Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir les Parcs nationaux de l'Ouest américain

Nos destinations > Pays/régions > Ouest américain : 10 questions avant de partir
Découvrir les Parcs nationaux de l'Ouest américain

Ouest américain : 10 questions avant de partir

Mis à jour le 2 janvier 2020 | , ,
Publié le 23 mars 2015

Par Coralie Grassin, du blog Teatime in Wonderland

Après avoir aperçu les canyons au détour des grands films et dévoré les livres sur le Far West, vous vous êtes décidé à partir à l’aventure : un road trip à travers l’Ouest américain pour découvrir les grands parcs. Mais par où commencer ? On résume en 10 questions-réponses les grandes lignes d’un tel voyage.

Quelle est la meilleure période ?

Le printemps et le tout début de l’été, assurément ! En avril-mai, suite à la fonte des glaciers, l’eau des cascades et des rivières est cristalline comme jamais, et les déserts laissent paraître des champs de fleurs sauvages. En juillet-août, les températures rendent parfois les randonnées plus difficiles. Mais cette chaleur est atténuée par l’altitude dans certains parcs de l’Ouest américain (Yosemite, Yellowstone), et elle permet de barboter dans les lacs et rivières. Si vous êtes à la recherche de couleurs éclatantes, préférez l’automne. Un vrai paradis pour les photographes ! L’hiver, neige et gel compliquent l’accès aux sites. Certains parcs, comme Bryce, proposent à l’occasion des tours spéciaux pour découvrir les trails en toute sécurité.

havasu falls grand canyon ouest américain

Havasu Falls, Grand Canyon      © Francesco R. Iacomino/shutterstock

Combien de temps faut-il prévoir ?

On sous-estime toujours le temps de conduite lors d’un road trip dans l’Ouest américain. En effet, les distractions que vous allez voir sur la route sont à prendre en compte : les paysages changent totalement d’une demi-heure à l’autre. Le temps de prendre quelques photos, de craquer sur un diner de charme sur le chemin… Prévoyez large pour mieux profiter. Comptez 15 jours minimum, 3 semaines si vous le pouvez : vous ne le regretterez pas ! Les aéroports de départ pour la région étant situés à Las Vegas, San Francisco et Los Angeles, vous pourrez même faire un arrêt dans l’une de ces villes de rêve pendant votre parcours.

Des tips pour organiser son road trip ?

Dans un premier temps, étudiez bien les randos qui vous tentent dans chaque parc de l’Ouest américain. Certains points de promenade ne sont accessibles qu’en 4×4 – autant prévoir son véhicule en fonction ! Les parcs sont présents sur Facebook et mettent en avant flore et activités du moment, ce qui est une excellente façon de rêver un peu avant de partir… Selon la durée de votre séjour, renseignez-vous sur le prix d’achat d’un GPS sur place comparé à celui de sa location. Pensez tout de même aux cartes papier : au milieu des plaines ou du désert, le réseau fait parfois faux bond ! Last but not least, vous trouverez dans n’importe quel supermarché des lots de bouteilles d’eau à bas prix. Faites-en un stock avant de vous mettre en route, elles vous sauveront la vie autant lors de vos trajets en voiture qu’au cours de vos promenades.

route 66

Route 66      © meunierd/shutterstock

Que mettre d’office dans ses valises ?

Un road trip demandant de changer constamment de lieu où dormir, mieux vaut voyager léger. Les motels proposent généralement une petite laverie qui vous simplifiera la vie. Prévoyez en priorité une crème solaire indice 50, d’excellentes chaussures de marche et un K-Way léger. Il ne pleuvra pas forcément, mais les bourrasques de vent, dans les hauteurs, peuvent surprendre par leur fraîcheur. Le petit plus ? Une gourde avec filtre, à acheter dans des boutiques spécialisées, pour la remplir aux sources plutôt que de s’encombrer avec des bouteilles en plastique. Et bien sûr, histoire de profiter du trajet en voiture au maximum… n’oubliez pas de vous concocter une playlist de rêve !

Où se loger ?

Pour un confort simple, on choisira les motels. Les chambres proposent généralement un frigo et le wifi, certains ont même une piscine, et le buffet du petit-déjeuner est généralement compris. Si vous préférez être au plus près de la nature et profiter au maximum de votre temps dans les parcs, laissez-vous tenter par l’esprit camping. Il faudra réserver votre emplacement au plus tôt, l’option attirant forcément beaucoup de voyageurs… Certains campings proposent des cabins pour 2, 4 ou 6 personnes, parfaites en famille. De manière générale, c’est la façon la moins chère pour se loger.

wigwam motel holbrook

Wigwam Motel sur la Route 66, Holbrook, Arizona      © Alberto Loyo/shutterstock

Quel est le budget moyen par jour ?

Côté logement, comptez 60 à 120$ la nuit en motel, 65$ en cabin, 35$ en camping. Les randonnées se prêtant aux pique-niques et les campings aux barbecues, en alternant courses au supermarché et diners, vous vous en tirerez pour 20-30$ par jour. Le plus gros coût est sans doute la location de la voiture, 60$ pour un véhicule standard plus l’essence. Un petit truc ? Le Pass America The Beautiful couvre, pour 80$, l’entrée à l’année dans tous les parcs nationaux du pays pour le conducteur et 3 passagers.

Où en prendre plein les yeux ?

L’incontournable de l’Ouest américain est bien sûr le Grand Canyon, avec ses paysages vertigineux à la clé. À choisir, préférez le versant nord, moins fréquenté et donc plus sauvage. Pour des décors à la John Wayne, direction Monument Valley, en territoire Navajo : la promenade en 4×4 au coucher du soleil est tout simplement mémorable. La Death Valley est bien sûr un immanquable, d’autant plus que son paysage réserve bien des surprises : bancs de sel, roches plissées ou colorées, ghost towns, dunes… Tentez d’en commencer la traversée à l’aube pour pouvoir y faire une petite balade, car une fois le soleil haut dans le ciel, on s’épuise au bout de 15 min ! Les sequoias de la Sierra Nevada, en particulier ceux de Sequoia National Park et de Yosemite sont réellement fascinants. On peut randonner au frais sous ces géants. Les proches parcs de Bryce Canyon et Zion offrent des paysages étonnants où la nature a joué les sculpteurs fantasques. Enfin pour l’effet feu d’artifice, ne ratez pas Yellowstone. Avec ses geysers, ses bassins aux couleurs vives et ses mares de boue bouillonnantes, la fascination est garantie.

monument valley ouest américain

John Waynes’s Point et Merrick Butte, Monument Valley      © ESCUDERO Patrick/hemis.fr

Faut-il un entrainement préalable pour les randos ?

Chaque parc de l’Ouest américain propose trois niveaux de randonnées – facile, moyen, difficile. Les deux premiers sont gérables sans aucun entrainement, du moment que vous prenez votre temps. Le dernier demande un peu plus de souffle… Gardez-le pour la fin du séjour, lorsque vous aurez plus d’expérience ! En cas de doute, demandez au Visitor Center, qui saura vous conseiller. Il est toujours possible de ne faire qu’une partie de la boucle proposée.

Peut-on croiser des animaux et lesquels ?

Bien sûr, emmenez donc vos jumelles ou un appareil photo avec un bon zoom ! Les oiseaux varient beaucoup d’une région à l’autre – aigles, éperviers, martins-pêcheurs, faucons comptent parmi les plus courants. Marmottes, mouflons, antilopes et cerfs sont également très communs. Sur Yosemite et Sequoia, vous apercevrez sans doute, au lointain, un ours ou deux, et des troupeaux de bison à l’entrée du versant nord de Grand Canyon. Les coyotes, quant à eux, se font plus discrets, préférant rester à l’abri des regards, mais il arrive de les voir traverser une route au crépuscule… Yellowstone, de son côté, est fier de ses loups !

Ours noir perché sur un chêne dans le parc de Sequoia ©imageBROKER/hemis.f ouest américain

Ours noir perché sur un chêne dans le parc de Sequoia      © imageBROKER/hemis.f

Les parcs sont-ils adaptés aux familles ?

Les randonnées de niveau facile sont adaptées aux enfants. Vous croiserez souvent des parents avec des porte-bébés emprunter les chemins. Certains parcs proposent aussi des parcours pavés pour fauteuils roulants, pratiques si vous venez avec une poussette. Dans l’ensemble, c’est le contact avec la nature qui passionnera le plus les enfants. Le Visitor Center vous donnera tous les détails pour qu’ils puissent devenir Ranger Junior et collectionner les badges de mérite d’un parc à l’autre.

Image à la Une : Desert View Watchtower, Grand Canyon ©shaferaphoto/shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage