Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir la Martinique

Nos destinations > îles > Voyager en Martinique : ce qu’il faut savoir
Découvrir la Martinique

Voyager en Martinique : ce qu’il faut savoir

Mis à jour le 14 février 2020 | , ,
Publié le 17 octobre 2013

Extrait du guide Évasion Martinique

Préparez votre prochain voyage à la Martinique grâce à ces renseignements pratiques. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de plus de conseils.

Premier séjour en Martinique ? Découvrez notre sélection des visites incontournables.

Quand partir ?

Avec un climat tropical ventilé par les alizés d’est, les températures oscillent entre 20 et 31°C toute l’année. L’idéal est de partir pendant la saison sèche, appelée le carême (de décembre à mai). Mais c’est aussi la haute saison touristique, mars étant le mois de plus grande affluence : il est donc indispensable de réserver à l’avance.
Évitez la période d’août à mi-novembre où beaucoup d’adresses sont fermées, les pluies abondent et les risques de cyclones sont élevés.

Comment y aller ?

La Martinique est à 8h30 de vol de Paris. Une trentaine de vols hebdomadaires relient Paris à Fort-de-France. Les tarifs peuvent varier du simple à plus du double en fonction de la saison et des vacances scolaires : comptez entre 450 € et 1000 € l’A/R.

Budget

La devise est l’euro. Mais le coût de la vie est sensiblement plus élevé qu’en Métropole car la majeure partie des produits sont importés par bateau ou par avion.
Si vous disposez d’un petit budget, comptez entre 65 et 90 €/j./pers. Pour un budget moyen, autour de 110-150 €/j./pers. et entre 300 et 350 €/j./pers. avec un budget plaisir.

Hébergement. Une nuit en bungalow simple sur la côte nord caraïbe coûtera autour de 45-60 € tandis qu’une nuit en chambre double dans un hôtel 3 étoiles de Sainte-Anne s’élèvera de 80 à 120 € (haute saison).
Restauration. L’addition d’un repas simple dans un petit restaurant de quartier monte assez vite : plat à 10 ou 12 € et repas de base (crudités, poisson grillé, flan coco) entre 15 et 18 €.
Transports. Le Taxico de Fort-de-France au Marin coûte 7,40 € ; 1,40 € du Marin à Sainte-Anne. Pour effectuer un trajet avec la ligne de bus TCSP, un ticket vous coûtera 1,45 €. La traversée de la baie de Fort-de-France à la pointe du Bout en navette maritime coûte 7 € A/R. Pour louer une voiture, comptez de 25 à 45 €/j. selon la saison (+ 20 € si vous la prenez à l’aéroport) et sachez que toutes les agences de location proposent des offres avec kilométrage illimité. Le carburant tend à rattraper les prix métropolitains, notamment l’essence.
Loisirs. Entrée au musée : env. de 2 à 5 €. Randonnée avec guide certifié : de 25 à 35 €. Pensez à réserver vos taxis pour le retour 24h en avance si vous faites une randonnée qui n’est pas en boucle. Sortie en canyoning : de 40 à 70 €.

Se déplacer en Martinique

Transports en commun. Le Taxico est un mode de transport bon marché qui relie Fort-de-France à toutes les communes martiniquaises, en s’arrêtant à la demande des passagers. Il circule de 6h à 18h environ, du lundi au vendredi (service très restreint le samedi). Les Taxicos sont plus organisés dans le Sud que dans le Nord. Prévoyez du temps quand vous l’empruntez, car il effectue de nombreux détours qui impliquent des durées de trajet variables.
En 2018, la mise en service de la ligne de bus TCSP a entraîné la modification de certaines lignes de Taxicos. Elle circule sur un axe réservé entre Fort-de-France et le Lamentin, ce qui lui permet de faire des trajets rapides en évitant les embouteillages.

En pétrolette. Ces navettes maritimes relient Fort-de-France à la pointe du Bout. C’est le moyen de transport idéal pour faire un aller-retour à la capitale en une journée.

En voiture. C’est évidemment le moyen le plus souple pour vous déplacer sur l’île. Le réseau de loueurs indépendants Rentîles* offre un service de proximité avec 11 points de retrait et propose même de faire livrer votre véhicule directement à votre lieu de résidence.
Quelques agences louent des motos mais ce mode de transport n’est pas recommandé. Les routes sont généralement en bon état mais parfois très sinueuses, notamment celles de l’arrière-pays lucéen et marinois.

Formalités

Il vous suffira d’une carte d’identité nationale ou d’un passeport en cours de validité pour voyager à la Martinique.
Permis de conduire national.
Autorisation de sortie du territoire pour les mineurs non accompagnés.

Santé

Aucun vaccin n’est exigé à l’entrée du territoire. N’oubliez pas votre carte vitale.

Informations utiles

Informations touristiques. Comité martiniquais du tourisme. Conseil général de la Martinique. Conseil régional de la Martinique.
Décalage horaire. – 5 h en hiver, – 6 h en été. Quand il est 12 h en métropole, il est 7 h à la Martinique l’hiver, 6 h l’été.
Téléphoner. Depuis la métropole, composez le 05.96 + n° du fixe ; 06.96 + n° du portable.
Depuis la Martinique vers la métropole, composez le 00 + 33 + n° du correspondant sans le 0 initial.
Voltage. Voltage 220 V et fréquence 50 Hz, comme en métropole. Prises électriques identiques.

Avant de rentrer, piochez dans notre liste de souvenirs à rapporter de la Martinique.

Image à la Une : Grande Anse des Salines ©André Mouraux

*Lien sponsorisé

Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage