Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir le Japon

Nos destinations > Pays/régions > 10 villes irrésistibles au Japon
10 villes irrésistibles au Japon

10 villes irrésistibles au Japon

Mis à jour le 17 janvier 2019 |
Publié le 16 juin 2016

On fait toujours le grand écart quand on visite les villes japonaises : ici une mégapole bruyante et infinie, là une cité paisible et débonnaire… Elles sont si différentes ! Voici notre sélection de 10 villes irrésistibles au pays du Soleil Levant.

Nikko, la charmante

Entre chef-d’œuvres architecturaux et cadre naturel idyllique, Nikko (env. 150 km au N de Tokyo) est l’une des bourgades les plus charmantes du Japon. Une beauté reconnue par l’Unesco, qui l’a inscrite sur sa liste du Patrimoine mondial. Le site où s’est établi la ville et ses sanctuaires est assez vaste, mais vous pourrez en faire le tour facilement grâce aux différents bus touristiques. Le lieu le plus emblématique ? Le fameux pont rouge de Shinkyo, qui, selon la légende, aurait été formé par deux serpents au-dessus du torrent. Il faut également visiter le sanctuaire du Toshogu, l’un des plus beaux du pays. Avant de partir, admirez les magnifiques cèdres centenaires qui entourent la ville, et faites une pause au jardin japonais du temple de Rinno-ji.

Tokyo, l’infinie

Tokyo est connue pour sa diversité et son immensité. Les quartiers de Shibuya et de Shinjuku sont les plus à même de satisfaire les accrocs à la modernité, avec leur architecture futuriste et leur foule pressée. Akihabara aimantera quant à lui les fanas de nouvelles technologies et de mangas. Vous serez surpris de découvrir des parenthèses de calme : rendez-vous dans les ruelles d’Asakusa, autour du Senso-ji, pour avoir un aperçu de l’ancienne Edo et de son art de vivre. À Yanaka, c’est une tranquille vie de quartier qui vous attend, avec ses échoppes, ses petits restos et ses temples. Le grand parc d’Ueno, où se trouve le plus vieux zoo du pays, apportera verdure et tranquillité à ceux qui en ont besoin. Enfin, l’île d’Odaiba ravira les familles avec sa plage et ses nombreux parcs à thème.

Vue sur la Tour de Tokyo

Vue sur la Tour de Tokyo      ©  MP_P/shutterstock

Yokohama, la futuriste

L’immense port de Yokohama (env. 40 km au SO de Tokyo) a été totalement réaménagé, se donnant des airs futuristes : le quartier de Minato Mirai est à ce titre un véritable laboratoire architectural ! Première ville du Japon à commercer avec les étrangers elle concentre toujours le plus grand nombre de nationalités différentes du Japon : son quartier de Chinatown vaut d’ailleurs largement le détour. Faites un tour dans le joli cimetière des Étrangers, avant de découvrir ses intéressants musées.

Kamakura, la sacrée

Établie à flanc de colline, au bord de l’Océan pacifique, Kamakura (env. 60 km au SO de Tokyo) a deux visages. Côté pile, une ville historique qui conserve un riche patrimoine religieux, héritage de son ancien statut de capitale féodale : le grand Bouddha est incontestablement la vedette locale, mais ne manquez pas de visiter l’un des 65 autres temples, tous différents et splendides. Côté face, une station balnéaire fréquentée par les Tokyoites dès le week-end venu, où on se régale de fruits de mer (sur l’île d’Enoshima) et où l’on surfe.

Temple de Hase-dera lors de l'hanami, Kamakura

Temple de Hase-dera lors de l’hanami, Kamakura      ©  Jose Antonio Sanchez/shutterstock

Hakone, la montagneuse

Au Japon, qui dit montagnes, dit sources thermales ! À Hakone (env. 90 km au SO de Tokyo), un ensemble de petits villages dispersés dans la montagne, profitez des onsen, des bains alimentés par des sources chaudes naturelles : certains ont vue sur le Mont Fuji ! La vallée d’Owaku-dani, accessible en téléphérique, présente de curieux phénomènes naturels, comme des geysers ou des sources soufrées. L’occasion de belles randonnées. Enfin profitez d’une croisière sur le lac d’Ashi pour admirer la beauté unique du paysage.

Kyoto, la traditionnelle

Kyoto (env. 460 km au SO de Tokyo) est la capitale historique et culturelle du pays : un véritable musée à ciel ouvert ! Les quartiers de Gion et de Pontocho, où évoluent les fameuses geishas, sont les plus emblématiques, mais le chemin de la Philosophie ou le quartier verdoyant d’Arashiyama sont aussi des incontournables. Moins connu, le quartier Demachiyanagi, au nord de Kyoto, vous plongera dans le quotidien des japonais. Peut-être pourrez-vous assister à un mariage en tenues traditionnelles au sanctuaire Shimogamo ? Dernière étape haute en couleur, une balade à Fushimi Inari, un sanctuaire qui aligne des milliers de torii orange dans la montagne.

Temple de Tenryu-ji à Arashiyama, Kyoto

Temple de Tenryu-ji à Arashiyama, Kyoto      ©  aruru/shutterstock

Nara, l’animale

Au Japon, les daims sont vus comme des messagers des dieux. À Nara (env. 460 km au SO de Tokyo), ils se promènent en totale liberté et sauront vous convaincre de les nourrir ! En chemin, vous tomberez sur le plus grand temple bouddhique jamais construit, le Todai-ji. Ne manquez pas non plus le sentier menant au sanctuaire Kasuga Taisha et ses 3 000 lanternes de pierre.

Osaka, la gastronome

Osaka (env. 34 km à l’O de Nara) doit son expansion à ses marchands, qui vendaient à tout le pays les matières premières nécessaires à la cuisine japonaise : poisson, riz et saké transitaient par ses ports et comptoirs. Ceci a donné à Osaka un goût incomparable pour la gastronomie ! Parcourez la rue Sennichimae Doguyasuji pour trouver les meilleurs ustensiles nécessaires au chef amateur que vous êtes. Le quartier de Dotombori, avec ses écrans géants et ses enseignes colorées, est célèbre pour ses éventaires de street food et son ambiance électrique. Ici, on vit la nuit et le ventre bien rempli !

Préparation de takoyaki à Dotonbori, Osaka

Préparation de takoyaki à Dotonbori, Osaka      ©  cowardlion/shutterstock

Kanazawa, l’artiste

Kanazawa (env. 400 km au NO de Tokyo) est fière de son patrimoine : elle conserve de magnifiques quartiers de samouraïs et de geishas, et fait vivre ses ateliers de porcelaine ou de soie. Son jardin, le Kenroku-en, se classe parmi les 3 plus beaux du pays pendant que son château transporte le visiteur au temps des daimyo (seigneurs). Le Musée du XXIe siècle offre quant à lui une bouffée de modernité bienvenue. Payez-vous un plateau de sushis ultrafrais au marché au poisson où les crabes du Pacifique rivalisent en taille.

Takayama, la villageoise

Takayama (env. 300 km à l’O de Tokyo), surnommée la « petite Kyoto », a des airs de village ancien. Dans la vieille ville, vous plongerez dans une ambiance très traditionnelle avec ses échoppes et ses brasseries de saké. Ne ratez pas le marché du matin (asa ichi), qui a lieu le long de la rivière Miyagawa, où l’on trouve nombre de curiosités à grignoter. Pour finir en beauté, suivez les chemins balisés qui sillonnent les temples et cimetières établis sur les hauteurs de la ville.

Si vous n’arrivez pas à choisir, vous pouvez aussi visiter plusieurs villes accompagné d’un guide francophone.

Article partenaire.

Image à la Une : Le chemin du philosophe, Kyoto ; Japon © Kenneth Dedeu/Shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage