Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > îles > Dans quelle région séjourner en Sicile ?
Dans quelle région séjourner en Sicile ?

Dans quelle région séjourner en Sicile ?

Mis à jour le 30 novembre 2018 |
Publié le 1 juin 2016

À 3 km de la péninsule italienne, la Sicile est la plus grande île de Méditerranée. Vous serez séduit par sa diversité culturelle et la variété de ses paysages. Nous vous aidons à choisir la région qui vous correspondra le mieux !

Palerme et ses environs, histoire et marchés

Palerme possède une histoire passionnante : tour à tour carthaginoise, romaine, byzantine, arabe, normande ou espagnole, la ville regorge d’églises, de palais et de ruines inspirantes. Le quartier de la Kalsa est à ce titre le plus ancien et le plus riche. En flânant au cœur des quartiers populaires et animés du Capo ou de la Vucciria, vous rencontrerez des marchés vivants et authentiques, évoquant l’Afrique du Nord. Mais le centre voit aussi fleurir de nouvelles adresses branchées, en particulier dans le quartier du Ballarò : on parle d’une véritable movida palermitaine ! Enfin, la cathédrale de Monreale et son cloître (à 9,5 km du centre de Palerme) valent le déplacement : elles sont classées au patrimoine mondial par l’Unesco. Pour se baigner, direction la station balnéaire chic de Mondello (à 10 km N de Palerme).

Infos pratiques
Budget : moyen à élevé.
Points forts : sa position idéale proche de l’aéroport, son ambiance vibrante unique, ses monuments splendides et ses marchés animés.
Points faibles : ville de contrastes, à la fois riche et chaotique, Palerme ne séduira pas tous les visiteurs. Notez que le centre de Palerme est déconseillé aux voitures durant la semaine en raison de l’affluence, et que la plage de Mondello est prise d’assaut le week-end.
Adresse : le Palazzo Pantaleo propose 10 chambres spacieuses et confortables au 2e étage d’un palais du XIXe s. Le Wifi et un petit-déjeuner copieux sont inclus dans le prix (100 € la nuit). Il est également idéalement situé, au cœur de la rue la plus commerçante de la ville et à 700 m du port de Palerme.

Basilique Santa Maria Nuova, Monreale, Sicile

Basilique Santa Maria Nuova, Monreale      © Andreas Zerndl/Shutterstock

L’Ouest, antiquité et îles Égades

Dans l’Antiquité, Carthaginois et Grecs se sont disputé l’ouest de la Sicile. De nombreux vestiges antiques en attestent aujourd’hui, comme les ruines de Sélinonte, Ségeste et surtout celles d’Agrigente et sa vallée des Temples, l’un des plus beaux sites antiques de Méditerranée. Au N-O, la ville blanche de Trapani et la cité médiévale d’Erice, perchée à plus de 800 m, éblouissent. Superbe réserve naturelle, la route du sel n’est pas loin (à env. 30 km de Ségeste), avec ses moulins et ses paysages enchanteurs. Enfin, les îles Égades, classées parc naturel maritime, vous séduiront par leur diversité : Favignana rime avec animation, Levanzo avec intimité et Marretimo avec nature.

Infos pratiques
Budget : moyen à élevé.
Points forts : une riche histoire antique et la proximité avec les îles Égades (Levanzo est à env. 30 min en hydroglisseur de Trapani, Favignana à env. 20 min et Marretimo à env. 1h15).
Points faibles : les îles Égades sont envahies en haute saison et les prix peuvent alors être assez élevés.
Adresse : Situé à 500 m de la plage à Favignana, l’île principale des Égades, La Casa Dell’Arancio propose 6 chambres luxueuses, dès 140 € la nuit, avec un excellent petit-déjeuner. Chaque chambre dispose d’un balcon et d’une décoration dans un style oriental et moderne très zen ! L’accueil chaleureux des propriétaires est un véritable plus.

Le port de Levanzo

Le port de Levanzo      © Apelavi/shutterstock

Le Centre, authentique et préservé

Sur un peu moins de 200 km, la région au centre de la Sicile est une véritable mine d’or ! Elle a tout pour elle : la mer, la montagne et des sites archéologiques uniques, tels que la villa romaine del Casale. Cefalù (à seulement 1h de Palerme) est sans conteste l’une des plus belles villes côtières d’Italie avec son duomo, son rocher et sa plage. Pour découvrir une Sicile préservée, vous trouverez dans le massif des Madonie randonnées nature et culture traditionnelle préservée. À l’intérieur des terres, Enna (à env. 100 km de Cefalù), perchée à 931 m sur le Monte San Giuliano, étonne par sa position, qui lui vaut le surnom de « balcon de la Sicile ».

Infos pratiques
Budget : petit à moyen.
Points forts : l’authenticité de l’arrière pays, la beauté du parc des Madonie, le patrimoine de Cefalù et de la villa romaine del Casale. Cette région conviendra parfaitement aux adeptes du slow tourism.
Points faibles : la région peut parfois paraître un peu trop reculée, en particulier en montagne.
Adresse : Una Casa al Belvedere surplombe les collines siciliennes. Installé dans le centre historique d’Enna et à moins de 15 min de marche du château Castello di Lombardia, cet appartement, doté d’un balcon et d’une connexion Wi-Fi gratuite, est tout confort et plutôt vaste (55 m2) pour seulement 60 € la nuit. La vue est époustouflante !

Celafù, Sicile

Cefalù, Sicile      © Valerio D’Ambrogi/Shutterstock

Le Sud, baroque et balnéaire

Véritable joyau de l’île, le sud de la Sicile est un régal pour les amateurs d’architecture baroque. Les villes de Noto, Modica, Scicli, Caltagirone ou Palazzolo, reconstruites après le séisme de 1693, méritent leur classement au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco : leurs avenues, palais, cathédrales et jardins sont sublimes. Syracuse vous transporte quant à elle dans l’antiquité, avec son duomo qui intègre… un temple grec ! Dans l’arrière-pays, une Sicile plus sauvage s’offre à vous, avec ses reliefs où il fait bon se promener. Et pour faire trempette, vous trouverez votre bonheur partout : eau translucide sur l’île d’Ortygie, à Syracuse, stations balnéaires dans le sud de Scicli et plages préservées dans la réserve naturelle de Vendicari.

Infos pratiques
Budget : moyen.
Points forts : la magie des villes baroques, un littoral accueillant ; vous profiterez en outre de la proximité de l’aéroport de Catane (à env. 60 km de Syracuse).
Points faibles : il fait une température écrasante en plein été.
Adresse : l’agritourisme Pantalica Ranch propose de loger dans l’un de ses 6 cottages, pour seulement 40 €/pers. À moins d’1 km de la réserve naturelle de Vendicari (et à env. 25 km de Syracuse), c’est une adresse idéale pour découvrir cette magnifique région et sa cuisine sicilienne traditionnelle. Petit plus : un beau jardin doté d’une piscine d’eau salée…

L'île Ortigia, Sicile ©funkyfrogstock/Shutterstock

L’île d’Ortygie, Syracuse      © funkyfrogstock/Shutterstock

À l’ombre de l’Etna, volcanisme et contrastes

La Sicile orientale mêle harmonieusement nature et villes emblématiques. Si une visite au fabuleux Etna est un passage obligé, la région réserve d’autres surprises : de jolis villages de pierre de lave, une route des vins, un paysage de cultures verdoyant… Au pied du volcan, Catane est une ville bouillonnante, toujours animée, qui offre une expérience baroque unique. Perchée sur un rocher et en à-pic sur la mer, l’enchanteresse Taormina (à 55 km NE de Catane) exhibe ses églises, ses jardins et son théâtre grec. Une visite à privilégier hors saison tant la foule peut y être dense. Dans l’arrière-pays, changement de décor : place à une Sicile plus sauvage, entre villages perdus aux fortes traditions et zones vierges, à l’image du parc régional des Nebrodi où pâturages, cascades et petits bourgs cohabitent harmonieusement.

Infos pratiques
Budget : élevé.
Points forts : la variété des paysages et des ambiances, entre la bouillonnante Catane, la photogénique Taormina, l’arrière-pays préservé et le majestueux Etna.
Points faibles : en haute saison, le tourisme est très (trop) présent sur la façade est, ce qui se ressent à la fois dans le prix des hébergements et dans les rues bondées de Taormina. Il est impératif de réserver à l’avance, voire même d’éviter cette période.
Adresse : l’Hotel Victoria, à Taormina, est idéalement situé, à seulement 300 m du théâtre grec ! Les chambres sont décorées de façon traditionnelle, avec fer forgé et bois naturel, et toutes dotées de la climatisation. Vous serez séduit par le petit-déjeuner italien servi dans une belle salle baroque. Dès 100 € la nuit en chambre double tout confort !

La plage de Isola Bella à Taormina, Sicile

La plage de Isola Bella à Taormina      © Giovanni G/Shutterstock

Les îles Éoliennes, géologie et intimité

Façonné par la mer et le feu, l’archipel des îles Éoliennes, au nord de la Sicile, vous propose de prendre le large. Chaque île a ses spécificités : si les amateurs de randonnées iront s’attaquer à l’île-volcan de Stromboli ou au cratère de Vulcano, les passionnés d’histoire trouveront leur bonheur à Lipari. Pour des vacances verdure et terroir, direction Salina, tandis que Panarea vous promet un séjour chic et branché (c’est également un très bon spot de plongée). Plus secrètes, les îles de Filicudi et Alicudi raviront les voyageurs en quête de calme et de nature sauvage.

Infos pratiques
Budget : élevé.
Points forts : avec ses sept îles aux caractères bien marqués, l’archipel séduira tous types de voyageurs. Le Stromboli est vraiment incontournable.
Points faibles : les prix, très élevés en haute saison. Dans les îles les plus reculées, vous trouverez peu d’endroits où loger.
Adresse : sur l’île de Lipari, la plus grande des îles Éoliennes, l’Hotel Borgo Eolie nous éblouit avec sa belle piscine, une terrasse bien exposée et surtout une parfaite situation géographique (à env. 600 m du centre historique de Lipari et à 2,5 km de la plage de Canneto). À partir de 100 € la nuit en chambre double, petit-déjeuner inclus.

Vulcano

Vulcano      © duchy/Shutterstock

Image à la Une : Noto ©Dalibor Kastratovic/shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage