Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir les Cyclades

Nos destinations > îles > Les Cyclades : si vous aimez…
Ermoupolis sur l'île de Syros, Cyclades ©Nick Pavlakis/Shutterstock.com

Les Cyclades : si vous aimez…

Mis à jour le 30 novembre 2018 | ,
Publié le 9 janvier 2016

Vous avez fait le tour des incontournables mais il vous reste quelques jours aux Cyclades ? Puisez l’inspiration pour vos prochaines visites dans notre sélection thématique. En fonction des goûts de chacun, vous trouverez forcément de nouvelles merveilles.

Les villages photogéniques

Au bord de l’eau ou à flanc de montagne, les cubes blancs des maisons se détachent sur l’azur du ciel et de la mer. Oia à Santorin et la Chora de Mykonos sont les plus célèbres. Plus authentiques, les Chora d’Amorgos, Sérifos et Folégandros, ou encore le Kastro de Sifnos , vous charmeront pas leurs lignes épurées. Laissez-vous également surprendre par les villages de pêcheurs de Kimolos et de Milos, aux couleurs uniques dans l’archipel.

Village de Nassoua sur l'île de Paros, Cyclades ©Dieter Hawlan/Shutterstock.com

Village de Naoussa sur l’île de Paros, Cyclades      © Dieter Hawlan/Shutterstock.com

La mer et encore la mer

Cristalline ou turquoise, scintillante sous le soleil ou couverte d’écume soulevée par le vent : la mer fascine par son spectacle toujours renouvelé. Un appel constant à la baignade ! Au choix, on y plonge depuis un rocher solitaire, une petite crique sauvage ou une longue plage de sable fin. La mer s’apprécie en mode farniente et snorkeling, ou bien de façon plus active, les plages aménagées proposant presque toutes les sports nautiques : planches à voile, kitesurf (pour celles exposées au meltem), ski nautique, kayak de mer ou plongée sous-marine.

Jouer les Robinson

Baignades, balades et tavernes : certaines îles confettis sont si petites qu’on en fait le tour à pied en quelques heures. Préservées du tourisme de masse, elles se méritent, après de longues traversées en bateau. Dans les Petites Cyclades, on choisit son ambiance : rustique à Iraklia, familiale à Schinoussa, ou hippie chic à Koufonissi. À moins de préférer Anafi, une véritable retraite égéenne tant elle respire le calme ? Sa plage de Roukounas est prisée par les dormeurs à la belle étoile.

Les vieilles pierres

Si vous atterrissez à Athènes, faites un passage éclair par l’Acropole à l’aller ou au retour des îles : ses monuments sont de toute splendeur. Quant aux Cyclades, elles rayonnaient dans l’Antiquité. À Délos, une île entièrement vouée à l’archéologie, on se balade dans les rues de la ville antique, entre villas, théâtres et temples. À Santorin, on découvre une brillante et heureuse civilisation préhistorique à Akrotiri, une ville figée dans la lave. À Naxos, les vestiges se font romantiques, comme la porte des Naxiens qui se détache dans le soleil couchant.

Ruines de l'île de Délos, Cylades

Ruines de l’île de Délos, Cyclades      © siete_vidas/Shutterstock.com

La nature à grand spectacle

Sculptées par les mouvements des plaques tectoniques ou par les éléments, les Cyclades offrent des formations géologiques époustouflantes. Spectaculaire île-volcan, Santorin a la forme d’une gigantesque caldeira . Quant à Milos, l’autre île volcanique de l’archipel, elle déroule une côte multicolore surprenante de diversité. Côté falaises vertigineuses, la palme revient à Santorin , mais aussi à Amorgos, Folégandros et Anafi .

La fiesta

Sur certaines îles, la vie bat son plein la nuit. Mykonos, l’île la plus glamour le jour, est réputée pour ses nuits sulfureuses. À Paros, on sirote un cocktail sous les étoiles au son d’une musique lounge à Naoussa, le port branché de l’île. Autre ambiance à Ios où les moins de 25 ans fêtent leurs diplômes dans l’alcool et les décibels. Les fêtes patronales (panigyria) sont également l’occasion de belles fêtes : après la messe, le vin coule à flots et l’on danse jusqu’à l’aube au son du luth et du violon.

Randonner

Entre les sentiers de berger qui courent dans la garrigue et les chemins pavés de muletier, les Cyclades sont un paradis pour les marcheurs ! On flirte avec la mer sur la côte en dentelle de Milos, on joue les équilibristes sur le fil du cratère à Santorin, on dégringole un vallon verdoyant à Tinos, on tutoie le ciel à Amorgos ou à Naxos. Crique secrète, monastère haut perché, village croquignolet, point de vue spectaculaire… les récompenses s’égrènent tout au long du chemin.

Île de Santorini, Cyclades

Vue sur la mer, île de Santorin, Cyclades      © Olga Gavrilova/Shutterstock.com

Les églises et les monastères

Outre l’incontournable monastère de Chozoviotissa à Amorgos, les Cyclades possèdent de nombreux monuments religieux remarquables. À Sifnos, l’élégant monastère de Chryssopigi joue les sentinelles sur la mer, posé sur un rocher. À Paros, l’église d’Ekatondapyliani est la plus ancienne et la plus majestueuse des Cyclades . Quant à celle d’Evangelistria, à Tinos, elle joue le rôle du Lourdes grec avec son culte rendu à la Vierge .

La gastronomie cycladique

Salades colorées, viandes et poissons grillés, plats typiquement grecs comme la moussaka ou le chevreau au citron : on se régale dans les Cyclades de produits frais et gorgés de soleil. Certaines îles ont leur spécialité, comme le mastello à Sifnos, un délicieux agneau au vin cuit au four dans un pot en terre. Ou encore la gouna, un hareng fumé et séché au soleil, que l’on ne trouve qu’à Paros. On mange particulièrement bien à Syros, Tinos et Milos.

Image à la une : ©Nick Pavlakis/Shutterstock.com

Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage