Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir la Martinique

Nos destinations > îles > Quels souvenirs rapporter de Martinique ?
Découvrir la Martinique

Quels souvenirs rapporter de Martinique ?

3 décembre 2019 | ,

Par Annie Crouzet

Quels souvenirs rapporter de la « Matinik » des créoles ? Pour vous-même afin de prolonger un peu les vacances au soleil ou pour les copains qui ont suivi vos aventures sur Instagram ? Voici une liste non exhaustive d’objets et de douceurs à acheter au fil de vos balades en Martinique et à glisser dans votre valise au moment du retour.

Pour préparer votre voyage : tout ce qu’il faut savoir avant de partir en Martinique.

Du rhum, bien sûr !

Les rhums de la Martinique sont les seuls au monde à avoir décroché une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée). Sept distilleries sur l’île acceptent de vous ouvrir leurs portes, vous choisirez évidemment votre rhum favori après une visite et une dégustation consciencieuses. J’ai un faible pour le rhum dit zepol karé de Neisson la bouteille ayant une forme rectangulaire (des « épaules carrées ») : la maison familiale produit l’unique rhum bio de la Martinique. Attention, les douanes n’autorisent l’importation en franchise que d’une seule bouteille par personne. À mettre bien sûr en sécurité dans la soute.

habitation clement rhum martinique rapporter souvenirs

Habitation Clément      © Pack-Shot/Shutterstock

Et l’accessoire qui va avec : le bois lélé

Impossible de servir un ti-punch dans les règles de l’art sans lui !  Ce joli petit de bout de bois d’environ 25 cm de long, avec une extrémité composée de cinq branches en forme d’étoile,  sert à touiller (c’est d’ailleurs sa traduction en créole). Ce mélangeur-agitateur s’achète par botte dans toutes les boutiques d’artisanat et sur tous les marchés. Et si vous voulez tout savoir sur la nature du bois local, il s’agit de Quararibea turbinata.

Des douceurs

Vous en avez peut-être goûté sur place au petit déjeuner : les confitures de la Sérénade des Saveurs, faites par Régine Joseph-Mathurin, sont incontournables. Papaye, carambole, kumqat au rhum vieux, banane, gelée de goyave, abricot pays, fruit du dragon (pitaya)… Un délice ! On peut les acheter directement à l’exploitation sur les hauts de Vert-Pré. Et pour les puristes, il y a des coffrets-cadeaux, y compris avec un foie gras « tropicalisé » !

Des épices

Sur les marchés locaux, vous pourrez acheter toutes les épices qui enchantent la cuisine de Madinina (le nom amérindien de la Martinique) : poudre à colombo en tête de gondole, mais aussi piments, cannelle, muscade, vanille, gingembre, bois d’Inde, etc. Le premier marché auquel on pense est bien sûr le marché couvert de Fort-de-France dit justement Marché aux Épices. Installé sous la halle de Pierre-Henri Picq (1886), il est ouvert en semaine. Mais Saint-Pierre, Le Vauclin ou Le Marin, pour ne citer que ces trois localités, ont aussi le leur.

epices marche martinique rapporter souvenirs

Épices, marché      © Jakob Fischer/Shutterstock

Découvrez nos spécialités préférées, à ne pas manquer lors de votre séjour en Martinique.

Des cabas et chapeaux en bakwa

Lors de votre tour des marchés locaux, vous ne résisterez sans doute pas à la tentation de rapporter en souvenir une vannerie locale, un cabas ou encore l’un de ces chapeaux qui vous protègent des ardeurs féroces du soleil. Made in Martinique, ils sont tressés en bakwa, nom local de la fibre du pandanus. Mais si vous voulez un chapeau réalisé sur mesure, que ce soit un chapeau-visière, un canotier, un borsalino, un panama, un chapeau de cocktail ou un chapeau d’ouvrier, direction Le François. Débrouillez-vous pour trouver la petite boutique de Sandra Marie-Louise !

Des senteurs…

Pourquoi ne pas repartir avec une fragrance à base d’alcool issu de la distillation de la canne à sucre martiniquaise ? Et composée de notes subtiles et gourmandes comme celle apportée par le pamplemousse local, le chadèk ? Pour la trouver, rendez-vous à Parfums des Îles. Petit plus : dans son bar à parfums, vous pouvez jouer les petits apprentis parfumeurs et composer votre propre senteur. Présente à Sainte-Luce et aux Trois-Îlets, cette affaire familiale est gérée de main de maître par Véronicka Cormouls-Houles.

…. Et des savons

Au Village de la Poterie aux Trois-Îlets, chez La Savonnerie antillaise, on fait le plein de petits savons artisanaux dont les parfums, ananas, goyave, rhum, mangue, coco et j’en passe, vous rappelleront vos vacances sous les tropiques. À 3 ou 4 € l’unité (ou 10 € la barre), cela peut être aussi un petit souvenir rigolo. Peut-être repartirez-vous plus prosaïquement de la boutique avec un shampoing solide, formule qui emballe les adeptes du zéro plastique.

savonnerie village poterie trois ilets martinique rapporter souvenirs

La Savonnerie antillaise, village de la Poterie, les Trois-Îlets      © Annie Crouzet

Des fleurs

Ça, c’est vraiment l’achat à faire en dernier. Anthuriums, roses de porcelaine, balisiers, oiseaux du Paradis, heliconias… La Martinique n’est pas surnommée l’île aux fleurs pour rien ! À l’aéroport Aimé-Césaire, une boutique comme Mac Intosh, dont la plantation est au pied de la Montagne Pelée, vous propose des fleurs emballées ou non pour la soute. À vous de voir si votre billet d’avion vous autorise cet extra.

À lire aussi : que faire en Martinique avec des enfants ?

Image à la une : Montagne pelée ©DPVUE Images/Shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage