Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir la Nouvelle-Calédonie

Nos destinations > îles > Organiser son road trip en Nouvelle-Calédonie
Organiser son road trip en Nouvelle-Calédonie

Organiser son road trip en Nouvelle-Calédonie

22 novembre 2019 | , ,

Par Norine Deschamps, du blog Un jour en Calédonie

La décision est prise : votre prochain road trip sera en Nouvelle-Calédonie ! À vous les lagons turquoise et les pistes de terre rouge, les randonnées à cheval au pays des cowboys et la sieste à l’ombre des flamboyants en fleurs. Dans cet article, vous trouverez des conseils et astuces pour vous aider à préparer votre road trip et vous créer des souvenirs inoubliables. En route pour l’aventure !

À lire aussi : notre sélection d’incontournables en Nouvelle-Calédonie.

Combien de temps partir ?

« Le Caillou », comme le surnomment ses habitants, est situé en plein cœur de l’océan Pacifique à environ 18 000 km de Paris. Comptez 20h d’avion en moyenne, sans les escales.
Pour profiter de votre road trip, passez au moins 10 jours sur place : cela vous laissera le temps de découvrir la Grande Terre et soit l’île des Pins, soit l’une des îles Loyauté. Un planning plus confortable sur 3 semaines vous permettra de visiter la Grande Terre et deux îles. Si vous souhaitez faire le tour complet de la Grande Terre et vous rendre sur toutes les îles, prévoyez un mois entier.
Conseil : ne surestimez pas vos capacités à vous remettre du décalage horaire. Il est de +10h par rapport à l’heure d’hiver métropolitaine et +9h pour l’heure d’été. Accordez-vous également un temps d’adaptation au climat chaud et humide. Prévoyez 2 ou 3 jours assez tranquilles à Nouméa à votre arrivée avant d’entamer votre road trip.

ile au phare Amedee Noumea Nouvelle-Caledonie

L’île au phare Amédée, au large de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie      ©  Florian Braure

Quand partir ?

En fonction du climat recherché et des expériences que vous souhaitez vivre, sachez que l’année se divise en deux grandes saisons en Nouvelle-Calédonie : la saison chaude et la saison fraîche.

L’été austral s’étend du mois de décembre au mois de mars. C’est une période chaude et humide aux pluies parfois abondantes. La température moyenne est de 26 °C avec des maxima allant jusqu’à 35 °C. Prévoyez une garde-robe d’été avec chapeau, lunettes, lycra de baignade et une crème solaire à indice élevé.

Les avantages :

  • Passer les fêtes de fin d’années sous le soleil et se baigner dans une eau à 25 °C en moyenne.
  • Admirer la floraison locale, notamment celle des arbres flamboyants.
  • Profiter d’une grande variété de fruits de saisons : mangues, litchis, ananas, etc.
  • Période des alizés, idéale pour les sports nautiques.

Les inconvénients :

  • Tarifs des compagnies aériennes et hôtelières plus élevés.
  • Réservation à faire très en avance car c’est une période fortement demandée.
  • Saison cyclonique : même si les cyclones ne sont pas systématiques, les perturbations climatiques sont imprévisibles.
  • Chaleur humide difficile à supporter.
ouvea Nouvelle-Caledonie

Ouvéa, l’une des îles Loyauté, en Nouvelle-Calédonie      ©  Florian Braure

L’hiver austral s’étend du mois de juin au mois de septembre. Les pluies sont plus rares et les températures oscillent entre 15 et 25 °C. Il peut faire froid à certains endroits de la Grande Terre, aux îles Loyauté et dans les montagnes, surtout la nuit. Optez donc pour des vêtements printaniers, sans oublier quelques pièces chaudes.

Les avantages :

  • Climat doux et peu de précipitations
  • Période d’observation des baleines à bosses (de mi-juillet à mi-septembre)

L’ inconvénient :

  • Eau plus fraîche

    cœur Voh Nouvelle-Caledonie road trip

    Le cœur de Voh, Nouvelle-Calédonie      ©  Florian Braure

Sur la route

Avant de partir, téléchargez l’application maps.me (fonctionne sans connexion internet) pour ne pas vous perdre et achetez une carte SIM locale Mobilis pour rester joignable.
En Nouvelle-Calédonie, l’état des routes est très aléatoire. Les routes principales (RT et RP) sont assez bien entretenues et balisées, mais vous emprunterez parfois des pistes. Optez pour une voiture assez haute, type SUV ou une citadine assez costaud pour la Grande Terre. Sur les îles, une petite citadine suffira.
Il existe peu de zones de dépassement bien aménagées sur les routes calédoniennes, souvent à double-sens, et la limitation de vitesse est de 110 km/h. Il n’y a pas de radars fixes, et les radars mobiles ainsi que les contrôles routiers sont très rares.
Si les locaux savent se montrer tranquilles et avenants dans la vie de tous les jours, ils peuvent l’être nettement moins sur la route. Leurs habitudes de conduite sont bien différentes de nôtres en métropole et ils n’hésitent pas à transgresser régulièrement les règles : pas de port des ceintures de sécurité, vitesse excessive et dépassements osés, conduite en état d’ivresse et/ou sous l’emprise de stupéfiants en sont quelques exemples. Nous vous conseillons de toujours prendre votre temps sur la route, de rester calme, patients. Ne jamais voyager de nuit, car cela augmente les risques. De plus, beaucoup de personnes marchent le long des routes pour rejoindre les tribus, villes et villages, sans aucune marque réfléchissante. Cela arrive aussi fréquemment de jour, restez donc alertes lors de vos déplacements. Et surtout, gardez le sourire ! C’est le plus important et cela vous aidera toujours à dénouer une situation de manière générale.

Centre Tjibaou Noumea Nouvelle-Calédonie road trip

Le centre culturel Tjibaou de Nouméa, Nouvelle-Calédonie      ©  Florian Braure

Quel budget ?

Les prix pour les billets d’avion varient selon la date et la durée de votre voyage. En revanche, il est une constante, c’est que la vie sous les tropiques se mérite : la vie y est plus chère !

La location de voiture

La voiture est le moyen de transport le plus pratique et rentable pour visiter la Grande Terre et les îles. Il n’existe ni camping-car, ni van. La location de scooter est possible en ville et sur les îles, cela vous reviendra moins cher pour vous déplacer. Le territoire est très vallonné et il est parfois difficile de se déplacer avec la chaleur. Le réseau de transport en commun peut être une solution de secours à Nouméa, mais il n’est pas très bien pensé et peu fiable.
Il faudra débourser en moyenne 250 € pour louer une petite citadine pendant une semaine et 500 € pour un SUV. Avant de signer, faites le tour de votre véhicule de location et vérifiez les documents officiels. Louez une voiture adaptée à votre parcours car certaines routes sont inaccessibles en citadine, notamment les pistes de terre rouge du Sud. L’essence n’est pas plus chère qu’en métropole et son prix est fixe sur l’ensemble du territoire.

Le logement

De l’hôtel 4 étoiles au camping bon marché, en passant par l’accueil en tribu ou en chambre d’hôtes, tout dépendra de vos envies de votre budget. Une nuit dans une case en tribu commence à 30 € environ. Un gîte vous proposera une prestation comprise entre 60 € et 90 €. Pour les hôtels, comptez au minimum 100 € par nuit. Même dans les plus grands et chics hôtels du territoire, le service peut être très aléatoire dans un même établissement d’une période à une autre car le personnel est changeant. Chez l’habitant, les Mélanésiens étant parfois très discrets, ce que vous pourrez considérer comme un manque d’attention sera en fait simplement une marque de grande timidité.

bonhomme bourail nouvelle-caledonie road trip

Le bonhomme de Bourail, Nouvelle-Calédonie      ©  Florian Braure

La nourriture

Les prix de l’alimentation sont plus élevés qu’en métropole. À Nouméa, vous trouverez tous les produits que vous avez l’habitude d’acheter, mais à des prix 30 à 100 % plus chers.
Au cours de votre road trip, vous pourrez manger dans vos hébergements, mais il vous faudra réserver vos repas en avance. Hors des villes, notamment dans le Nord, vous ne pourrez compter que sur les stations-services, souvent ouvertes en soirée, pour vous dépanner en nourriture et acheter de l’eau : repérez-les bien avant de partir. Lorsque vous vous arrêtez dans une grande ville, faites toujours quelques courses d’avance au cas-où. Emballez-les bien dans un sac et laissez-les dans votre coffre, pour ne pas attirer les insectes.

À goûter absolument : 10 spécialités de Nouvelle-Calédonie.

Les loisirs

Le budget dépendra des activités qui vous attirent le plus : randonnée, snorkeling, croisière en catamaran, musée, camping sur îlot, vélo, quad, kitesurf, saut en parachute, plongée sous-marine, découverte de la culture kanak… la liste est longue ! Tous les prestataires possèdent des sites internet qui pourront vous informer sur leurs tarifs, de quoi vous donner une idée avant votre départ.

poule Hienghene Nouvelle-Caledonie road trip

La Poule de Hienghène, Nouvelle-Calédonie      ©  Florain Braure

Retrouvez nos suggestions d’itinéraires en Nouvelle-Calédonie, en 8 jours ou 3 semaines.

Image à la une : Yaté, Grande Terre ©norinori303/Adobe Stock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage