Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir la Sardaigne

Nos destinations > îles > Voyager en Sardaigne : ce qu’il faut savoir
Découvrir la Sardaigne

Voyager en Sardaigne : ce qu’il faut savoir

Mis à jour le 5 novembre 2019 | ,
Publié le 10 mars 2014

Extrait du guide Évasion Sardaigne

Préparez votre prochain voyage en Sardaigne grâce à ces renseignements pratiques. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de plus de conseils.

Quand partir ?

La Sardaigne jouit d’un climat méditerranéen qui vous permettra de visiter la région en toutes saisons. Les meilleures périodes pour partir sont le printemps et l’automne, loin des foules estivales. Au printemps le climat est doux et agréable, la nature exulte et de nombreuses fêtes populaires battent leur plein. Vous pourrez également profiter de la plage et de l’arrière-pays en toute tranquillité.

Comment y aller ?

En avion. La Sardaigne compte trois aéroports principaux : Cagliari (Elmas, sud), Olbia Costa Smeralda (nord-est) et Alghero (Fertilia, nord-ouest). Il n’existe pas de vols directs pour la Sardaigne via Air France, vous devrez faire escale à Milan ou Rome, parfois Amsterdam. Ils proposent une quinzaine de vols quotidiens au départ de Roissy-CDG. Depuis ces villes, vous aurez la possibilité de vous envoler pour l’un des trois aéroports principaux de l’île : mais il s’agit le plus souvent de Cagliari. Entre 4 h et 6 h selon la ville dans laquelle vous souhaiterez atterrir. À partir de 210 € A/R. Cependant, des compagnies low-cost comme Ryanair  proposent des vols directs à destination de plusieurs villes sardes, mais il y en a peu durant l’hiver : Beauvais-Cagliari (toute l’année) et Alghero (avr.-oct.), Marseille-Cagliari (avr.-oct.). À partir de 60 € A/R.
En bateau. Il est simple de se rendre en Sardaigne par bateau, depuis la France ou l’Italie. Les ports de départ en France : Marseille, Toulon et Nice. En Italie : Gênes, Livourne, Civitavecchia et Naples. Vous pourrez réserver vos billets par Internet auprès des compagnies assurant la liaison. Les prix et la durée de la traversée étant variables selon de la ville de départ, renseignez-vous auprès des compagnies : Corsica y Sardinia Ferries, départs de Livourne (à partir de 100€ A/R) ou Civitavecchia pour Golfo Aranci (de 7 à 14 traversées par sem. selon saison. Environ 6 h 30 de traversée.). Euromer, départs de Gênes (env. 100€ A/R) pour Porto Torres.

Budget

De manière générale le coût de la vie en Sardaigne est inférieur à celui de la France. Par exemple un café coûte seulement 1€ en Sardaigne, contre 1.90€ en France.
Transports. La location d’une voiture pour une semaine vous coutera environ 400€ mais le prix varie en fonction des dates et de la taille de la voiture. Si vous souhaitez vous déplacer en bus, nous vous conseillons de prendre un pass semaine à 45€.
Hébergement. Il existe de nombreux types de logements de vacances en Sardaigne. On vous recommande les agriturismi : cela consiste à séjourner  dans une structure dite « agricole », c’est à dire loger chez l’habitant. Comptez 75€ pour une chambre double et à partir de 30€ pour une chambre simple. Plus d’informations sur agriturismo.com. En auberge de jeunesse, l’alternative bon marché, comptez entre 15 et 40€ la nuit/pers en fonction du niveau de confort. L’offre de locations de villas et appartements est également très large puisqu’elle va de la simple chambre à la somptueuse villa avec piscine. Sur le site destination-italie une maison pour 3 personnes coute 400€/semaine mais les prix augmentent selon la saison, la taille de la maison et son emplacement géographique.
Restauration. En termes de prix, l’éventail est large. Pour des restaurants prestigieux, l’addition peut dépasser 50 € (voire beaucoup plus dans certains établissements de la Costa Smeralda), mais en règle générale on peut très bien manger dans une trattoria pour 15 à 25 €. De plus en plus d’établissements proposent des menus de découverte de la gastronomie sarde (environ 30 €, vin compris). Les couverts sont ajoutés à la note et parfois le pain.
Loisirs. Les tarifs des grands sites et musées varient entre 3 et 10€. Les professeurs, les étudiants de moins de 24 ans et les personnes de moins de 18 ans ressortissant de l’Union européenne ont souvent droit à la gratuité ou à une réduction. La visite des églises est le plus souvent gratuite.

Se déplacer en Sardaigne

Voiture. La voiture est le moyen de transport le plus facile et le plus utilisé. Louez un véhicule auprès de différentes agences présentes dans tous les aéroports, comme Avis et Europcar. En été, le trafic est particulièrement dense sur le littoral, ce qui explique les embouteillages à proximité des stations balnéaires les plus importantes. Hormis ces zones à cette période, le trafic est plutôt fluide.
Bus. Assuré en grande partie par la compagnie de bus ARST, le transport en bus et autocar est bien développé sur l’île. Toutes les grandes villes et les stations balnéaires sont reliées par ce réseau routier. L’achat d’un billet touristique permet de voyager sans limite sur le réseau ARST. De 45 € la semaine à 130 € pour le mois, l’offre est très intéressante pour les petits budgets et ceux qui apprécient les voyages sac au dos (achats disponibles dans les gares, bureaux de tabac et kiosques à journaux).
Bateau. Seule la compagnie Tirrenia assure des liaisons régulières entre les principaux ports de la côte orientale, Olbia, Arbatax et Cagliari.

Formalités

Carte d’identité ou passeport en cours de validité pour les ressortissants de l’Union européenne.

Santé

Aucun vaccin n’est obligatoire.

Informations utiles

Informations touristiques. Office du tourisme de la Sardaigne
Téléphone. Appeler la Sardaigne depuis la France : Composer le 00 + 39 + numéro de votre correspondant toujours précédé du 0 initial. Appeler la France depuis la Sardaigne: Composer le 00 + indicatif du pays (33 pour la France) + numéro de votre correspondant (sans le 0 initial).
Voltage. Le courant électrique fonctionne en 220 volts. Malgré tout, pour les grosses fiches, il est souvent nécessaire de mettre un adaptateur car les prises de courant italiennes ont 2 ou 3 broches. On peut trouver ces adaptateurs en supermarché et à la droguerie.
Pense bête. Emportez dans votre valise des vêtements qui couvriront bras et jambes pour la visite des lieux saints et des sites traditionnels.

Photo à la une : le long du fleuve, Bosa ©valeriy tretyakov/ Shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage