Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir l'Australie

Nos destinations > Pays/régions > Australie : comment visiter le Red Center ?
Australie : comment visiter le Red Center ?

Australie : comment visiter le Red Center ?

30 juillet 2018 | ,

Par Virginie Muti du blog We Simply Enjoy

Que ce soit dans le cadre d’un tour du monde ou d’un road trip en Australie, une visite dans le Red Center ou Centre rouge est un incontournable. Ces paysages uniques au monde vous laisseront un souvenir impérissable. Afin de profiter au maximum de cette expérience incroyable, il vaut mieux bien s’y préparer.

Quand y aller ?

Alice Springs est la capitale du Red Center, et est le point de chute idéal pour démarrer votre séjour. Cette région de l’outback australien est très aride, et le climat peut être extrême. Il faut donc bien choisir la période pour y séjourner. Les mois idéaux se situent aux saisons intermédiaires (mars, avril, septembre, octobre). De mai à septembre, les nuits peuvent êtres fraîches, mais le climat est surtout très humide. Enfin, on évitera les mois de décembre à février à cause de la trop forte chaleur. D’ailleurs les sites touristiques sont fermés au public quand les températures sont trop élevées.

 Tout ce qu’il faut savoir avant de partir en Australie.

Comment s’y rendre ?

Pour arriver à Alice Springs, vous aurez le choix des moyens de transport : avion, train (à peu près le même budget qu’en avion), bus (20h depuis Adélaïde) ou voiture (très long également depuis Darwin ou Adélaïde). L’idéal est donc l’avion, avec location de voiture ou camping-car à Alice Springs. Le covoiturage peut aussi s’étudier pour les budgets très serrés. À noter qu’il existe un aéroport à Ayers Rock. Si vous optez pour le trajet en voiture, ce qui peut-être une belle expérience en soi, soyez très prévenant sur l’eau et le carburant, car la route est longue et très déserte. Quant au logement, l’expérience camping-car peut-être très agréable et très pratique si la saison s’y prête. Il y a en effet peu d’hébergements autour d’Uluru. Mieux vaut s’y prendre à l’avance !

kings canyon red center

Kings Canyon      © PhotographybyAPD/AdobeStock

Sur place : à voir, à faire 

Quelques jours suffisent pour visiter les 3 principaux sites touristiques du Red Center : Uluru (qu’on appelle aussi Ayers Rock), Kings Canyon, lieu sacré également pour les aborigènes, et les Olgas. Il est d’ailleurs même possible de visiter uniquement Ayers Rock, le monolithe le plus célèbre d’Australie sur une journée, mais c’est un peu dommage de s’y limiter.

Le fameux rocher ne s’escalade pas, car il représente un lieu sacré pour les aborigènes, (certains s’y risquent, et il y a d’ailleurs déjà eu pas mal de décès), mais il y a de jolies marches à faire autour du rocher. Essayez de l’approcher à différents moments de la journée pour en apprécier toutes les variations de couleur, notamment aux lever et coucher du soleil. Sur Kings Canyon, il y a 2 marches principales une plus facile et ludique en bas du canyon (2km) et l’autre en haut sur la crête du Canyon. La vue y est imprenable, et si la totalité du tour fait 6 km, il est possible de n’en faire qu’une partie puis redescendre.

De la même manière, vous trouverez aux Olgas de nombreuses balades, de durée et de difficultés variables. Ces grands dômes arrondis, Kata Tjuta de leur nom aborigène, se situent à environ 25 km d’Uluru.

Uluru australie

Uluru, Australie      © ronnybas/AdobeStock

Bien préparée, une expérience dans le Red Center restera un souvenir grandiose tant les paysages y sont uniques et spectaculaires. Encore une région du monde, qui se mérite un peu certes, mais qui vaut le détour !

➤ Partez à la découverte des trésors de l’Australie avec nos itinéraires sur mesure.

Photo de couverture : Parc national d’Uluru Kata Tjut ©JulianPetersphotos/AdobeStock

par La Rédaction

Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage

Bannière Adserver