Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir le Québec

Nos destinations > Pays/régions > Dans quel quartier loger à Montréal ?
Dans quel quartier loger à Montréal ?

Dans quel quartier loger à Montréal ?

Mis à jour le 2 janvier 2020 |
Publié le 12 août 2015

Extrait du guide Évasion Québec

Du bouillonnant Quartier des spectacles à l’ultrabranché Mile End, Montréal regorge de quartiers différents où loger pendant ses vacances. Même si l’excellent réseau de transports en commun permet aux visiteurs de parcourir facilement la ville, en hiver, les températures glaciales nécessitent une bonne organisation et un choix de logement adapté aux attentes de chacun. Du so frenchy Plateau au « gai » Village, passage en revue des endroits où loger dans la grande métropole du Québec.

Le Plateau-Mont Royal : le quartier frenchy

Connu pour sa très forte concentration d’expatriés français, le quartier du Plateau Mont-Royal, souvent raccourci par un simple « Le Plateau », est l’un des quartiers les plus agréables de Montréal. La zone, majoritairement peuplée de jeunes Montréalais, se concentre autour de plusieurs axes principaux dont l’avenue du Mont Royal, qui débouche sur le superbe parc du même nom, à visiter si vous êtes de passage. Avec ses petits restos, ses bars bondés ouverts jusque tard dans la nuit et ses boutiques tendance, le Plateau est le lieu idéal où séjourner. La zone est bien desservie par les transports en commun et l’on y trouve de nombreux commerces de proximité, ouverts de jour comme de nuit.

Infos pratiques
Budget : moyen, de l’hôtel design luxueux à l’auberge de jeunesse bon enfant, on trouve de tout au Plateau.
Les points forts : très animé, le Plateau est l’un des quartiers les plus branchés et agréables de Montréal.
Les points faibles : la très forte concentration de Français vous donnera parfois l’impression de ne pas vraiment être dans un pays étranger.
Adresse : Le Piano Blanc (4440 rue Berri) ne possède que 5 chambres mais elles sont pleines de couleurs et de musiques. La maitresse du maison, Céline a fait carrière dans la chanson (non ce n’est pas celle que vous croyez !). Accueil exceptionnellement chaleureux et généreux. De 70 à 100$.

Quartier du plateau Mont-Royal, Montréal, Québec

Quartier du plateau Mont-Royal, Montréal, Québec      © Richard Cavallerie/Shutterstock

Ambiance méditerranéenne à la Petite Italie et au marché Jean-Talon

Situé à l’est du Plateau, un peu à l’écart du centre-ville, le quartier de la Petite Italie constitue une halte agréable pour les visiteurs. Pour se restaurer, de nombreuses trattorias, vestiges de l’arrivée massive d’immigrés italiens au début du XXe siècle, et une multitude d’églises, dont la Madonna della Difesa, donnent à ce quartier montréalais des faux airs de ville italienne, qui plairont à ceux qui choisissent d’y loger. Cerise sur la poutine, le marché Jean Talon, ouvert tous les jours sauf le mardi, offre une délicieuse plongée dans la gastronomie québécoise. Il permet également à ceux qui le souhaitent de faire le plein de fruits et de légumes avant de partir en pique-nique pour la journée.

Infos pratiques
Budget : moyen.
Points forts : avec ses petits cafés, son marché et ses trattorias, il règne dans ce quartier de Montréal une vraie douceur de vivre à la méditerranéenne, surtout l’été.
Points faibles : un peu excentré par rapport à certains autres quartiers de la ville, la Petite Italie manque d’ « attractions touristiques » à proprement parler.
Adresse : la zone étant peu pourvue en hôtel, faites confiance à Airbnb pour vous trouver un logement.

Marché Jean Talon, Quartier Petite Italie, Montréal, Québec

Marché Jean Talon, Quartier Petite Italie, Montréal, Québec      © Songquan Deng/Shutterstock

Le Village, le berceau LGBT

Fief de la communauté LGBT de la ville, le Village, situé à deux pas du Quartier des spectacles, est l’un des quartiers gays les plus actifs d’Amérique du Nord. L’endroit est idéal pour faire des rencontres, goûter aux soirées montréalaises et tester les bars et restos du coin. De mai à septembre, l’artère principale du Village, la rue Sainte Catherine, est entièrement réservée aux piétons. Elle confère ainsi au quartier une certaine douceur de vivre et une atmosphère de flânerie très agréable. À noter que les Québécois ont francisé le mot américain « gay », le transformant en « gai ».

Infos pratiques
Budget : moyen.
Points forts : avec le Quartier des spectacles à deux pas, le village est idéalement situé. Son effervescence culturelle ravira les amateurs de fêtes et de spectacles.
Points faibles : comme dans beaucoup de quartiers gays, la sensation de ghettoïsation est présente et donne parfois au Village des airs d’attraction touristique gay.
Adresse : le Celebrities Hotel Montréal (1095 rue Saint-Denis) vous accueille dans un décor soigné et coloré avec pour thématique le cinéma. De 85$ à 99$, petit déjeuner inclus.

Plongée historique dans le Vieux-Montréal

Voilà un quartier qui contraste avec le reste de la ville. Avec ses rues pavées, ses places fleuries et ses édifices chargés d’histoire, le Vieux-Montréal, situé au bord du fleuve Saint-Laurent, a un petit côté désuet qui ravira le visiteur. Outre l’hôtel de ville qui date de 1878 et la Chapelle Notre-Dame de Montsecours, la première église en pierre de la ville, la zone compte aussi de nombreuses galeries d’art. On vient ici pour saisir l’âme du Montréal d’antan et pour mieux comprendre l’histoire de la ville. Coté logement, on trouve de nombreux hôtels de luxe dans le quartier. Attention toutefois, ce sont surtout les touristes qui peuplent les lieux et l’endroit ne regorge pas d’activités une fois la nuit tombée.

Infos pratiques
Budget :
élevé, on trouve de nombreux hôtels de luxe dans cette partie de la ville.
Les points forts :
avec son style européen, le Vieux-Montréal vaut le coup d’œil et tranche avec le reste de la ville.
Les points faibles : le quartier manque cruellement d’animation. Il reste en effet une zone très touristique, délaissée par la plupart des Montréalais.
Adresse : L’Hôtel, 262 rue Saint Jacques, est une ancienne banque du XIXe siècle qui abrite des chambres meublées avec un gout exquis, décorées par les œuvres des plus grands artistes (Andy Warhol, Roy Lichtenstein) issues de la collection d’art contemporain du propriétaire des lieux. Plus de 170$.

Quartier du Vieux Montréal, Montréal, Québec

Quartier du Vieux Montréal, Montréal, Québec      © ProDesign studio/Shutterstock

Outremont, le quartier chic

Avec ses larges avenues bordées de maisons cossues, le quartier d’Outremont, par lequel on accède au parc du Mont-Royal, est une des zones les plus aisées de Montréal. Si l’endroit ne regorge pas d’hôtels, il est situé à deux pas de l’Université de Montréal, et regroupe donc de nombreux appartements de particuliers en location. On fréquente le quartier pour découvrir le Montréal chic et pour dîner dans un des restaurants haut-de-gamme de l’avenue Bernard, située à la frontière entre le Mile End et Outremont.

Infos pratiques
Budget :
élevé, sauf si l’on cherche un appartement de location près de la faculté.
Les points forts : ce quartier chic ravira les amateurs de luxe et de restos haut de gamme.
Les points faibles : à part le parc du Mont-Royal, il y a peu de choses à visiter dans cette partie-là de la ville et le coût du logement y est assez élevé.
Adresse : Gite Gilbert (1901 Av. Clinton +1 514-342-1281) est un B&B charmant au cœur d’Outremont, dans une ancienne maison tenue par une charmante dame qui vous dira tout sur le Québec. Env. 75$/nuit.

Mile End, le nouveau coin branché

Si le Plateau a longtemps incarné la branchitude montréalaise, ces dernières années, le cool s’est déporté vers le Mile End, un ancien quartier industriel devenu un repaire d’artistes. Situé à l’extrémité Est de son voisin frenchy, le Mile End regorge de bonnes adresses où boire un café, écouter de la bonne musique et faire son shopping. Ici, les juifs orthodoxes côtoient les designers et les graphistes en vogue. Le lieu attire également les grands noms de la culture montréalaise : la rumeur raconte que Xavier Dolan et les membres du groupe Arcade Fire auraient choisi d’y élire domicile. Amateurs de fête et de petites adresses tendance, vous l’aurez compris, le Mile End sera le lieu idéal où séjourner.

Infos pratiques
Budget :
plutôt élevé, le quartier étant de plus en plus prisé.
Points forts : quartier en pleine effervescence, le Mile End change tous les jours. Ouverture de cafés, petites adresses à dénicher, la zone vaut le coup d’œil si l’on est à l’affût des dernières tendances de la ville.
Points faibles : si les hipsters à fixie sont votre hantise et que les quartiers gentrifiés vous donnent des boutons, passez votre chemin.
Adresse : pour un excellent repas gastronomique, on vous conseille fortement l’Hôtel Herman au cœur du quartier Mile End ( 5171, rue Saint-Laurent), restaurant branché et carte de vins éclectique.

Dans l’hypercentre et le quartier des spectacles

Grandes enseignes de vêtements et scène culturelle en plein boom : le Quartier des spectacles et l’hypercentre de Montréal constituent tous deux un point de chute idéal pour les visiteurs. On trouve ici une multitude de logements, dont de nombreuses chaînes d’hôtels internationales. Le point névralgique du Quartier des spectacles, la Place des Arts, a été entièrement rénovée en 2007. L’hiver, quand le thermomètre affiche moins de zéro et que la neige recouvre la ville, elle accueille un spectacle de sons et lumières. En été, ouverte gratuitement au public, elle voit défiler les performances et les concerts, dont ceux du célèbre Festival international de jazz. Avec sa trentaine de salles de spectacles et ses événements internationaux, le Quartier des spectacles est le lieu où bat le cœur culturel de Montréal. Un endroit où séjourner si l’on veut faire le plein d’art et de culture.

Infos pratiques
Budget : moyen, on trouve de nombreuses chaînes d’hôtels internationales, du haut de gamme au bas de gamme.
Points forts : on ne s’ennuie jamais dans le Quartier des spectacles. Été comme hiver, les événements s’enchaînent et quel que soit le soir de la semaine, vous trouverez toujours une représentation à aller voir.
Points faibles : amateurs de calme et de solitude, passez votre chemin. L’hypercentre et le Quartier des spectacles grouillent de visiteurs du matin au soir.
Adresse : En plein cœur de la ville, à deux pas de la place des arts, l’auberge Le Jardin d’Antoine est un petit hôtel familial qui propose des forfaits « beaux-arts », « souper-spectacle » ou « tête-à-tête ». 2024 rue Saint-Denis, de 100 à 130$.

Place des Arts, Quartier de L'hypercentre, Montréal, Québec

Place des Arts, Quartier de L’hypercentre, Montréal, Québec      © meuniers/Shutterstock

La Petite Bourgogne, un pari sur l’avenir

Autrefois zone industrielle et portuaire, La Petite Bourgogne a longtemps été laissée à l’abandon après la fermeture de la plupart de ses entrepôts. Surnommé le « Bronx » de Montréal dans les années 80, le lieu, situé au sud de la ville, a connu de nombreux changements ces dernières années. Avec son canal de Lachine rouvert à la navigation de plaisance, son marché Atwater, qui n’a rien à envier à son voisin Jean Talon et le nombre ahurissant de petits cafés branchés qui ne cessent d’ouvrir, la zone est aujourd’hui en pleine effervescence. Elle a longtemps été le fief de la communauté noire et jazzy montréalaise. Si pour l’instant, on ne compte pas beaucoup de logements dans ce coin-là de la ville, on peut d’ores et déjà parier que la zone constituera un des « incontournables » branchés de Montréal dans les années à venir.

Infos pratiques
Budget :
assez bas, mais le quartier n’offre que peu d’hébergements pour l’instant.
Points forts : la Petite Bourgogne est un quartier qui monte. Les berges du canal de Lachine sont le lieu idéal où se promener aux beaux jours. La piste cyclable est aussi considérée comme la plus agréable de la ville.
Points faibles : le quartier manque encore cruellement d’offre d’hébergement.
Adresse : l’Alt Hotel (120 Peel Street) est pratique, confortable et encore abordable, avec un accueil chaleureux et courtois. Env. 154$/nuit.

Photo à la une : Bonsecours Market, Montréal, Québec ©Richard Cavalleri/Shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage