Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir la Martinique

Nos destinations > îles > 10 plages de rêve en Martinique
Découvrir la Martinique

10 plages de rêve en Martinique

Mis à jour le 30 novembre 2018 | ,
Publié le 24 novembre 2014

Ça y est, l’hiver commence à pointer le bout de son nez et on se met tous à rêver de soleil, de sable chaud et de cocotiers. Notre destination coup de cœur du moment ? La Martinique pour ses champs de canne à sucre, ses jardins fleuris, son rhum, ses randonnées, ses sports nautiques et évidemment ses plages de rêve. On vous a sélectionné les 10 plus belles plages de cette île paradisiaque.

En mer des Antilles

Grande Anse des Salines, pour la carte postale
Située au sud de Sainte-Anne, c’est la plage la plus célèbre de Martinique. Il faut dire que ce croissant de sable blanc très fin a tout pour plaire et semble sorti tout droit d’un rêve ! Des cocotiers penchés sur une mer relativement calme s’étendent sur 1 km et l’ambiance y est familiale et animée, surtout le week-end.
Envie de planter sa tente ? Le camping sauvage est autorisé, mais uniquement durant les vacances scolaires et moyennant une redevance.

Salines

Grande Anse des Salines      © Hélène Duparc

Les anses de Sainte-Luce, pour tous les goûts
À l’ouest de Sainte-Luce, plusieurs plages se succèdent et chacune a sa particularité. Proche du centre, l’anse Gros Raisin est la plus fréquentée : les vendeurs de sucreries l’ont bien compris et attendent leurs clients sagement sous les arbres. Attention néanmoins au courant marin ! Après la base nautique Pierre & Vacances, on retrouve la petite anse Pont Café, idéale en semaine mais prise d’assaut le week-end. L’anse Corps de Garde est, quant à elle, la mieux aménagée pour les enfants, avec son centre de surveillance, ses cabines, ses snacks et ses clubs de voile. Notez tout de même qu’elle est située à 2,5 km du centre de Sainte-Luce.
Envie d’explorer les fonds marins ? Faites votre baptême de plongée chez Okeanos ou à Sainte-Luce Plongée.

Grande Anse d’Arlet, pour une virée en mer
Au sud-ouest de l’île, au bord du canal de Sainte-Lucie, tombez sous le charme de cette belle anse de sable blond bordée par une mer d’huile très profonde, où de nombreux voiliers et yachts sont au mouillage. Autour d’eux, les bateaux des pêcheurs et les catamarans baladant les touristes voguent, surtout le week-end, lorsque la grande plage est prise d’assaut.
Envie d’artisanat ? Chez Joseph, à l’entrée de la plage de Grande Anse, où l’on trouve des bakouas, des fruits et des légumes locaux.

La plage du Diamant, pour les surfeurs aguerris
Encore plus au sud, vous découvrirez la plus longue plage de l’île. 4 km de beauté sauvage longés par une forêt composée d’amandiers et de raisiniers, et une vue à couper le souffle sur le rocher du Diamant. Le croissant de sable entre le cimetière et le ponton est la seule zone à être surveillée. Hors zone, c’est le terrain privilégié des surfeurs et body-boardeurs. Attention tout de même en cas de forte houle, car le courant se montrera rude et implacable !
Envie de plonger dans l’inconnu ? Partez visiter la mer des Antilles avec Antilles Sub Diamond Rock. Informations au (596) 596 76 10 65.

plage diamant

Plage du Diamant      © Pack-shot/Shutterstock

Le Carbet, pour son sable noir
Au Carbet, fais ce qu’il te plaît ! Cette petite commune dynamique, située à seulement 30 km au nord de Fort-de-France, vit au rythme du tourisme. Si Christophe Colomb y aurait fait escale, le peintre Gauguin a quant à lui été influencé par ses paysages lumineux qui contrastent avec sa plage de sable noir. Celle de Grand-Anse est la plus longue. Elle est colonisée à son extrémité sud par les professionnels du tourisme : le voyagiste Nouvelles Frontières y a implanté un hôtel, le Marouba (3 étoiles), et des agences nautiques se sont installées près du complexe (centre de plongée Tropicasub).
Envie d’un bon plan visite ? La distillerie Neisson se visite le matin pendant la saison de la canne (mars-juin). Son rhum surnommé « zépol karé » est certifié AOP.

Le Prêcheur, pour les aventuriers
Autour de la commune du Prêcheur, qui se trouve tout au nord de l’île, on retrouve une série de plages en pleine nature. Si l’anse Céron est la plus adaptée pour les enfants (parking, toilettes et tables de pique-nique), les anses plus au nord raviront les randonneurs confirmés. Sur le sentier, vous observerez les ruines d’anciennes sucrières et cacaoyères, avant d’arriver sur les superbes plages de l’anse Lévrier, l’anse à Voile et l’anse des Galets, où vous pourrez enfin vous baigner !
Un bon conseil ? Si vous n’êtes pas un professionnel de l’orientation, un guide est fortement recommandé !

Au large de l’Atlantique

La presqu’île de la Caravelle, pour se détendre en famille
Tout au bord de l’Atlantique, à moins de 10 km à l’est de La Trinité, découvrez la Caravelle. Avec son statut de réserve naturelle, ses côtes déchiquetées au nord et ses mangroves qui pullulent au sud, la presqu’île n’en reste pas moins l’endroit idéal pour emmener toute la petite famille à la baignade. Sur la plage de Spoutourne, un centre nautique propose des sorties en Hobie Cat (catamaran), en kayak, ainsi que des randonnées vers les ruines du château Dubuc et même des… cours de tennis, pour ceux qui souhaitent rester au sec.
Envie d’un repas typique ? La Guinguette, située sur le front de mer du village de pêcheurs de Tartane, est un véritable concept-store avec un atelier de bijouterie, des concerts, des défilés de mode… Qui plus est, on y mange des produits régionaux (acras, langoustes et grillades) !

plage de tartane

Plage de Tartane      © sigurcamp/Shutterstock

L’Anse Grosse Roche, pour sa nature sauvage
Située au sud-est de l’île, au nord de la pointe Macré, Grosse Roche est une magnifique plage sauvage encadrée par une végétation exotique. Mancenilliers et cactus vous mènent jusqu’au sable blanc, tandis que la forte houle et les vagues fracassantes forcent le baigneur à ne pas s’aventurer trop loin dans la mer turquoise. En effet, dans ce coin isolé de l’île, on trouve rarement de l’aide en cas de pépin ! Au bout de l’extrémité sud, vous apercevrez le fameux rocher qui a donné son nom à la plage. Vous ne pourrez pas le manquer, un vide en forme de cœur s’est creusé dans le granit.
Un bon conseil ? Si vous avez prévu d’y passer la journée, pensez à apporter plusieurs bouteilles d’eau et un pique-nique !

Grande Anse Macabou, pour les amateurs de glisse
Toujours au sud-est, à mi-chemin entre Le Vauclin, terre de crabes et de pêcheurs, et la marina du Marin, Grande Anse Macabou est une somptueuse plage calme et sauvage. Elle ravit néanmoins les surfeurs et les body-boardeurs à mesure que les vagues déferlent sur le sable doré.
Envie d’une plage pour les plus petits ? Petite Anse Macabou est plus adaptée à la baignade que sa grande sœur.

Le Cap Ferré, pour bronzer en tout tranquillité
Au sud de la Grande Anse Macabou, la pointe du Cap Ferré vous rappellera instinctivement le « Ferret » du bassin d’Arcachon, de l’autre côté de l’océan. Or ici, pas de phare, de villas, de cabanes sur pilotis ou de petits mouchoirs, juste une plage paisible et ventilée, ombragée par les cocotiers.
Envie de randonnée ? Du Cap Chevalier à la pointe Macré, le chemin longe une série de plages : la très aménagée Anse Michel (campings, clubs de kayaks et de planche à voile), Le Ferré et enfin une zone de mangrove.

Image à la Une : ©T photography/Shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Photos
Ascension du Mont-pelée
Vue depuis le sommet de la Montagne Pelée
Colibri à tête bleue
Mont-Pelée
La montagne Pelée
Les escaliers, du côté de l'Aileron
La montagne Pelée