Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > Pays/régions > 10 questions avant de partir en Australie
10 questions avant de partir en Australie

10 questions avant de partir en Australie

Mis à jour le 30 novembre 2018 |
Publié le 13 juin 2016

Par Maman voyage

L’Australie, un pays qui vous fait rêver ! Mais son éloignement oblige à optimiser son voyage. Après y avoir passé un mois et demi en famille, je vous ai préparé ci-dessous 10 questions-réponses qui devraient vous aider à organiser vos vacances australiennes.

Quelle est la meilleure période pour partir ?

Quand c’est l’hiver en Europe, c’est la période idéale pour partir au sud de l’Australie, que vous envisagiez de visiter la région de Perth ou la partie qui va de Sydney à Melbourne. Pour se rendre dans le Centre Rouge, il vaut mieux attendre fin mars pour ne pas souffrir de la chaleur. Pour le Territoire du Nord et le Queensland la meilleure période va de juin à septembre.
Attention : en dehors de la météo, il faut aussi savoir que, de septembre à mai, les crocodiles limitent les possibilités de baignade dans le Territoire du Nord. Et d’octobre à mai, ce sont les dangereuses méduses-boîtes qui la contraignent dans le Queensland et dans le Territoire du Nord. Renseignez-vous sur place et suivez les consignes de sécurité pour passer un agréable moment.

Crocodile australien

Crocodile australien      ©  Ashley Whitworth/shutterstock

Quel est le décalage horaire ?

Il y a 3 fuseaux horaires en Australie.
L’été, par rapport à Paris, il est 8 h de plus à Sydney, 7 h 30 de plus dans le fuseau Adélaïde/Darwin et 6 h de plus à Perth. En hiver, par rapport à Paris, il est 10 h de plus à Sydney, 9 h 30 de plus dans le fuseau Adélaïde/Darwin et 8 h de plus à Perth.
Réglez bien votre montre !

Quel est le budget à prévoir ?

Le coût de vacances en Australie est assez proche de celui en France mais il y a quand même de bonnes surprises côté budget : les locations de voiture sont peu chères (nous avons loué une voiture pour 20 €/j.) et l’essence est également bon marché, ce qui est un avantage étant donné les distances à parcourir. Pour les restaurants, c’est assez similaire à la France et les écarts sont grands entre un restaurant gastronomique et un petit local de Fish & Chips.
Quel budget pour l’hébergement ? À titre d’exemple, nous avons dépensé environ 80 €/nuit pour notre famille (2 adultes et 2 enfants) mais il existe des logements pour tous les budgets.

Comment se déplacer à l’intérieur du pays ?

Si vous disposez de peu de temps, vous pourrez combiner avion et voiture ou avion et camping-car. Si vous partez plus longtemps vous pouvez envisager de louer une voiture ou un camping-car/van sur toute la période de vos vacances (plus avantageux côté budget mais moins confortable). Évitez de conduire la nuit à cause des kangourous et des émeus qui pourraient surgir devant votre véhicule.
Vous souhaitez traverser l’Outback ? Dans l’Outback, attention à toujours faire le plein d’essence dès que possible car les stations services sont rares. Ayez également sur vous quelques bonbonnes d’eau de réserve.

Émeus dans l'Outback

Émeus dans l’Outback      ©  totajla/shutterstock

Quel type de logement choisir en Australie ?

Pour les grandes villes, vous pourrez dormir à l’hôtel (il existe toutes les gammes possibles), en auberge de jeunesse (ce qui vous permettra de cuisiner sur place) ou de louer un appartement (souvent plus économique en famille). Dans les villages et les petites villes, vous trouverez de nombreux motels à des prix avantageux, des maisons à louer ou encore des B & B.
Vous souhaitez opter pour le camping ? Que vous choisissiez de dormir sous une tente ou dans un camping-car, sachez qu’il existe des campings très bons marchés, surtout dans les parcs nationaux où l’on paye aux rangers un droit d’entrée assez faible. Dans ce cas, il y a toujours au moins des toilettes sèches, des douches et quelques fois une cuisine. Il existe aussi des endroits totalement gratuits et autorisés avec toilettes sèches. Dans les campings plus haut de gamme, le confort est élevé mais les tarifs s’approchent de ceux d’un motel. Enfin, certains campings proposent des petites cabanes en bois à prix avantageux.

Quel circuit pour 3 semaines en Australie ?

Pour un tout premier voyage en Australie, je conseillerai 4 jours à Sydney et ses environs pour y découvrir la ville, les plages et les Blue Mountains ; puis de prendre un vol vers Melbourne, où vous passerez également 3 jours à la découverte de la ville et du Wilsons Promontory avant de parcourir en voiture pendant 3 jours la célèbre Great Ocean Road. Ensuite, il est possible de pousser jusqu’à Adelaïde et le magnifique « zoo à ciel ouvert » que constitue Kangaroo Island (comptez 3 jours tout compris). Après un vol vers Alice Springs, vous organiserez une boucle de 5 jours dans le Centre Rouge, à la découverte d’Ayers Rock, du Kings Canyon et des MacDonnell Ranges. Pour finir, une escale de 4 jours sur la célèbre grande barrière de corail constitue un véritable must. La ville de Cairns, base pour explorer la région et les nombreuses îles, permet de s’envoler pour revenir vers la France.

Quelles activités pratiquer ?

L’Australie est réputée pour sa « cool-attitude » et le sport est clairement l’occupation favorite de ses habitants ! Ne manquez pas d’assister à un match de football australien, appelé aussi le « footy », variante du rugby, où l’ambiance dans les stades est exceptionnelle ! Le surf fait également partie de la culture du pays. Profitez des nombreuses et superbes plages d’Australie pour tester ce sport. Vous trouverez des écoles pour débutants et même pour les enfants. Enfin, le criquet est pratiqué partout : lors d’un pique-nique ou d’un barbecue, dans le jardin, sur la plage… C’est quasiment une religion !
Par où commencer pour le surf ? Lors de votre séjour à Sydney ne manquez pas les plages de Bondi et de Manly pour croiser des surfeurs et prendre vos premières vagues. Si le surf vous semble un peu difficile commencez par le bodyboard !

Surfeurs à la Byron Bay

Surfeurs à la Byron Bay      ©  Susan Harris/shutterstock

Que mange-t-on en Australie ?

Le BBQ ! On en trouve partout et son utilisation est gratuite ! Dans les réserves naturelles, dans les campings, en bord de route, etc. Vous pourrez toujours faire griller votre déjeuner et c’est souvent l’occasion idéale pour rencontrer des Australiens et échanger avec eux, en partageant le même barbecue. La vegemite est LA spécialité australienne qui vous étonnera aux premiers abords avec son goût très salé mais dont les australiens raffolent… Enfin, la cuisine végétarienne et vegan connaît un essor formidable dans les grandes villes. N’hésitez pas à vous laisser tenter par les nombreux restaurants de ce style à Sydney et à Melbourne…
À savoir : équipez-vous pour le barbecue et prévoyez donc d’avoir sur vous de l’huile, du papier pour essuyer la plaque et une pince pour tourner les aliments.

Où acheter de l’art aborigène en Australie ?

Vous rêvez de rapporter de l’art aborigène ? Vous avez bien raison, il existe des pièces absolument sublimes ! Cet art complexe prend ses sources dans le « Dreamtime », un univers fantasmagorique commun aux habitants originels d’île-continent. Vous trouverez aussi bien des peintures que des objets divers, comme les instruments de musique, boomerangs et autres. Les principales communautés aborigènes se trouvent dans le Centre Rouge et le Nord australien mais de nombreux centres culturels aborigènes, boutiques et musées sont présents dans toute l’Australie.

Où louer/acheter un van ?

Les locations peuvent être intéressantes mais seulement pour moins de deux mois. On vous conseille l’agence Jucy. Si vous n’êtes pas pressé, et que votre budget vous le permet, l’achat est une autre bonne option (rendez-vous sur Gumtree, leboncoin australien). La meilleure période est la fin de l’été, à partir de mars, et ce jusqu’à septembre-octobre (comptez entre 2000 et 5000 dollars pour un van correct). Pensez à la « registration » (sorte de carte grise obligatoire sous forme d’autocollant sur le pare-brise). Chaque état dispose de son propre système de registration.
Ne pas oublier : il faut vous procurer un permis international car le permis français est complémentaire de celui-ci mais pas suffisant. Attention, la conduite se fait à gauche !

Image à la Une : © Neale Cousland/shutterstock
Laissez un commentaire