Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir la Sardaigne

Nos destinations > îles > Sardaigne : si vous aimez…
Découvrir la Sardaigne

Sardaigne : si vous aimez…

Mis à jour le 30 novembre 2018 | ,
Publié le 2 juillet 2015

La Sardaigne possède une culture, des coutumes, des paysages bien spécifiques. Pour vous permettre de sélectionner vos visites selon les envies de chacun nous vous proposons une sélection d’inspirations, classées par thèmes. Il y en aura pour tous les goûts !

Les ambiances de fêtes

Le calendrier des festivités sardes est marqué par un nombre considérable de manifestations. Parmi les plus importantes, on citera la fête de Sant’Efisio, spectaculaire marche costumée entre Cagliari et Nora ; la très colorée Sartiglia à Oristano, où les cavaliers se livrent à des prouesses acrobatiques à cheval ; les cortèges mystérieux emprunts de mysticisme de Lunissanti à Castelsardo. Sans oublier le carnaval de Mamoiada et ses impressionnants mamuthones, une procession dansée qui se tient en janvier !

Une procession de Cagliari à Nora, Sardaigne

Une procession de Cagliari à Nora, Sardaigne      © Pecold/Shutterstock

Les vestiges préhistoriques

La Sardaigne est la terre des nuraghes, ces tours coniques faites de gros blocs de pierre datés essentiellement de l’âge du bronze (-2200 à -800 av. J.-C.). Le site archéologique de Su Nuraxi est le plus important, classé au patrimoine mondial de l’humanité. Celui de Tiscali est probablement le plus suggestif, niché dans une grotte. Quant au nuraghe de Santu Antinu, sur la côte Ouest, il est encore parfaitement conservé et moins fréquenté. Enfin, le sanctuaire de Santa Cristina, avec son puits sacré, garde son caractère mystique.

Nuraghe Su Nuraxi, Sardaigne

Nuraghe Su Nuraxi, Sardaigne      © miloskso/Shutterstock

Les églises romanes

L’abondance d’églises romanes remonte à la période des judicats, sorte de royaumes indépendants du Moyen Âge. Les plus importantes se concentrent au nord : la Santissima Trinità della Saccargia à Codrongianos et Sant’Antioco de Bisarcio, près d’Ozieri. Il faudra se déplacer légèrement plus au sud pour ne pas rater San Pietro de Sorres et son monastère bénédictin, mais aussi la petite San Pietro extra muros de Bosa, de l’autre côté du Temo.

Les villages traditionnels

Dans l’arrière-pays, les villages vivent à un rythme d’un autre temps. Souvent perchés à flanc de colline, ils dégagent une atmosphère authentique. Ceux de la Barbagia sont les plus ancrés dans la tradition : plongez-y à Orgosolo, Oliena, Tonara et Aritzo.

 

Procession religieuse, province de Nuoro, Sardaigne

Procession religieuse, province de Nuoro, Sardaigne      © Marandi Bruno/Hemis.fr

 

Les paysages spectaculaires

La Sardaigne est un caléidoscope de paysages aussi impressionnants que diversifiés : des falaises à pics sur la mer, comme le Capo Caccia, sur la côte nord-ouest, ou la Punta delle Colonne, sur l’île de San Pietro ; des massifs de pierre calcaire façonnés par le vent, comme le Supramonte ; des sommets enneigés comme la Punta La Mamora (1 834 m) dans le Gennargentu ; ou encore de spectaculaires dunes de sable atteignant 50 m de hauteur dans le désert de Piscinas, sur la côte sud-ouest.

 

Les falaises de Capo Caccia, Sardaigne

Les falaises de Capo Caccia, Sardaigne      © Kulikova Tamara/Shutterstock

Les parcs naturels

À la mer, à la montagne, mais aussi sur des hauts plateaux : la Sardaigne a intelligemment protégé ses beautés naturelles. La côte nord brille pour le parc naturel de l’Asinar et celui de La Maddalena, alors que le Parco nazionale del Gennargentu sauvegarde les sommets de montagne et les spectaculaires falaises du golfe d’Orosei. Les verts explosent dans toutes leurs tonalités dans les bois du Monte Limbara. Le Capo San Marco, sur la presque-île du Sinis, a découpé son paysage à la mer.

La gastronomie

On doit au monde pastoral la majorité des références culinaires de la Sardaigne. Ainsi, ne manquez pas les fromages tels que le pecorino, véritable institution sarde ; les viandes rôties et les salaisons, comme le porceddu ; mais aussi la bottarga et le thon, les deux principales spécialités de poissons sardes. Et pour accompagner tous ces plats, vous aurez bien sûr le choix entre un vin rouge, le cannonau, et un vin blanc, le vermentino.

On vous en dit plus sur les spécialités gastronomiques de Sardaigne ici !

Plateau de nourriture traditionnelle de Sardaigne

Plateau de nourriture traditionnelle de Sardaigne      © marmo81/Shutterstock

La mer cristalline

Plus claire que du cristal, plus limpide qu’une source, vous resterez admiratifs devant la couleur de l’eau, où que vous soyez. Vert émeraude sur la Costa Smeralda, bleu turquoise vers le golfe d’Oristano, azur dans celui de l’Asinara… Les plages de Sardaigne sont baignées par une mer aux nuances infinies. Les fonds riches des côtes méditerranéennes font également de l’île une destination idéale pour le snorkeling et la plongée.

Côte prés du golfe d'Orsitano, Sardaigne

Côte près du golfe d’Oristano, Sardaigne      © Garbiele Maltinti/Shutterstock

Les routes panoramiques

Les motards le confirmeront : les routes sinueuses de Sardaigne se prêtent particulièrement aux balades motorisées. La route SP49 qui relie Alghero à Bosa est parmi les plus panoramiques mais d’autres parcours ne sont pas à dédaigner. La SS125, l’Orientale Sarda, relie Cala Gonone aux sommets du Supramonte et du Gennargentu alors que la SS392 (suivre ensuite les panneaux pour « Vallicciola » entre Tempio Pausania et Oschiri) traverse le vert boisé du Monte Limbara jusqu’à la vallée du lac Coghinas.

La faune et la flore

La Sardaigne affiche une importante biodiversité. Les ânes de l’Asinara, les cavallini (petits chevaux) du haut plateau de la Giara et les cerfs de Sardaigne sont des espèces propres à l’île. Elles y côtoient l’aigle royal, des mouflons, des renards et même des tortues marines. Côté flore, le chêne vert et le chêne-liège sont prospères dans les forêts, et le maquis méditerranéen (beaucoup de myrte, d’arbousier et des figuiers de Barbarie) a pris racine le long des côtes.

 

Photo en une : Le phare de Carloforte, Sardaigne ©Antonio/Shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage