Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > îles > Dans quelle région séjourner à Malte ?
Dans quelle région séjourner à Malte ?

Dans quelle région séjourner à Malte ?

Mis à jour le 30 novembre 2018 |
Publié le 27 octobre 2016

Par Sébastien et Laura du blog Les globe blogueurs

La question pourrait paraître incongrue tant le pays est petit. Et pourtant, cet archipel possède une telle diversité de paysages, de cultures et d’ambiances que vous pourriez bien avoir l’impression de changer de pays en traversant Malte de part en part. Des sauvages falaises de Dingli au cœur vibrant de la Valette, des grandes plages du nord aux criques isolées de Gozo, voici un panorama des régions où séjourner.

La Valette et ses environs, le cœur de Malte

La capitale de Malte et les 3 cités historiques l’entourant constituent l’un des plus beaux ensembles fortifiés de Méditerranée. Classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, ce bastion ocre bordé d’eaux turquoise, érigé par l’ordre des chevaliers de Malte, constitue une véritable plongée dans l’histoire. Senglea, Vittoriosa, Cospicua et La Valette, perchées sur les collines de l’île méritent que l’on s’y perde, pour découvrir un patrimoine architectural unique.

Infos pratiques

Budget : de moyen à élevé dans le centre de La Valette.
Points forts : un patrimoine historique et architectural exceptionnel, une ambiance typiquement méditerranéenne, presque villageoise dans les 3 cités.
Points faibles : des tarifs un peu plus élevés que sur le reste de l’île, en particulier dans le cœur historique de La Valette et une forte affluence pendant les vacances scolaires.

Grand master's palace, la Valette, Malte

Grand Master’s Palace, La Valette, Malte      © Michal Szymanski/Shutterstock

Le centre de Malte, aux origines du pays

Loin de l’agitation de La Valette ou de la côte nord, la région du centre de Malte offre des paysages vallonnés, ouvrant la voie à un visage plus rural. C’est aussi dans ce cœur du pays que se trouve l’ancienne capitale du pays, vestige de la période d’influence arabe, Mdina. Une véritable ville musée, où règne une quiétude étonnante à l’intérieur des remparts. Rabat et ses catacombes viennent compléter le tableau d’une région où il fait bon séjourner.

Infos pratiques

Budget : moyen.
Points forts : un patrimoine historique et culturel unique, notamment le dôme de Mdina et les catacombes de Rabat.
Points faibles : si la campagne est belle, il est difficile de trouver un endroit à l’ombre en plein été ! Les arbres sont rares et les forêts inexistantes.

Le sud et l’est de Malte, des pêcheurs aux falaises

En partant de La Valette vers l’est, on entame un voyage vers une région aux paysages constitués de criques successives, où viennent se nicher des villages de pêcheurs. En poursuivant le chemin vers le Sud, le décor se fait plus sauvage : les falaises grandissent et des trésors naturels se multiplient. Les plus notables ? Les falaises de Dingli (à voir absolument au coucher du soleil), la grotte bleue (une énorme cavité creusée par les vagues) et la piscine naturelle Saint Peter.

Infos pratiques

Budget : moyen.
Points forts : de petits villages de pêcheurs pleins de charme et des falaises impressionnantes, qui raviront les amateurs de séjours nature.
Points faibles : la Saint Peter’s pool est bondée en été. Si vous poussez quelques centaines de mètres plus loin, une autre piscine naturelle tout aussi belle vous tend les bras !

Blue Grotto, Malte

Blue Grotto, Malte      © Anastasia Kamysheva/Shutterstock

La côte nord et Comino, Malte côté farniente

Beaucoup de voyageurs imaginent Malte comme une destination balnéaire : ils sont donc tentés d’aller sur la côte nord de l’île, le long des rares grandes plages de sable. Problème, la région a subi un bétonnage important et les grands ensembles hôteliers sans grand charme ont poussé un peu partout.
Reste l’îlot sauvage de Comino, terre aride inhabitée, qui a tout du parfait cliché pour Instagram avec son lagon bleu. L’endroit parfait pour les amateurs de baignade et de farniente… Hors saison !

Infos pratiques

Budget : d’économique à moyen.
Points forts : des plages de sable, une eau turquoise…
Points faibles : trop de béton près des plages, trop de monde en été.

Gozo, sœur paisible et authentique

Petite sœur de l’île de Malte, Gozo rassemble tout ce dont le voyageur amateur de nature et d’authenticité peut rêver.
Les gozitans vous diront que leur île est culturellement très différente du reste du pays : pas de grande ville, de petites stations balnéaires, un esprit résolument rural et familial, une nature préservée…
La taille modeste de l’île n’empêche pas la pratique d’une myriade d’activités, maritimes ou champêtres. Plonger, explorer avec son tuba et ses palmes la baie de Xlendi, se reposer sur la plage de sable orange de Ramla Bay ou arpenter les rues étroites de Victoria jusqu’à sa citadelle donnent un bel aperçu de la richesse de Gozo.

Infos pratiques

Budget : moyen.
Points forts : de superbes randonnées sur et sous l’eau. Une atmosphère détendue et authentique.
Points faibles : les amateurs de vie nocturne débridée seront déçus !

Image à la une ©Leonid Andromov/shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage