Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir Dublin

Actus voyage > Vivez la Saint-Patrick à Dublin !
Parade gigantesque sur plus de 2,5 km dans Dublin
© Tourisme Irlandais

Vivez la Saint-Patrick à Dublin !

Mis à jour le 9 janvier 2020 | , ,
Publié le 5 mars 2014

Par Annie Crouzet, auteur du Guide Évasion Irlande

Les Irlandais ont réussi à transformer ce qui est à priori une fête religieuse, la Saint Patrick,  en happening celtico-païen ébouriffant et très houblonné. À Dublin, c’est du 14 au 17 mars prochain. Quatre jours où Craic city – la ville où l’on prend du bon temps – fait tout pour mériter sa réputation. Tuyaux, adresses… Let’s go !

Retrouvez tous nos conseils pour profiter de Dublin en 100% gratuit (ou presque !).

La vie en vert à Dublin

Il faut vous y faire : vous allez voir des petits hommes verts (presque) partout, le vert étant la couleur fétiche de l’île d’Émeraude. En total look,  ils sont coiffés d’un monumental leprechaun (chapeau de farfadet) cabossé. À la nuit tombée, pour la St. Patrick, même les bâtiments principaux de Dublin virent au vert. La poste centrale (GPO), Trinity College (TCD)… Ouf ! Comme thème 2014, on a retenu pour la Parade « Le passé a des couleurs ».

American Embassy saint patrick

American Embassy
     ©  St Patrick’s Festival

Tous à la Parade du 17 mars

Le clou, c’est évidemment la Parade le lundi 17 mars.  Il faut se lever de bonne heure pour trouver une « bonne » place sur son parcours, long de près de 2,5 km entre Parnell Square et la cathédrale de Saint-Patrick. Un demi-million de spectateurs ne veulent rien rater du spectacle. Et c’en est un. Costumes loufoques, maquillages délirants, marching bands (fanfares) tonitruantes, chars ahurissants… Ce sont des groupes amateurs, volontaires, mais qui ont intensivement répété sous la conduite d’artistes et animateurs.

Une place à la tribune

Il est un poste d’observation incomparable :  les tribunes de la cathédrale…. à 60€ le siège. Mais même à ce prix-là, les tickets s’arrachent comme des petits pains sur le site du Festival (cliquez sur Grandstand Tickets). Attention, le cortège s’ébranle à midi.

saint patrick dublin Sur le trajet de la parade : ne poussez pas, il doit y avoir de la place pour tout le monde !

Sur le trajet de la parade : ne poussez pas, il doit y avoir de la place pour tout le monde !
     ©  Tourisme Irlandais

Musique au château

Alibi culturel ou pas, le volet I love my city est censé dévoiler le meilleur de l’Irlande. Il y a quelques pépites dans son programme, souvent ésotérique ou proche de la kermesse. Un trio de solistes dans la chapelle royale du château si on est mélomane (Solo Space). Une visite de la bibliothèque Marsh sur les pas de James Joyce, de Bram Stocker et de Jonathan Swift, autant d’auteurs qui ont traîné leurs fonds de culotte sur les bancs de cette institution surréaliste (Past Times). C’est gratuit !

On se régale pendant les Fab Food Trails

Dans le même programme, vous pouvez vous inscrire dans l’un des circuits de Fab Food Trails. Ça, c’est pour les foodies ! Pendant toute une matinée, on découvre le Dublin gourmand, à travers marchés et échoppes, dégustations à l’appui ! Les fromages de Sheridans, les huîtres de Temple Bar Food Market (si c’est le samedi)… Départ à 10h, les vendredi 14 et samedi 15 mars. Pas de réduction pour St Patrick : c’est 55€.

Fanfare à l'oeuvre pendant la Parade

Fanfare à l’oeuvre pendant la Parade
     ©  Tourisme Irlandais

Danse irlandaise

Bon, vous n’atteindrez pas en une seule Saint-Patrick le niveau de Michael Flatley et de Lord of the Dance. Mais vous ferez connaissance avec la très tonique irish dance, claquettes and more,  lors du Festival Céilí sur St. Stephen’s Green (le vendredi 14 mars après 16h30). Petite séance de rattrapage pour ceux qui ont raté le coche : c’est dans la crypte de la cathédrale de Christ Church les samedi 15 et lundi 17 mars (Céilí in the crypt, gratuit, mais inscription obligatoire). Au fait, céilí peut se traduire par bal.

Et saint Patrick dans tout ça ?

