Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > îles > Où partir en Corse ?
Où partir en Corse ?

Où partir en Corse ?

Mis à jour le 30 novembre 2018 |
Publié le 27 janvier 2014

Par Natasha Penot

Pas facile de choisir son coin de paradis en Corse. Voici un petit topo qui vous aidera à savoir quelle est la région qui vous conviendra le mieux.

La baie d’Ajaccio et la côte ouest : un concentré de loisirs

Les activités ne manquent pas dans ce golfe profond et ensoleillé, l’un des mieux abrités de l’île : sorties culturelles (musée Fesch) ou shopping dans le vieil Ajaccio, farniente sur les plages dorées de Porticcio, balades sur le sentier des Crêtes, coucher de soleil sur les îles Sanguinaires… sans oublier toute la palette des sports nautiques! Pour en prendre plein les yeux, cap sur le golfe de Porto. Les calanques de Piana (balade au top par le sentier du Capo d’Orto) et la réserve naturelle de Scandola déroulent des paysages époustouflants. Certes, on oublie ici les joies de la bronzette (plages de galets) mais pas le masque et tuba ! L’arrière-pays promet quant à lui de belles excursions : pique-nique dans les gorges de la Spelunca, forêt et cascades d’Aïtone…

Calvi, l’Île-Rousse et la Balagne : stations branchées et villages de pierre

Les atouts de Calvi sont multiples : sa citadelle, son port aux terrasses animées, sa longue plage, sa pinède verdoyante, ses nuits folles et son festival électro (Calvi on the Rocks) qui attirent les branchés de tout poil. Vous pourrez aussi buller sur la plage de sable fin de l’Île-Rousse entre les cris du marché couvert et les parties de boules place Paoli… avant de vous perdre dans les villages hauts perchés de la Balagne, bruissant des ateliers d’artisans : céramistes, luthiers, forgerons, souffleurs de verre… Dans le Nebbio tout proche, le désert des Agriates est un concentré de Corse sauvage qui se découvre exclusivement à pied. Et à deux pas, les plages de rêve du golfe de Saint-Florent.

La citadelle de Calvi, Corse

La citadelle de Calvi, Corse      © Salajean/Shutterstock

Bastia et le cap Corse, entre mer et montagne

Remarquable par son architecture, Bastia la génoise est la porte d’entrée du Cap Corse : une terre de marins, rude et sauvage, propice aux randonnées à travers le maquis ou sur le célèbre sentier des Douaniers. À la poursuite des tours génoises et des vieux moulins à vent, des chapelles en ruine et des bergeries isolées, vous découvrirez un littoral escarpé, piqueté de petits ports tranquilles et de villages de granit suspendus dans le vide. Prévoyez une halte à Nonza pour son étonnante plage de sable noir et une virée en kayak de mer. Une autre facette de l’île de Beauté !

La Corse du sud : plongée dans le grand bleu

Porto-Vecchio et son golfe lumineux, Bonifacio, ses falaises vertigineuses et ses grottes marines, la réserve naturelle des îles Lavezzi et sa faune merveilleuse (un must de la plongée sous-marine), les criques et plages de sable blanc aux eaux cristallines (Palombaggia, Santa Giulia…), les petits ports de pêche aux barques colorées… C’est la Corse des cartes postales ! Bien sûr, à moins de venir hors saison, n’espérez pas profiter seul de ces petits paradis, littéralement bondés l’été. Les statues-menhirs de Filitosa et les nombreux sites préhistoriques du Sartenais et de l’Alta Rocca seront le prétexte de jolies balades dans l’arrière-pays sur la trace des premiers habitants de l’île.

La plage de Polombaggia, Corse

La plage de Polombaggia, Corse      © Souchon Yves

La côte orientale : loin des foules

Entre Porto Vecchio et Bastia, le littoral corse s’adoucit nettement et s’étire en de longues, très longues plages de sable fin pour le bonheur des familles et des naturistes. Bref, assez d’espace pour ne pas être gêné par son voisin (si on s’éloigne des villages de vacances !). Le paysage de plaine vous paraît un peu monotone ? La montagne Corse est à deux pas, et avec elle, son lot d’activités de plein air et de curiosités naturelles (aiguilles de Bavella, défilé des Strette et de l’Inzecca…). Les amoureux de chapelles romanes et d’églises baroques se régaleront dans les villages de la Castagniccia et de la Casinca, deux régions attachantes, couvertes de châtaigniers, étonnement peu explorées.

Corte et la Corse des montagnes : un bol d’air aux parfums alpins

Loin des plages de sable fin, c’est la Corse des gorges sauvages aux torrents impétueux (Asco, Restonica, Tavignano), des sommets grandioses et des forêts séculaires de pins laricio ! Vous êtes au cœur du parc naturel régional de Corse et de ses paysages à couper le souffle, paradis des mouflons, des randonneurs (attention, le mythique GR20 est réservé aux randonneurs aguerris) et des sportifs : escalade, canyoning, kayak, VTT… La Corse de l’intérieur se découvre aussi sans efforts grâce au petit train (Trinighellu) qui relie Ajaccio à Corte en moins de 2h : un travelling inoubliable entre falaises abruptes et ponts vertigineux ! La capitale historique de Pascal Paoli, Corte, est le point de départ de nombreuses balades à pied ou à cheval.

Photo à la une : Bonifacio ©my nordic/Shutterstock
Vos commentaires

WHAOUU merci beaucoup! viens faire un tour sur mon site:
http://www.enroutes.com

Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage

Corse

15.90 €

Vos commentaires

WHAOUU merci beaucoup! viens faire un tour sur mon site:
http://www.enroutes.com

Laissez un commentaire