Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir la Corse

Nos destinations > îles > Corse : 10 activités nature à organiser
Découvrir la Corse

Corse : 10 activités nature à organiser

Mis à jour le 30 novembre 2018 | ,
Publié le 2 janvier 2017

Par Marion du blog Allez Gizèle

Paradis des amateurs de plein air, la Corse comble chaque année des milliers de visiteurs en quête d’activités nature. Que vous soyez un randonneur aguerri, un plongeur du dimanche ou un surfeur en mal de sensations fortes, il y a fort à parier que vous trouverez votre bonheur sur l’île de beauté. Il faut dire qu’avec ses eaux cristallines et son maquis préservé, la Corse regorge d’atouts pour les amoureux de la nature. La preuve en dix activités à tester pendant votre séjour.

Plongée dans l’eau turquoise des îles Lavezzi

Grottes souterraines, plages idylliques et blocs de granite polis par la mer : pas de doute, l’archipel des Lavezzi, au sud de l’île, a des airs de petit paradis sur terre. Ces ilots sauvages au charme exotique constituent l’un des spots de plongée les plus connus de l’île. On y admire de superbes spécimens d’éponges, de congres et de murènes. Plus loin, « Mérouville » est un site de plongée très prisé, où l’on peut observer une dizaine de mérous quasi apprivoisés. Malgré le souvenir impérissable que laisse une rencontre avec ce poisson légendaire, on pourra critiquer le côté très zoologique de cette activité nature…

Faune aquatique de Corse

Faune aquatique de Corse      ©  Vilainecrevette/shutterstock

Randonnée sur le célèbre sentier du GR®20

De juin à octobre, nombreux sont les randonneurs à se lancer à l’assaut d’un des sentiers européens les plus mythiques : le GR®20. Cette marche de 200 kilomètres, qui relie Calenzana, près de Calvi à Conca, près de Porto-Vecchio, se fait généralement en 12 à 16 jours, selon le niveau de chacun. On ne cessera jamais de le répéter : si ce trek revêt des accents magiques et dévoile des paysages de maquis absolument sublimes, il reste l’une des randonnées les plus difficiles de France. Le relief souvent accidenté, l’isolement, la chaleur estivale couplée aux violents orages qui peuvent s’abattre sans prévenir, sont autant de facteurs qui font du GR®20 un sentier de rando nature réservé à des marcheurs très entraînés.

Kitesurf à Piantarella, à la pointe sud de l’île

Abondamment repris dans la presse spécialisée, le spot de Pianterella, à l’est de Bonifacio, est le lieu idéal pour s’essayer à l’activité kitesurf. La baie quasi fermée, le peu de profondeur de l’eau et le vent constant en font un des meilleurs endroits de Corse pour kitesurfer. Les amateurs de windsurf y trouveront également leur bonheur. Si l’idée de mettre à l’épreuve votre sens de la glisse vous titille, le lagon de Piantarella et ses eaux translucides n’attendent plus que vous. Attention cependant, en saison, le spot est pris d’assaut et il devient très difficile de naviguer.

Randonnée sur le GR 20, entre le refuge de Carozzu et le refuge d’Ortu di u Piobbu, Corse      © Franck Guiziou/Hemis.fr

Canyoning au pied des aiguilles de Bavella

La zone qui entoure le col de Bavella regorge de vasques, de cascades et de piscines naturelles propices à la pratique du canyoning. Avec un peu de chance, en vous baladant sur un des nombreux sentiers, vous pourrez croiser le maître des lieux, Jean-Paul Quilici, reconnaissable à sa barbe blanche et à son éternel bandeau sur la tête. C’est ce guide de montagne à l’accent inimitable qui a contribué à développer la pratique du canyoning dans le massif. Depuis, de nombreuses écoles ont suivi ses traces et proposent des sorties canyon à la journée ou à la demi-journée.

Plus d’infos sur canyoningcorse.net

Surf au Capo di Feno, près d’Ajaccio

Devenu en quelques années le spot préféré de tous les surfeurs corses, la plage de Capo di Feno, au nord d’Ajaccio, est le lieu idéal pour s’essayer aux vagues de l’île. La température de l’eau varie entre 15 et 25 degrés selon la saison et le spot est surfable toute l’année. Conscients du potentiel inestimable de cette nature très exposée, un couple de passionnés a ouvert il y a quelques années le Capo surf club, une école qui propose des cours d’initiation et de perfectionnement d’avril à octobre. À noter que les surfeurs confirmés trouveront eux-aussi leur bonheur au large de la plage, sur la vague d’ «a maniccia », l’ « avalanche » en corse, qui peut atteindre jusqu’à 5 mètres de haut.

Plus d’infos sur caposurfclub.com

île sanguinaire, Ajaccio, Corse

île sanguinaire, Ajaccio, Corse      © DUSAN ZIDAR/Shutterstock

Faire le tour de Corse à vélo

Si les températures caniculaires ne vous font pas peur et que vous êtes doté de mollets d’acier, vous pouvez vous lancer dans un tour de Corse à vélo. S’il est nécessaire d’être bien équipés en rustine et en pompe à vélo, coté ravitaillement et hébergement, vous ne rencontrerez sans doute aucune difficulté tant l’île regorge de possibilités. Ne manquez pas de passer par le cap corse, Saint-Florent, le désert des Agriate, la Balagne, les calanques de Piana, Bonifacio, le littoral de Porto Vecchio et son chapelet de plages sublimes et les aiguilles de Bavella. Que vous préfériez la nature plate du littoral ou les routes tortueuses de l’intérieur de l’île, nul doute que vous trouverez votre bonheur lors d’un tour de Corse à vélo. Côté durée, pour un tour des principaux sites touristiques, comptez entre 15 jours et un mois.

Snorkeling dans la réserve de Scandola

Si vous logez au nord de l’île, la réserve de Scandola et les calanques de Piana se prêtent parfaitement à d’interminables séances de snorkeling. Coté nature, mérous et poissons multicolores sont au programme des fonds-marins de ce site incroyable, inscrit au patrimoine de l’Unesco. Attention cependant, si vous voulez vous adonner à une session de snorkeling, sachez que la réserve est surtout accessible en bateau privé, les compagnies de bateaux de touristes n’ayant pas le droit d’accoster.

Le golfe de Porto, Corse      © Irina Kuzmina/Shutterstock

Entrer dans Bonifacio par la mer, à bord d’un voilier

À l’évocation des plaisirs de la mer, de nombreux marins habitués de l’île vous raconteront avec une certaine émotion leur première arrivée en voilier à Bonifacio. À l’approche de la ville, on longe lentement la falaise calcaire avant de pénétrer dans cet étrange goulet, où la circulation des bateaux s’intensifie. Sensation de petitesse garantie devant ces falaises à pic de 70 mètres de haut, depuis lesquelles la ville semble défier les nouveaux arrivants.

Skier face à la mer à Val d’Ese

On oublie trop souvent que la Corse est aussi un repaire de skieurs. L’hiver, quand les touristes ont déserté l’île et que la neige recouvre la nature, les locaux et quelques habitués se lancent à l’assaut des pistes des stations du Val d’Ese et de Ghisoni, toutes deux nichées dans l’intérieur de l’île. Préparez-vous à jouir d’un panorama sur la mer à couper le souffle depuis la remontée mécanique ! Les amateurs de ski de rando et de ski de fond ne manqueront pas non plus de terrains jeux, notamment du côté de la région du Niolo, réputée pour ses forêts. Une activité que l’on n’attend pas forcément en Corse !

Plus d’infos sur bastelica.fr

Bonifacio, Corse

Bonifacio accroché à ses falaises, Corse      © Ivan Smuk/Shutterstock

Via ferrata dans la vallée d’Asco

Ces itinéraires rocheux sécurisés par un câble ont, en quelques années, essaimé un peu partout sur l’île, au point de remplacer parfois les traditionnelles activités d’escalade. Parmi eux, la via ferrata Dia Manicella, située dans la vallée d’Asco, fait figure de pionnière. Considérée comme la première via ferrata de Corse, elle est réputée pour être l’une des plus belles d’Europe. Créé en 1997, le parcours de 350 mètres, réputé difficile, dure environ 3h.

Plus d’infos sur interracorsa.com

Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage

Corse

15.90 €