Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir le Québec

Nos destinations > Pays/régions > 10 activités nature à faire au Québec
Découvrir le Québec

10 activités nature à faire au Québec

Mis à jour le 30 novembre 2018 | ,
Publié le 19 janvier 2017

Par Marion, du blog Allez Gizèle

Vous rêvez de grands espaces et de liberté ? Foncez respirer le grand air québécois ! Avec cette liste de dix activités nature à faire au Québec, vous trouverez de quoi étancher votre soif d’aventure et de nature. Que vous séjourniez en ville ou au beau milieu de la forêt boréale, qu’il fasse chaud, froid ou glacial, que vous soyez plutôt branché ski-doo, kayak ou traîneau à chiens, voici de quoi vous inspirer lors de votre voyage au Québec.

Traîneau à chiens à Girardville

Spot québécois réputé pour ses sorties en traîneau à chiens, Girardville est une petite bourgade québécoise nichée aux portes de la forêt boréale. Le lieu rêvé pour vous mesurer à l’immensité des grands espaces canadiens en partant explorer la nature au nord du Québec accompagné de votre fidèle meute de chiens. Vous découvrirez le travail des mushers, ces meneurs de chiens, et le mode de vie des trappeurs. De quoi satisfaire votre âme d’aventurier !

activité-hiver-chiens-traineau

Une activité hivernale : expédition en compagnie de chiens de traineau @Benedikt Juerges/shutterstock     

Kayak dans le fjord du Saguenay

Envie de tester vos muscles de kayakistes ? Enfilez votre plus belle jupette et partez pagayer sur les eaux du fjord du Saguenay. Vous naviguerez au pied des falaises, au plus près des colonies de phoques en train de se prélasser sur les rochers. Avec un peu de chance, voyez vos efforts récompensés en tombant nez-à-nez avec un béluga, attiré par les eaux poissonneuses du fleuve. Long de plus de 100 kilomètres, le fjord du Saguenay ravira les kayakistes amateurs en quête d’une demi-journée de grand air, comme les sportifs confirmés, qui opteront pour une traversée de plusieurs jours dans la nature, appelée kayak-camping.

Observation des baleines à Tadoussac

Si vous souhaitez voir des baleines, c’est à Tadoussac qu’il faut aller ! Située sur les rives du Saint-Laurent, dans la région de la Côte-Nord, Tadoussac n’est officiellement peuplée que de 850 habitants. Mais c’est sans compter sur les baleines et les touristes qui affluent chaque été dans la petite localité. De juin à septembre, le village prend des allures de paradis des cétacés et les visiteurs se pressent dans les embarcations pour s’approcher au plus près des grands mammifères. Attirées par le krill, les baleines sont nombreuses à se presser au confluent du Saint-Laurent et du Saguenay.

Chapelle de Tadoussac

Chapelle de Tadoussac      ©  Jane Rix/shutterstock

Affût de l’orignal en Gaspésie

Ceux et celles qui ne craignent pas les réveils aux aurores seront ravis de partir à l’affût de l’orignal dans le parc national de Gaspésie. Aux premières lueurs du jour, postez-vous dans l’un des nombreux observatoires disséminés dans la nature, au milieu du parc. Là, dans le doux silence de l’aube à peine troublé par le réveil des oiseaux, scrutez l’horizon pour apercevoir les orignaux. Rencontre inoubliable avec les fameux cervidés et sensation de communion avec la nature garanties !

Randonnée dans les Laurentides

L’Acropole des draveurs, quésaco ? Une pâtisserie montréalaise ? Un sentier de rando près de Charlevoix ? Ou une microbière gaspésienne ? La réponse est : un sentier de rando ! Situé au cœur du parc national des Hautes-Gorges-de-la-rivière-Malbaie, l’Acropole des draveurs mène au sommet de la montagne des Érables. Avec ses 800 m de dénivelée, la rando, qui parcourt l’une des plus belles vallées du Québec, est accessible avec un peu d’entraînement. Mais le jeu en vaut la chandelle. Tout au long du sentier, on admire les plus hautes parois rocheuses du Québec et on jouit d’une vue imprenable sur la rivière Malbaie. Et pour étoffer ses connaissances en québécois, on apprendra que les draveurs sont des ouvriers chargés d’acheminer les troncs d’arbres par voie d’eau.

Forêt en automne

Forêt en automne      ©  Pierre Leclerc/shutterstock

Canot à glace à Québec

Les amateurs de sensations fortes verront leurs souhaits comblés pendant leur séjour hivernal dans la ville de Québec. Depuis les rives gelées du fleuve, les blocs de glace défilent lentement sur le Saint-Laurent. La glace craque et les blocs s’entrechoquent dans un joyeux désordre. Et si vous aussi, vous naviguiez sur les eaux glacées ? Sautez sans plus tarder dans un canot à glace, un sport québécois à mi-chemin entre l’aviron et la trottinette. Bravez les températures glaciales et enfilez votre combinaison triple épaisseur. Voilà sans nul doute l’un des sports les plus étranges que vous ayez jamais pratiqué !

Observation de l’ours en Mauricie

Considéré comme l’un des plus beaux parc de la province, le parc national de Mauricie, à l’est de la ville de Québec, est le lieu privilégié pour observer des ours noirs en liberté, en pleine nature. Une centaine d’entre-eux a élu domicile dans ce parc de 576 km2. On peut choisir de laisser la chance opérer ou provoquer la rencontre, en partant avec un guide spécialisé, dans l’espoir d’apercevoir l’impressionnant animal. Avec ses étendues de forêts à perte de vue, le parc compte également des renards, des castors, une ribambelle d’écureuils et même quelques lynx, plus difficiles à observer.

paysage-parc-naturel-Mauricie-Canada

Un paysage d’automne, Parc national de la Mauricie. Québec, Canada. @maxi_kore/shutterstock     

Ski-doo dans les Cantons-de-l’Est

« Je passe te prendre en bas de chez toi en ski-doo ? » N’ayez crainte, le ski-doo n’est pas un énième plan-drague sorti tout droit de la toque d’un trappeur québécois. Il s’agit d’une activité hivernale tout à fait respectable. Inventé dans les Cantons-de-l’est par Joseph Armand Bombardier, le ski-doo, ou motoneige, compte des adeptes dans tout le Québec. Des centaines de kilomètres de piste traversent la région et certaines d’entre-elles offrent un défilé de paysages sauvages et protégés. Dans les Cantons-de-l’Est, un circuit, baptisé J-Armand Bombardier, célèbre l’inventeur de ce véhicule.

Patins à glace à Montréal

Vous vous demandez quelles activités de plein air on peut bien pratiquer à Montréal quand les températures hivernales enveloppent la ville ? Ne cherchez plus et lancez-vous dans une session de patins à glace au parc du Mont Royal, en plein cœur de la capitale québécoise. Sur le Lac-aux-Castors, vous glisserez telle une anguille sur la patinoire. Tout est parfaitement aménagé, et on peut laisser ses affaires dans des casiers, histoire de patiner léger. En plus, une patinoire réfrigérée accueille également les débutants.

Pêche blanche dans la baie des Ha! Ha!

Vous rêvez de grands espaces, de nature, de solitude et d’autosuffisance heureuse ? Alors quand l’hiver arrive, et que la glace recouvre les lacs et les cours d’eau de la Belle Province, bravez la rudesse du climat québécois et foncez vous essayer à la pêche blanche. Héritée des Amérindiens, cette pêche sous glace se pratique un peu partout au Québec. Le principe est simple : de petites cabanes au confort sommaire sont aménagées près des trous d’eau. Une fois la ligne lancée, il ne reste plus qu’à attendre. Au menu  de cette cure de patience et d’air pur : du doré, du brochet voire même de la morue, du sébaste et du flétan du Groenland si vous pêchez dans la baie des Ha ! Ha !, du côté du Saguenay. Conquis ? Haha, dépêchez-vous !

Image à la Une : Le Perce Rock (ou Rocher Percé) est un îlot rocheux situé dans le golfe du Saint-Laurent, au Canada. @Verena Matthew/Shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage