Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > îles > Chypre : comment visiter la partie turque ?
Chypre : comment visiter la partie turque ?

Chypre : comment visiter la partie turque ?

Mis à jour le 3 janvier 2018 |
Publié le 11 décembre 2017

Par Annie Crouzet

Depuis 1974, Chypre est partagé en deux entités, grecque au sud et turque au nord, que sépare la Ligne verte. Comment passe-t-on du sud au nord, dans un pays que personne ne reconnaît, à part la Turquie ? Vous allez voir, ce n’est pas très compliqué.

La Ligne verte, c’est quoi ?

Depuis 1974, une ligne de démarcation, dite la Ligne verte, sépare la République de Chypre au sud (deux tiers du territoire) de la RTCN (République Turque de la Chypre du nord), reconnue par la seule Turquie. À l’origine tracée au crayon vert sur une carte par le major-général Peter Young lors des premiers troubles, elle court sur plus de 180 km du nord-ouest au sud-est de l’île. Depuis 2003, vous pouvez franchir cette Ligne verte, mais en certains points seulement.
Pour en savoir plus : le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Famagouste Chypre Nord Turque

Famagouste      ©  Géraldine Péron

Sept points de passage

Il y a sept checkpoints sur l’île de Chypre, dont trois à Nicosie : celui réservé aux automobilistes se situe près de l’hippodrome dans le quartier d’Agios Dometios, plus précisément rue Agiou Pavlou, les deux autres sont piétons. Restent à l’est Pergamos/Pyla et Strovilia près d’Agios Nikolaos (c’est celui que vous choisirez si vous souhaitez vous rendre à Famagouste). À l’ouest se trouvent Kato Pyrgos et Zodhia/Astromeritis près de Morphou/Güzelyurt.
Pour en savoir plus : le site des douanes chypriote.

Papiers, please !

Vous devez montrer votre passeport (préférable à la carte d’identité), mais aucun visa n’est exigé depuis 2015. Pour une voiture louée dans le sud de Chypre, il vous faut souscrire une assurance supplémentaire, de 20 € pour un seul conducteur, valable un à trois jours. Une plus longue période ? C’est plus cher. Les tarifs sont affichés à la frontière. Un reçu vous est fourni : il est rédigé en turc, avec en-tête Groupama, l’agence étant domiciliée à Nicosie. Cela peut prendre seulement 10 min chrono.

Kyrenia Chypre Nord Turque

Le port de Kyrenia      ©  Annie Crouzet

Tout peut être réglé en euros

Dans le nord de Chypre, on peut tout payer indifféremment en livres turques ou en euros. L’entrée dans un monument historique, un petit festin de poissons dans un port de pêche… Certes, le taux de change appliqué n’est pas vraiment intéressant (1 € contre 3 livres turques, le cours officiel étant plutôt d’1 € pour 4 ou 4,50 livres), mais cela évite bien des tracas lors d’un bref séjour.

Ne tombez pas dans le panneau !

Depuis 1974, dans la partie nord de Chypre, tous les noms d’origine grecque ont été rebaptisés en turc. Il faut savoir décrypter les panneaux, si votre GPS refuse, déboussolé, tout service. Kyrenia est devenue Girne et Famagouste, c’est Gazimağusa. Si vous cherchez la « sortie » dans les faubourgs de Nicosie, pour rentrer dans le sud, retenez les noms de Kermia/Metehan, qui vous indiquent la bonne direction de la frontière, signalée furtivement.

Karpas péninsule Chypre nord turque

La péninsule du Karpas, tout à la pointe de Chypre nord      ©  Géraldine Péron

Hébergements, faites le bon choix

Sur le site du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, un petit alinéa peut vous inquiéter : « Un séjour au Nord de l’île, dans un hôtel ayant appartenu à des propriétaires chypriotes grecs avant l’intervention turque de 1974, ou bâti sur un terrain dont la propriété est litigieuse, peut faire l’objet de poursuites judiciaires fondées sur le chapitre 154 du code pénal (« Transactions frauduleuses effectuées dans des propriétés appartenant à autrui »). Rassurez-vous : dans le memorandum (en anglais), d’où est tirée cette mise en garde, la République de Chypre se contente de vous conseiller (advise) de « rechercher un hébergement dans des hôtels et autres établissements appartenant légalement aux Chypriotes turcs ». Vous trouverez toutefois la liste des hébergements considérés comme illégaux sur ce site.

Image à la Une : Abbaye de Bellapaïs © Géraldine Péron

par La Rédaction

Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage

Chypre

15.90 €

Bannière Adserver