Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > Pays/régions > Ariège, vielles pierres aux pieds des Pyrénées
Ariège, vielles pierres aux pieds des Pyrénées

Ariège, vielles pierres aux pieds des Pyrénées

Mis à jour le 26 novembre 2018 | ,
Publié le 7 novembre 2011

Par Renée, rédactrice pour le guide Evasion

Si vous rêvez d’horizons nouveaux et de terres méconnues, suivez-moi dans mon périple ariégeois. L’Ariège recèle des trésors, à explorer seul ou en famille !

Mirepoix, bastide médiévale

Et si on commençait la balade par Mirepoix ? J’y suis arrivée un soir de septembre, où il avait fait 30°C dans la journée. La ville baignait dans une lumière dorée, c’était magnifique. Mirepoix est une bastide : une grande place centrale pour faciliter les échanges, les foires et les marchés, une église, et des rues en damier tout autour. Le soir donc, direction les ruelles éclairées. Les terrasses des cafés autour de la place centrale sont une invitation à prendre un verre, ce que je maccorde avec délice.

Des vins d’Ariège gouleyants

Le lendemain, à la recherche d’une cave à vin, je tombe sur le Comptoir Gourmand, installé juste devant la Porte d’Aval. Tenu par Jean-Marc Garrigue, qui me fait les honneurs de la boutique, c’est un vrai repaire de Bacchus : Une belle sélection de vins, avec quelques cépages de l’Ariège, et de l’hypocras, un apéritif que les croisés rapportèrent dOrient en Ariège, composé de vin sucré et parfumé aux épices. Cerise sur le gâteau, le Comptoir fait aussi restaurant !

Camon, une petite merveille

Avez-vous entendu parler de Camon (15,5 km SO de Mirepoix) ? Le « village aux cent rosiers » est appelé « la petite Carcassonne » à cause de son bel ensemble fortifié : remparts, église et abbaye. En me promenant, j’apprends que l’abbaye a été transformée en chambres d’hôtes : je sonne à la cloche et découvre un endroit merveilleux, où je compte bien dormir la prochaine fois…

Vals et son église insolite

Un petit tour à Vals (8 km O de Mirepoix) s’impose : dans ce minuscule village se dresse une surprenante église rupestre, taillée dans une faille naturelle du rocher. Vous ne pouvez pas la manquer, on ne voit qu’elle. On y pénètre par la crypte. Il faut emprunter un escalier, puis un autre pour déboucher dans la nef, couvertes de fresques romanes du XIIe siècle, une rareté.

Un nid d’aigle, en haut d’un château

Les comtes de Foix (26 km SO de Vals) ont régné sur la région pendant des siècles. Une visite du château est incontournable. Avec aux pieds des chaussures confortables – les galets ronds sont très désagréables sous les pieds -, je pars à l’assaut de la forteresse. Après des tours et des détours, me voici au sommet, enfin, à la billetterie. Il reste à grimper, et à grimper encore… Mais quelle vue en arrivant sur les terrasses !

La forge à martinet de Montgailhard

Les écomusées me fascinent : ils racontent des métiers et des gestes reproduits des centaines, des milliers de fois. Les Forges de Pyrène, à Montgailhard (3 km S de Foix), ne font pas exception. Imaginez un site de 5 hectares, couvert d’arbres. Un musée où 120 métiers, pour la plupart disparus sont présentés. Vous pouvez apprendre comment fabriquer un peigne en corne – une des spécialités de l’Ariège -, ou suivre une démonstration de la Forge à martinet, un marteau de 300 kilos actionné par une roue hydraulique dont l’animateur, intarissable, fait la démonstration plusieurs fois par jour…

En route ! De rivières en jardins, de villages suspendus en musées insolites, l’Ariège a encore bien d’autres secrets à vous livrer…

Et vous, vous avez des coins préférés en Ariège ? Des balades à suggérer ? Faites-en part !

Laissez un commentaire