Gloups ! On l’a presque oublié. Et puis d’abord, il n’était même pas Irlandais ! Petit débriefing : notre homme (vers 385-461) serait né en Écosse ou dans le pays de Galles, voire en Gaule. Enlevé à l’âge de seize ans par des pirates irlandais,  vendu comme esclave, il va devenir  l’évangélisateur de l’Irlande.

dublin Lancement de la Saint Patrick 2014 sur le thème "Le passé a des couleurs"

Lancement de la St Patrick 2014 sur le thème « Le passé a des couleurs »
     ©  St Patrick’s Festival

Pratique

Sésames : www.irlande-tourisme.fr et www.visitdublin.com.
Dates : La St. Patrick joue les prolongations du vendredi 14 mars au lundi 17 mars. Tél. +353 (0) 1 676 3205, www.stpatricksfestival.ie.
Formalités. Une carte d’identité valide suffit pour les ressortissnats européens ; la monnaie sur place est l’euro. En revanche, décalage horaire d’une heure : il est 12h à Dublin quand il est 13 h à Paris. Pour téléphoner sur place, faites le 0 devant le numéro local à 7 chiffres.
Us et coutumes. Prenez l’habitude de dîner tôt : à partir de 17h/17h30, les menus early bird ou pré-théâtre, sont à des prix défiant toute concurrence.
Y aller. En avion. Avec Aer Lingus. Tél. 0821 230 267 (0,12€/minute). Jusqu’à 8 vols/jour de Paris CDG sur Dublin ; départ aussi de Bordeaux, Lyon, Nice, Toulouse. En ferry. Partir de Cherbourg, où la concurrence fait rage. Irish Ferries a lancé une nouvelle ligne Cherbourg-Dublin.  Tél. 01 70 72 03 26. Du coup, Celtic Link Ferries a mis la traversée Cherbourg/Rosslare à 1 €, oui un euro, pour un véhicule et ses passagers. Mais uniquement le dimanche 16 mars.  Tél. 02 33 43 23 87.

Vu à la parade

Vu à la parade
     ©  Tourisme Irlandais

Nos meilleures adresses

Un hébergement insolite

Martello Tower Sutton, Red Rock, Sutton (13 km E de Dublin). Tél. 00 353 (0) 86 164 2671. Dans la banlieue de Dublin, l’une de ces tours Martello, édifiées pour prévenir l’invasion napoléonienne, se loue pour deux nuits, un week-end ou une semaine. Elle comporte 2 chambres, cuisine et tout le confort.

Les nouvelles tables

CrackBird, 60, Dame Street. Le poulet (du Cavan, un comté irlandais, s’il vous plaît) dans tous ses états. Branché, cool, l’un de ces restaurants concepts, qui marchent du feu de St Patrick. Du jeudi au dimanche, DJ le soir. À la carte, plat principal à partir de 9,95€.
Fade Street Social, Fade Street (une rue de poche). Tél. +353, (0) 1 604 0066. Quand Dylan McGrath, un chef habitué des plateaux de télé, revisite les fondamentaux de la cuisine irlandaise (comme l’irish stew, le ragoût d’agneau) dans ce restaurant/gastrobar. Menu early bird à partir de 17h (25€).
The Hot Stove, 38, Parnell square West. Tél. +353 (0) 1 874 7778. Fermé dimanche-lundi. La nouvelle « chef » dont on parle, Joy Beattie. Menus pré-théâtre de 17h30 à 19 h (26/30 € pour 2 ou 3 plats) et déjeuner encore abordables.

Restaurant 37 Dawson Street, la nouvelle adresse qui décoiffe

Restaurant 37 Dawson Street, la nouvelle adresse qui décoiffe     

Bars

Mais non, il n’y a pas que la Guinness dans la vie et à Dublin. Pour changer dans votre itinéraire houblonné :
Against the grain, 11, Wexford Street. Tél. +353 (0)1 470 5100. Un grand choix de bières artisanales, irlandaises ou non, qui sont très en vogue chez les hipsters. L’Irlande possède pas moins de 14 micro-brasseries.
37 Dawson Street, 37 Dawson Street. Tél. (0)1 902 2908. Of course, l’adresse est dans l’enseigne, dont le décor est dément. Son bar à whisky offre à la carte 37 irish whiskeys ! Le brunch du dimanche est aussi très couru (12h-17h).
The Marker, Grand Canal Square. Tél. +353 (0) 1 687 5100. Le skybar de ce nouvel hôtel, œuvre de l’architecte portugais Manuel Aires Mateus, fait le buzz. La vue est panoramique sur Dublin, ce qui est rarissime, et la carte des cocktails très rock’n’roll : The Aviation, Millionaire…

Image à la Une : Parade gigantesque sur plus de 2,5 km dans Dublin © Tourisme Irlandais
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage