Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Actus voyage > Tout savoir sur la Biennale de Venise
Tout savoir sur la Biennale de Venise

Tout savoir sur la Biennale de Venise

Mis à jour le 3 décembre 2018 | ,
Publié le 16 mai 2018

Par Lucie Tournebize, du blog L’Occhio di Lucie

Il y a ceux qui viennent à Venise chaque année pour voir la Biennale. D’autres se laissent tenter au petit bonheur la chance lors d’une visite dans la cité des Doges. La Biennale de Venise est un événement majeur de la scène artistique et culturelle internationale, mais comment fonctionne-t-elle ? Exposition principale, pavillons extérieurs, « événements collatéraux », thématiques, architecture… on vous explique tout !

Qu’est-ce que la Biennale de Venise ?

Bien que son nom laisse penser le contraire, la Biennale revient sur le devant de la scène chaque année, en mai. La raison est simple : la Biennale comprend en fait deux volets, et alterne ses thématiques d’une année sur l’autre. Architecture et art contemporain se donnent ainsi le change, faisant de la Biennale un événement annuel. En 1895 se tient sa première édition dédiée à l’art contemporain. Deux ans plus tard, l’expérience est répétée et le nom de « Biennale » lui est donné. Relancée après guerre, elle se diversifie et s’intéresse aussi à l’architecture, à la danse, au théâtre, à la musique et au cinéma. L’événement est donc pluriel et se déroule à différents moments de l’année.

biennale venise art architecture

Golden Tower, œuvre de James Lee, Biennale 2017, Grand Canal, Venise      © StanislavSamoylik/Shutterstock

Une Biennale ou des Biennale ?

Généralement, le terme « Biennale » est utilisé pour faire référence à l’événement principal organisé entre mai et novembre et consacré à l’art contemporain ou à l’architecture. Mais la programmation est riche et prévoit tout un calendrier dédié aux autres courants artistiques, en parallèle de l’événement principal. En juin et juillet, la danse est au programme, de mi-juillet à début août le théâtre est à l’honneur, début septembre elle se consacre au cinéma lors de la Mostra, pour finir avec la musique de fin septembre à début octobre. Un calendrier très riche et varié au cours duquel les artistes se voient remettre des Lions d’Or dans chacune des catégories.

Qui participe à la Biennale ?

En plus de l’exposition principale abritée dans l’Arsenale, on trouve les pavillons nationaux, au nombre d’une centaine environ, dans les Giardini mais aussi dans tous les quartiers de la ville. Les pays participants se répartissent les pavillons, de façon pérenne pour certains, changeante pour d’autres. Le Pavillon français est ainsi traditionnellement situé aux Giardini, tandis que les pays scandinaves occupent un pavillon à tour de rôle. Les pavillons extérieurs changent souvent de lieu d’une année sur l’autre. Pour se repérer, le mieux est de se procurer le programme officiel que l’on trouve dans tous les pavillons et à l’office de tourisme. Tous les lieux d’exposition y sont cartographiés.

venise art biennale

Le pavillon de l’Azerbaijan, Biennale 2017      © ThomOuellette/Flickr

Comment fonctionne la Biennale ?

Chaque année, un conservateur (parfois un couple) est désigné parmi les figures importantes du monde de l’art ou de l’architecture. Sous son impulsion, un thème majeur est choisi et une exposition principale est organisée. Dans les pavillons nationaux, chaque pays invite un commissaire à interpréter le thème afin d’exposer ses artistes nationaux.

Où se déroule la Biennale ?

De l’Arsenale au Lido, la Biennale prend réellement possession de la lagune vénitienne. Lors de votre visite, vous la croiserez partout : comment s’y retrouver ? Le sestier (quartier) de Castello, au bout de la ville, se réveille chaque année avec elle. C’est ici, sur la queue du poisson, qu’on trouve les principaux lieux d’exposition. Depuis 1999, les anciens bâtiments de l’Arsenale, où étaient construits les navires de la flotte vénitienne, se transforment en un vaste musée où se tient l’exposition dédiée au thème principal, choisi par le conservateur. À côté de l’Arsenale, les Giardini sont semés de pavillons construits au fil des premières éditions. Leurs styles variés retracent l’histoire de l’architecture du XXe s et justifient déjà la visite. En grandissant, la Biennale a disséminé ses pavillons dans les palais de la ville entière. Les portes des demeures majestueuses et autres palazzi s’ouvrent au public et Venise devient un gigantesque lieu d’exposition.

venise biennale architecure palais des doges castello vue

Vue sur le palais des Doges et le quartier du Castello      © ViacheslavLopatin/Shutterstock

Combien coûtent les billets pour la Biennale de Venise ?

Pour visiter l’exposition principale à l’Arsenale ou les Giardini, il faut nécessairement s’acquitter d’un billet. Comptez 25 € plein tarif pour un des deux lieux, 30 € si vous visitez les deux. Ce sésame vous donnera accès à un nombre mirobolant d’œuvres d’art : il vaut mieux compter une journée entière pour visiter les Giardini et l’Arsenale. Tous les autres pavillons externes sont en revanche accessibles gratuitement. Même si vous n’êtes pas un féru d’art ou d’architecture, c’est l’occasion de visiter gratuitement des lieux habituellement inaccessibles !

Qu’est-ce que les « événements collatéraux » ?

Pendant toute la durée de la Biennale, des événements peuvent être organisés en lien avec la thématique principale. Tables rondes, conférences, performances… le programme change chaque année. Vous pouvez le consulter sur le site de la Biennale, en anglais ou en italien. En 2018, la Biennale est consacrée à l’Architecture. Du 26 mai au 25 novembre, les principaux acteurs internationaux déclineront le thème Free Space, proposé par les commissaires Yvonne Farrell et Shelley McNamara.

Photo de couverture : Support, œuvre de Lorenzo Quinn, installée sur la façade de l’hôtel Ca’Sagredo pour la Biennale de 2017  ©Maria Sidelnikova/Shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage