Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir la Martinique

Nos destinations > îles > Nos 10 incontournables de la Martinique
Découvrir la Martinique

Nos 10 incontournables de la Martinique

Mis à jour le 30 novembre 2018 | ,
Publié le 22 octobre 2015

Avec sa nature luxuriante, ses plages paradisiaques et son riche patrimoine culturel, la Martinique regorge de trésors, si bien que l’on ne sait plus où donner de la tête au moment d’organiser son séjour. Mais pas de panique ! Découvrez notre sélection des 10 incontournables de l’île, à ne pas manquer !

Fort-de-France

La capitale de l’île n’est pas toujours considérée comme une destination touristique incontournable. À tort ! Elle offre à travers ses monuments et ses musées un riche condensé de l’histoire de la Martinique, du fort Saint-Louis à la somptueuse bibliothèque Schœlcher, sans oublier la cathédrale, le Grand marché, le musée régional d’Histoire et d’Ethnographie…

Le jardin de Balata

Avant de poursuivre dans les hauteurs de l’île, il faut vous offrir une échappée verte vers l’exubérance tropicale du jardin de Balata. Avec quelque 160 000 visiteurs par an, c’est l’une des institutions touristiques incontournables de la Martinique. Le parcours proposé est une invitation permanente à vous plonger dans des atmosphères différentes et à admirer de près la variété de la flore tropicale : palmiers, bambous…

jardin de balata

Jardin de Balata      © Pack-Shot/shutterstock

L’écomusée de la Martinique

Dans une ancienne distillerie réaménagée, cet écomusée présente la vie quotidienne en Martinique des Amérindiens aux années 1950. Une grande variété d’objets donne une idée assez précise du mode de vie des premiers habitants des Petites Antilles. Notamment la pêche au pélican, la culture de l’indigo des premiers colons et les plantes du jardin créole. Une étape incontournable pour en savoir plus sur les populations originelles de l’île.

L’habitation Clément

Une habitation rhumière admirablement préservée avec sa splendide maison de maître, son ancienne distillerie et ses chais de vieillissement. La demeure à l’ombre d’un tamarin géant est aménagée comme au XIX s. : meubles anciens en acajou pays, décoration créole qui mêle chintz anglais et classicisme français. Ne pas manquer  la salle de bains d’époque décorée d’acajou et de porcelaine.

habitation clément

Habitation Clément      © T photography/shutterstock

La presqu’île de la Caravelle

Avec ses côtes découpées, ses anses profondes à mangrove, ses plages de sable blanc et ses paysages de savane et de forêts sèches, la presqu’île de la Caravelle offre un environnement naturel exceptionnel. Centrée autour du village de pêcheurs de Tartane, elle offre au promeneur les sentiers côtiers de sa réserve naturelle et les ruines romantiques du château Dubuc.

La baie du François

La baie du François est réputée pour ses îlets et ses hauts-fonds blancs baptisés « baignoires de Joséphine ». Les Créoles de la région ont pris l’habitude d’aller en bateau le dimanche prendre un bain en pleine mer sur ces hauts-fonds sablonneux où l’on boit le punch avec de l’eau jusqu’à la taille. Un décor de rêve incontournable que vous pourrez aborder en yole ou en kayak.

baie du françois

Baie du François      © GARDEL Bertrand/hemis.fr

Le zoo de Martinique

Le zoo de Martinique est un deux-en-un d’exception. Il allie, au cœur des ruines poétiques de l’ancienne habitation Latouche, l’un des plus beaux jardins de Martinique, créé, comme celui de Balata, par Jean-Philippe Thoze, et un parc animalier comptant plus de 500 espèces animales. Cactées et plantes grasses composent des tableaux colorés au charme envoûtant où évoluent singes-araignées, caïmans, wallabies, loriquets colorés…

Saint-Pierre

Saint-Pierre est plus qu’une ville, elle est un témoignage à ciel ouvert permettant de réaliser l’ampleur d’un drame encore palpable. Son destin bascula le 8  mai 1902, jeudi de l’Ascension, lors de l’éruption de la montagne Pelée, et elle en porte encore des stigmates qui rendent sa visite émouvante. La ville bénéficiait jadis du statut de plaque tournante des Antilles : étape incontournable des flux de marchandises, tout arrivait à Saint-Pierre et tout en repartait.

saint-pierre et mont pelé

Saint-Pierre et la montagne Pelée      © T photography/shutterstock

La montagne Pelée

Le volcan toujours actif domine la côte nord-caraïbe de sa haute silhouette (1 397 m) enroulée dans un manteau de végétation luxuriante. L’éruption dévastatrice de 1902 hante les souvenirs, mais le volcan fascine et offre des randonnées inoubliables jusqu’à son sommet.

La route de la Trace

La route de la Trace est le nom donné à la N3 entre Fort-de-France et Le Morne-Rouge alors qu’elle traverse le vaste massif forestier et montagneux du centre de l’île. Cette très ancienne route donne un aperçu de la flore en milieu tropical humide et constitue le point de départ de randonnées. Gommiers, mahoganys, fromagers chargés de lianes et de plantes épiphytes, forment une muraille verte.

route de la trace

Route de la Trace      © GIUGLIO Gil/hemis.fr

Image à la Une : plage près de Saint-Pierre ©Crobard/shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage