Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > îles > Vacances sportives dans les Cyclades
Vacances sportives dans les Cyclades

Vacances sportives dans les Cyclades

Mis à jour le 30 novembre 2018 | ,
Publié le 4 août 2014

Par Maud Vidal-Naquet, auteur du Guide Évasion Îles grecques et les Cyclades

Une mer souvent en mouvement, le souffle constant d’un vent étésien, des paysages si forts qu’ils transportent… Plutôt que d’apprécier le bleu et blanc des Cyclades en mode farniente, voici trois bonnes raisons de se frotter aux éléments !

Surfer à Tinos

Avec sa dégaine d’adolescent, ses cheveux blonds délavés par le sel et son mini van orange pétant rempli de planches de surf, Yiannis Vidalis a l’allure d’un Australien égaré dans les Cyclades. Pourtant, c’est bien un enfant de l’île. Au cours d’un voyage au pays des kangourous, Yiannis a découvert le surf. À son retour, il réalise que Tinos, l’île du vent, est l’un des meilleurs spots de Méditerranée pour pratiquer son sport favori. En 2010, il ouvre son école de surf sur la plage de sable blond de Kolymbithra. Son orientation plein nord au fond d’une grand baie permet de concentrer la puissance du vent et de la houle. La meilleure période pour surfer va de juin à septembre, en particulier les jours où souffle fort le Méltème. Ce vent qui balaie les Cyclades en juillet et en août tombe tous les jours vers 17h, laissant une houle puissante que l’on chevauche alors avec plaisir jusqu’à la tombée de la nuit (21 h).

Pratique : Tinos surf Lessons, plage de Kolymbithra, 0030-6972404628, cours de surf, location de matériel (planches de surf et skim board, canoé et kayak…), beach bar. Ouv. de mai à oct. Cours privé : 35€ pour 1h30. 15€ par personne en petit groupe.

Yoga à Amorgos

Plus qu’une île, c’est une montagne plantée dans la mer. L’île du Grand Bleu subjuguent ceux qui font le voyage jusqu’ici. Après huit heures de navigation et une arrivée au milieu de la nuit, sa ligne de crête qui se découpe dans le ciel étoilé ne peut que subjuguer. Outre le fait qu’elle soit très préservée, Amorgos dégage une énergie tellurique très forte, qui fait que l’on s’y sent immédiatement bien. Ce n’est donc pas un hasard si les écoles de yoga se sont multipliés ces dernières années. La pionnière ? Karin Oscarson, une Suédoise, qui depuis 20 ans tient un petit studio sur la plage de sable fin d’Aegiali. On peut y suivre des stages ou bien participer à ses cours quasi quotidiens. Juste au-dessus, l’hôtel Aegialis a aménagé une immense terrasse en balcon sur la mer. Tous les jours en fin de journée, Sol, une Équatorienne solaire et parfaitement francophone, y anime un cours de yoga dynamique. On pratique les yeux dans le grand bleu avant de se relaxer dans l’immense spa de l’hôtel.

Pratique : Iris studio, 10€ la leçon. Aegialis Hotel & Spa, cours collectif 12€, cours privé 35€.

Un véliplanchiste à Naxos ©Dimitrios Rizopoulos - Shutterstock

Un véliplanchiste à Naxos      © Dimitrios Rizopoulos – Shutterstock

Kitesurf à Naxos

Leurs ailes colorées volent comme des papillons dans le ciel. Tractées par leur kite, des dizaines de personnes filent sur l’eau et exécutent des figures, un surf au pied. La plage de Mikri Vigla réunit tous les atouts pour pratiquer le kitesurf, du débutant au plus avancé : un vent constant, une mer peu déchaînée et du sable blond qui descend en pente douce dans la mer. Ici, le chenal formé par Naxos et sa voisine Paros joue le rôle d’accélérateur pour le Meltème, ce vent étésien venant du nord. En 1997, le Français Pascal Tenanguer découvre ce spot de rêve et ouvre un école de windsurf. En 2000, il la convertit en la première école de kitesurf certifié IKO, l’organisation international de kitebording, en Grèce. Depuis, une dizaine d’enseignants de toutes les nationalités enseignent l’art de la glisse sur l’eau avec un cerf-volant.

Pratique : Thalasea Sport, cours privé (2h) 70€, stage d’une semaine pour apprendre le kitesurf (20h de cours) 720€.

Image à la Une : L’île de Mykonos © Nikos Psychogios / shutterstock.com
Laissez un commentaire