Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir la Crète

Nos destinations > îles > Crète : nos propositions de circuits
Agios Nikolaos, Crète ©photoff/Shutterstock.com

Crète : nos propositions de circuits

Mis à jour le 5 juillet 2016 | ,
Publié le 12 juin 2013

Entre les vestiges minoens, les églises byzantines, la variété de l’architecture et les nombreux endroits où se baigner, il n’est pas évident de voir toute la Crète en quelques jours. On vous propose deux programmes qui permettent chacun de découvrir des incontournables de l’île :

15 jours pour tout voir (ou presque)
6 jours au coeur de l’île

Carte circuit 1 : 15 jours pour tout voir

Carte circuit 1 : 15 jours pour tout voir     

Deux semaines vous permettront de parcourir l’île dans sa diversité, mais il faut être prêt à enchaîner les kilomètres.

Jour 1 : Heraklion

➤ Aéroport Nikos Kazantzakis : 5 km E de la ville.

Visite de la ville avec ses rues piétonnes et sa loggia vénitienne. Incontournables, sa forteresse, le Kastro Koules, et son musée archéologique où vous découvrirez les secrets de la civilisation minoenne. En outre, la capitale se targue de nombreux autres monuments à découvrir. Nuit sur place.
Où dormir ? À l’hôtel Irini (4, Rue Idomeneos, Heraklion), vous trouverez des chambres modernes et agréables à deux pas du musée archéologique. Petit plus, son parking.

Jour 2 : Knossos et Arhanes

➤ Knossos : 5 km S d’Heraklion ; Arhanes : 11 km S de Knossos.

Visitez Knossos et son palais minoen que surplombe le majestueux mont Ioukhtas. Suivez ensuite Arhanes, pour vous délecter (toujours avec modération) de produits locaux dans les tavernes qui jonchent la route des vins. Nuit à Heraklion.
Un point de vue ? Le panorama depuis le mont Ioukhtas vaut le détour. On peut y voir Heraklion et la mer. Selon une légende locale, il s’agirait de la tombe de Zeus…

Jour 3 : Malia, plateau du Lassithi

➤ Malia : 34 km E d’Heraklion ; plateau du Lassithi : 20 km S de Malia.

Malia est le troisième site minoen d’importance en Crète, et c’est dans un décor magnifique que vous pourrez explorer les célèbres ruines, tout en profitant de la plage à proximité. En allant vers le plateau du Lassithi, ne manquez pas ses moulins. Retournez vers Agios Nikolaos, où vous passerez la nuit.
Envie de shopping ? Passez par le petit village de Krista (11 km S-O d’Agios Nikolaos) où vous trouverez facilement des bottes de cuir faites sur mesure, des châles et vestes de laine et de magnifiques tapis tissés.

Jour 4 : Elounda et Spinalonga

➤  Elounda : 12 km N d’Agios Nikolaos ; Plaka à 6 km d’Elounda.

Profitez de votre escapade à la presqu’île d’Elounda pour vous baigner au bord de sa plage de sable blanc, Kolokitha. Passez par Plaka pour déjeuner avant de profiter de l’après-midi sur l’île de Spinalonga. Nuit à Agios Nikolaos.
Où manger ? Haroupia (premier bar de Plaka, à droite en entrant, ouv. le j. et le soir) est un bar de village où il est agréable de prendre un verre ou manger quelques souvlakis. N’oubliez pas de goûter son tarama !

Jour 5 : Agios Nikolaos, Kritsa et la baie de Mirabello

➤  Krista : 8 km d’Agios Nikolaos ; Lato : 4 km N de Krista ; Mhlos : 50 km E d’Agios Nikolaos.

Visitez, avant Kritsa, la Panagia Kera (matin) et marchez jusqu’aux ruines de Lato. Revenez à Agios Nikolaos et suivez la baie de Mirabello (montée à Moni Faneromenis). Gagnez le village de Mohlos pour y passer la nuit.
Une randonnée ? S’il vous avez encore de l’énergie à revendre, sachez que Mohlos est réputé pour être un lieu de rencontre de randonneurs. Vous y retrouverez une guide botaniste qui organise de très belles marches.

Agios Nikolaos, Crète

Agios Nikolaos      © serg_dibrova/shutterstock.com

Jour 6 : Sitia et l’est de l’île

➤ Sitia : 30 km de Mohlos ; Moni Toplou : 21 km E de Sitia ; Kato Zakros : 37 km de Sitia.

Le monastère de Moni Toplou offre une architecture remarquable et, surtout, pleine d’histoire car il s’agit d’un fort lieu de résistance (aux Turcs ou durant la Seconde Guerre mondiale). Une boutique de tissages traditionnels et de reproduction d’icônes s’y est installée. Pour vous rafraîchir, la plage de Vaï ou celle de Kato Zakros (ne manquez pas son palais minoen) seront idéales. Nuit à Sitia.
Pause gourmande ? À Sitia, ne manquez pas de goûter les Xerotigana (rubans de pâte frite au miel), les kalitsounia (chaussons au fromage) et les loukoumia (beignets au miel). De quoi faire le plein de calories pour repartir de bon pied à la conquête de la Crète !

Jour 7 : Ierapetra et l’île de Krisi

➤ Ierapetra : 56 km de Sitia

Quittez la côte nord-est pour Ierapetra, la plus grande ville de la côte sud. Sa vieille ville conserve encore quelques vestiges de son riche passé historique. Du port, partez pour une excursion sur la magnifique île de Krisi. Nuit à Ierapetra ou à Mirtos.
Un festival ? Du 15 juillet à la fin août, Ierapetra accueille le festival Kyrvia qui a lieu dans la cour de l’école de l’île. Spectacles à ciel ouvert de danse et de théâtre, concerts et expositions vous feront passer un bon moment !

Jour 8 : la plaine de la Messara

➤ De Ierapetra à Matala : 120 km.

La plaine de la Messara est connue pour les sites de Gortis et Festos. Gortis propose des visites guidées de son premier champ de fouilles en partenariat avec les agences. Son deuxième champ de fouille, gratuit, offre une agréable promenade au milieu des oliviers. Festos, quant à lui, est un palais extraordinaire qui bénéficie d’une fraîcheur bienvenue en été. Pour terminer la journée, rendez-vous à la plage de Kommos et passez la nuit à Matala.
Où dormir ? Le village est très touristique, il sera donc facile de trouver un endroit où loger. À l’entrée du village, le Zafiria (ouv. en saison) est un hôtel agréable situé à quelques mètres de la plage.

Jour 9 : Agia Galini, les plages de l’ouest et Moni Preveli

➤ De Matala à Agia Galini : 30 km ; Agia Galini-Plakias : 50 km.

Les plages du sud, autour d’Agia Galini, offrent des endroits très agréables. Si le port est devenu très touristique, Agios Georgios est encore un lieu très calme pour se baigner. Palm Beach offre quant à elle le luxe de proposer baignade dans l’eau douce de la rivière ou baignade dans l’eau salée de la mer. Et tout ça au pied du monastère de Moni Preveli. Nuit à Plakias.
Une pause fraîcheur ? Palm Beach est l’un des rares endroits dotés de coins ombragés. Sous les palmiers, vous pourrez savourer sandwiches et mezzés dans un snack-bar.

Jour 10 : Hora Sfakion et Loutro

➤ Plakias-Hora Sfakion : 40 km ; Hora Sfakion-La Canée : 65 km.

Embarquez sur un bateau vers le village de Loutro et, selon l’heure à laquelle vous vous y rendez, vers Agia Roumeli. De magnifiques paysages vous attendent sur les nombreux chemins de randonnée. Retour à Hora Sfakion et nuit à La Canée. Possibilité aussi de rejoindre Paleohora en bateau.
Un conseil ? Prévoyez une bonne réserve d’eau et de bonnes chaussures car ce jour 10 est prompt à l’excursion !

Jour 11 : La Canée, Paleohora

➤ La Canée-Paleohora : 70 km.

La Canée est une ville qu’il faut savourer. Direction la vieille ville et ses musées pour s’imprégner de son histoire et de son atmosphère charmante. Nuit à Paleohora.
Un incontournable ? Si la ville elle-même l’est, ne manquez surtout pas son vieux port et ses somptueux quartiers vénitiens.

La mosquée des Janissaires, Crète

La mosquée des Janissaires, La Canée      © Anton Chygarev/shutterstock.com

Jour 12 : Paleohora et Elafonissi

Paleohora a deux plages à offrir, entre lesquelles il faut savoir jongler les jours de vent : si celle de l’ouest est en proie au vent, celle de l’est en sera protégée, et vice-versa. Excursion en bateau pour l’île d’Elafonissi où une lagune vous attend dans un paysage de dunes. Nuit à Paleohora.
Pause shopping ? Dans les environs de Paleohora, à Hondros (13 km N-O  de Paleohora), vous trouverez le Koumadorakis, une petite entreprise familiale proche de la nature qui produit une huile vierge de qualité, entre autres produits locaux.

Jour 13 : La presqu’île de Gramvoussa et le lagon de Balos

➤ Paleohora-presqu’île de Gramvoussa : 50 km ; Kasteli-La Canée : 35 km.

Direction la presqu’île de Gramvoussa pour un dépaysement total avec ses chèvres qui gambadent en liberté. Les eaux turquoises du lagon de Balos sont la preuve de la préservation de la nature. Nuit à La Canée.
Une fête ? Au cours de la dernière quinzaine de mai a lieu la Célébration de la bataille de Crète et Venizelia, marquée par des rencontres sportives. De juin à septembre, le Palotistiko Kalokairi propose des expositions et représentations théâtrales ou musicales à la mosquée Giali, ainsi que de nombreuses autres festivités.

Jour 14 : Les gorges de Samaria

Descente des gorges de Samaria pour les marcheurs. Nuit à La Canée.
Une activité ? Pour détendre petits et grands, quoi de mieux qu’un parc d’attraction nautique ? Piscines, toboggans et bien d’autres attractions vous attendent à Limnoupolis (à la sortie S-O de La Canée, sur la route d’Omalos, ouv. de 10 h à 18 h 30)

Jour 15 : Rethimnon, Moni Arkadi ou la grotte de l’Ida

➤ Rethimnon-Moni Arkadi : 25 km ; Rethimnon-Anogia-grotte de l’Ida : 52 km et 22 km ; Anogia-Heraklion : 30 km.

Matinée à Rethimnon. Visite de la Crète authentique à Moni Arkadi ou visite des grottes du Mont Ida l’après-midi. Retour à Heraklion.
Où dormir ? Et pour bien se reposer avant d’entamer le trajet de retour, la pension Castello (10, Place Karaoli-Dimitriou, près de la cathédrale) vous accueillera dans une maison du XVIe s. aux chambres simples mais confortables.

Carte circuit 2 : 6 jours au cœur de l'île

Carte circuit 2 : 6 jours au c?ur de l’île     

Jour 1 : Heraklion et Knossos

Visite d’Heraklion et son musée archéologique, puis de Knossos, le palais minoen. Nuit à Heraklion.
Un point de vue ? Une partie des remparts de la forteresse d’Heraklion se visite. Le panorama mérite d’être immortalisé !

Jour 2 : l’arrière pays d’Heraklion

➤ Moins de 20 km d’Heraklion.

À Mirtia, vous découvrirez le musée de Nikos-Kazantzakis qui rend hommage à ce grand écrivain. Outre l’intérêt culturel de son musée et de ses sites archéologiques, le village d’Arcanes vaut aussi le détour pour la route viticole qui y mène. Nuit à Heraklion.
Une photo ? Le mont Ioukhtas au coucher du soleil est absolument magnifique !

Jour 3 : la plaine de la Messara, ses sites archéologiques et ses plages

➤ Heraklion-Matala : 75 km.

Visite de sites archéologiques majeurs de l’Antiquité dans la plaine de la Messara : l’ancienne cité dorienne de Gortis, la Villa d’Agia Triada, le palais minoen de Festos, Kommos, les falaises de Matala, Vori et son Musée d’ethnologie crétoise. Nuit à Matala.
Où manger ? De nombreuses tavernes peu onéreuses sont installées au bord de la plage, vous n’aurez que l’embarras du choix ! Eleni, sur la plage, Skala, à l’extrémité S de la baie en bord de mer, et Sirtaki sont de bonnes adresses.

Jour 4 : le nord de la Messara

➤ Matala-Zakros : 30 km.

Journée de grande randonnée au départ de Zakros : la gorge de Rouvas ou la grotte de Kamares pour les plus courageux. Les petits marcheurs se dirigeronts vers Moni Vrondisi et l’église byzantine d’Agios Fanourios. Nuit à Zakros.
Où dormir ? Le Zakros (Ano Zakros, Zakros), situé au centre du village, a l’avantage d’assurer les transferts depuis Sitia ou Kato Zakros, par exemple. Climatisation et mini-bar vous promet un bon accueil. Il est préférable de réserver car l’hébergement est limité dans la ville.

Jour 5 : la province d’Almari, Moni Arkadi et Rethimnon

➤ Env. 1 h 40 en voiture.

Réservez la journée à la visite de la province d’Almari et de ses petites églises byzantines. Revenez par le monastère de Moni Arkadi et partez flâner dans la vieille ville de Rethimnon avant d’y passer la nuit.
Un marché ? Profitez des divers marchés qui sont organisés le samedi (près de la gare routière), le jeudi (en face du parc) ou tous les jours (tout de suite après la porte de la ville, rue E. Antistasseos).

Moni Arkadi, Crète

Moni Arkadi      © Yiannis Papadimitriou/shutterstock.com

Jour 6 : Rethimnon/Heraklion par la côte ou par la montagne

➤ Voie express le long de la mer : 70 km ; route sinueuse de l’Ida : 100 km.

Mer ou montagne, le dilemme habituel. Deux possibilités s’offrent à vous pour regagner Heraklion : la route côtière (profitez de la plage et déjeunez à Bali ou Agia Pelagia) ou la route de montagne (le village d’Anogia et le mont Ida valent le détour). À vous de choisir !
Pour se déplacer ? Sur le comparateur CARIGAMI, vous pourrez trouver la voiture qui vous convient.

Image à la Une : ©photoff/Shutterstock.com
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage

Crète

15.90 €

Bannière Adserver