne voyagent pas avec leur PC.

Vous avez rencontré d’autres blogueurs ? Des locaux qui bloguaient ?

Romain : Au cours de notre voyage nous rencontrons et croisons beaucoup de voyageurs et notamment pas mal de Français ! Certains faisaient un tour du monde, d’autres visitaient un continent ou deux mais beaucoup ont également un blog ou une page Facebook. Donc oui, les routards et voyageurs sont de plus en plus connectés. Désormais il est aussi plus facile de partager ses récits et photos avec le monde entier grâce au Wi-fi de plus en plus présent et à la facilité de tenir un blog ou une page Facebook.

Les voyageurs rencontrés que nous apprécions et qui tiennent un blog sont référencés sur notre site sur la page « blog amis ». Cela permet de donner à nos visiteurs de nouveaux horizons à explorer.

Chengdu

Rencontre à Chengdu
     © On ze road again

Quels sont vos les blogs que vous appréciez, suivez, auxquels vous collaborez ?

Romain : Nous apprécions les blogs d’autres tourdumondistes qui sont partis avant nous comme ceux de destinaterre.net ou « le tour du monde de Froggy ». Ils nous ont inspiré et donné de précieux détails. Après il y a des sites plus « institutionnels » comme routard.com ou voyageforum.com qui peuvent toujours être utiles.

Nous suivons également les blogs de nos amis rencontrés en voyage comme TDMAP, Decidela ou Tyler and Bonnie. Mais entre la mise à jour du blog et nos journées bien chargées nous n’avons pas toujours le temps de tout suivre malheureusement. Vous comprendrez donc que nous ne « travaillons » que sur OnZeRoadAgain, nous n’avons pas le temps d’en faire beaucoup plus !

Mais nous gardons le contact avec quelques personnes qui ont marqué notre voyage comme un Russe qui nous avait pris en auto-stop ou bien une chinoise qui nous a fait découvrir sa ville.

Vos projets à court et long terme ?

Jez : Sur le blog, pour le court terme, on essaie de rattraper le retard. Le vol du PC nous a fait perdre un peu de temps, on va donc essayer d’augmenter un peu la cadence sur les prochains articles. On essaie aussi de se faire un peu connaître, comme on fait aussi des articles destinés aux voyageurs, on aimerait être trouvés via Google lorsqu’on répond à une question que quelqu’un se pose. Ce n’est pas dans un but commercial, techniquement ce blog nous coûte de l’argent et ne nous rapporte rien, mais il représente quand même des heures de travail, donc on apprécierait qu’il soit vu par le plus grand nombre. À long terme, on a pas encore trop réfléchi, mais si l’on refait d’autres voyages, on pourrait peut-être continuer à utiliser ce blog pour en parler, c’est à voir.

Pour les prochains voyages, on a déjà un programme bien chargé d’ici à fin mai 2014, mais pour ma part je pense que j’essaierai d’aller en Afrique, c’est un continent qui m’attire et nous n’avons malheureusement pas la chance d’y aller durant ce tour du monde. Je n’ai par contre pas d’idée précise sur le ou les pays, je regarderai ça de plus près en temps voulu.

Romain : Quand à moi j’irai en Corse en famille l’été prochain, ça va être super de revoir tout le monde après une si longue absence ! Autrement je n’ai pas encore trop réfléchi où partir ensuite car on a déjà eu une bonne dose d’aventures.  Les réflexions viendront plus tard mais je sais déjà qu’il faudra retrouver un travail donc pour les voyages il faudra peut-être attendre un peu.

bangkok

Bangkok
     © On ze road again

Une destination à conseiller à nos lecteurs pour 2014 ?

Romain : La Birmanie avant que ça ne devienne trop touristique ! Il paraît que ça a déjà énormément changé, ça bouge très vite et il vaut mieux le voir le plus tôt possible. D’autant que le gouvernement en profite pour ponctionner les touristes à fond. Les taxes ont été multipliées par deux récemment, ça devient n’importe quoi. L’hébergement est aussi très cher, ce pays risque de devenir une destination hors de portée des « routards ».

Photo de une : ©On ze road again
Vos commentaires

Génial. Tres super bon article. Honnettement je decouvre.

Laissez un commentaire
Vos commentaires

Génial. Tres super bon article. Honnettement je decouvre.

Laissez un commentaire